Partagez | .
 

 Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Ven 19 Avr - 17:11

Hayley marchait d'un pas décidé dans les couloirs administratifs de l'université. Non c'était faux. Il était difficile d'avoir une allure plus démotivée que la jeune femme. Et pour cause, il était 19h et elle était encore sur le campus, alors que les cours étaient finis. Tout ça a cause du professeur Rowland. Déjà qu'elle ne l'avait jamais porté dans son coeur, mais là c'en était fini de lui. Elle avait reçu la nouvelle la veille : rendez-vous après les cours dans lebureau du professeur, pour un rendez-vous à propos de ses études. Comme si elle n'avait que ça à faire! Normalement, elle finissait à 19h, sortait vite fait de la salle de cours, rentrait chez elle manger un morceau, se changeait, et allait dans un petit bar se détendre un peu.Là, non, elle devait parcourir des couloirs interminables pour aller voir un homme qu'elle n'appréciait pas des masses. Voire pas du tout.

-Excusez-moi, vous cherchez quelque chose mademoiselle?
Hayley se tourna vers la secrétaire qui venait de sortir de son bureau et s'adressait à elle. Oui, elle cherchait quelqu'un à torturer, puis tuer. Mais pas vous, mademoiselle la secrétaire, plutôt un grand brun. L'étudiante se contenta d'esquisser un sourire en hochant légèrement la tête.
-Euh oui, je suis un peu perdue à vrai dire. j'ai rendez-vous avec le professeur Rowland, et je ne trouve pas son bureau.
-Au fond du couloir, à gauche, puis de nouveau à gauche, c'est la troisième porte à droite.

Hayley remercia la secrétaire tout en enregistrant les informations bien profondément dans son cerveau. Puis elle tourna les talons et reprit son chemin, ainsi que ses pensées.

Et puis quoi, ses études? Elle avait des résultats tout à fait honorables, était très peu absente en cours, suivait un minimum! Elle n'embêtait personne et personne ne l'embêtait, c'était comme ça depuis septembre et cela semblait convenir parfaitement à tout le monde. Elle gérait sa vie comme elle le souhaitait, elle était une grande fille non? Il allait faire quoi, le Rowland, lui faire la morale, comme un bon père de famille? Namého!

Bon, Hayley s'emballait peut-être un peu. Mais cela l'énervait énormément de devoir se coltiner un rendez-vous au lieu d'être bien tranquille, alors elle avait tendance à épiloguer. Elle espérait au moins que le professeur n'aurait pas ce petit air arrogant qu'il arborait à chaque cours, du genre "moi je sais et pas toi". Elle détestait ca.

Enfin elle arriva devant la porte du bureau du professeur Rowland. Elle inspira un grand coup, fit un énooooorme sourire, tentant de se convaincre que tout allait bien se passer. Puis elle toqua trois petits coups à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Ven 19 Avr - 18:18

Journée pourrie. Ces deux mots qualifiaient parfaitement ce qu’il venait d’endurer. Il s’était levé à la bourre, n’avait pas eu son câlin matinal, les gens avaient été chiants dans les transports, les élèves complètement dissipés et un groupe de filles lui avaient tenu la jambe, faisant sauter sa pause du midi. Quand il vivait une journée pareille, il était généralement d’humeur exécrable et se vengeait sur les élèves. Certains en avaient pris pour leur grade. Mais cela ne l’avait pas vraiment soulagé et il était toujours aussi énervé quand il posa ses affaires dans son bureau et qu’il se laissa tomber sur sa chaise, à la fin de la journée. Son bureau était une petite pièce avec des étagères, un bureau et trois chaises. Et c’était un bordel impressionnant. Des livres trainaient partout et son bureau était couvert de feuilles en tout genre.

Il attrapa son agenda pour voir s’il avait des choses à faire avant de retrouver son chez-soi. Un grognement s’échappa de sa gorge. Todd. Il l’avait oubliée celle-là. Mais pourquoi lui avait-il donné rendez-vous ? Il chercha dans les nombreux Post-It qui parsemaient son mur et trouva enfin. Ah oui. Ses notes. Mais surtout son comportement. Il n’en pouvait plus de son bavardage. Et puis de toute façon, il ne l’aimait pas vraiment, alors il cherchait aussi un prétexte pour qu’elle arrête son option. Une élève de droit ne sera jamais douée en philosophie de toute façon.

Il ferma les yeux quelques secondes. Il était fatigué. Il allait essayer de finir rapidement avec ce rendez-vous. Il entendit toquer à la porte.


« Entrez. »

L’étudiante entra dans la pièce. Allistair laissa quelques secondes de silence avant de désigner la chaise en face de lui.

« Prenez place, mademoiselle Todd. »

Il baissa la tête et fouilla un peu dans ses papiers, pour trouver une feuille sur lequel se trouvaient les notes de la jeune femme, mais également les commentaires qu’il devait lui faire. Pas besoin de vous dire qu’il n’était pas très élogieux.

« Je pense que vous savez pourquoi vous êtes là, n’est-ce pas ? »

Il savait très bien qu’elle allait nier. Cela ne l’empêcha pas de lever les yeux vers elle et de les planter dans le regard de la jeune femme. Quand il le voulait, il savait mettre les gens mal à l’aise. Et c’était justement son but, à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Mar 23 Avr - 20:23

« Entrez. »

Encore heureux. Manquerait plus qu'il la laisse à la porte. Hayley ouvrit doucement la porte et entra dans le bureau de Rowlan. C'était un bureau assez spacieux, mais considérablement réduit par l'entassement de choses diverses et variées. Le professeur semblait être quelqu'un de tout sauf organisé. En clair, ce bureau était plus ou moins similaire à l'appart d'Hayley après un week-end de sorties. L'étudiante eut le temps de jeter un coup d'oeil circulaire avant que la voix du professeur ne s'élève à nouveau, l'invitant à s'asseoir. Avec un petit sourire poli, Hayley s'assit donc en face de lui. Telle une condamnée attendant le verdict.

Le professeur de philosophie sortit une feuille de papier. La blondinette tenta de lire ce qui y était inscrit, en vain. Mais il ne faisait aucun doute que cela parlait d'elle. Et pas forcément en bien, vu qu'elle était convoquée ici dans ce bureau. Rowlan parcourut rapidement ladite feuille - comment arrivait-il à se relire d'ailleurs?- avant de s'adresser à Hayley sans même la regarder.

« Je pense que vous savez pourquoi vous êtes là, n’est-ce pas ? »

Lorsqu'il leva les yeux, il put apercevoir sa surprise. Non seulement la question était idiote, mais en plus de cela elle n'était pas fondée. Hayley était réellement surprise : était-elle censée savoir ce qu'elle fichait à cette heure insolente dans le bureau de son professeur d'option? Sérieusement? Il avait énormément d'espoir, celui-là. D'ailleurs, ses yeux s'étaient vrillés à ceux de l'étudiante, qui ne pouvait pas échapper à ces deux yeux bleus même si elle l'avait voulu de toutes ses forces. A cet instant précis, elle aurait préféré se trouver plus ou moins n'importe où plutôt que dans ce bureau, avec cet homme. Elle s'éclaircit la gorge, plus pour se donner du courage que pour une quelconque gêne buccale, et prit son courage à deux mains pour répondre.

-A vrai dire, monsieur, non. Je suis juste venue au rendez-vous que l'on m'avait donné. Mais je suppose que je vais vite être mise au courant de la raison de ma présence.

Elle avait lancé cette dernière phrase avec un peu plus d'espièglerie qu'elle ne l'aurait voulu. Ceci dit la remarque était fondée: elle allait vite être fixée. Mais sur le coup, elle regretta presque d'avoir parlé, elle aurait du s'en tenir à une réponse standardisée d'élève modèle. Ce qu'elle n'était pas, bien qu'elle n'avait rien non plus d'un boulet. Elle se mordit discrètement les lèvres, priant pour que le professeur Rowlan ne prenne pas mal sa tirade, et que le rendez-vous puisse continuer sur de bonnes bases. Enfin, sur des bases pas trop pourries, dirons-nous. D'un autre côté, Rowlan avait la tête des mauvais jours, celle de celui qui a vraiment les nerfs à bout et une sacrée envie de les passer sur quelque chose ou quelqu'un. En l'occurence sur elle. Ne restait plus qu'à espérer qu'il saurait malgré tout accepter le côté ironique de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Mer 24 Avr - 20:37

Elle était surprise. Normal, vu qu’il n’avait même pas pris la peine de lui mettre la raison de sa convocation dans le message qu’il lui avait fait passer. Il n’aima pas trop la façon dont elle lui parla. Elle se prenait pour qui ? Elle n’était qu’une étudiante. Rien de plus. Et ce n’était pas comme ça que l’on parlait à son professeur. Mais il était fatigué et n’avait pas envie de chipoter pour des détails, préférant passer à la raison principale de sa raison ici.

« Je pense qu’il faudrait que vous revoyez votre manière de parler ... Bref. »

Il se laissa aller contre le dossier de son siège. Attrapant un stylo, il se mit à jouer avec inconsciemment, le tournant entre ses doigts et gribouillant sur la feuille où il y avait ses remarques sur Todd.

« Mademoiselle, je vous ai fait venir pour que vous m’expliquiez votre présence dans mon cours, car je ne comprends pas ce que faîtes là. Vous passez votre temps à discuter avec votre voisin ou à regarder ailleurs. Si vous aviez des bonnes notes, cela aurait pu passer, mais elles sont plus que moyenne. A quoi cela sert-il que vous continuiez à m’imposer votre présence alors que vous n’en avez apparemment rien à faire de mon cours ? »

Il avait pris un ton agacé. Il est vrai qu’il n’était pas tendre avec ses élèves quant aux notes et avait même tendance à les sous-noter, surtout ceux qui avaient choisi sa matière en option. Mais c’était pour leur bien, cela les forçait à mieux faire. En réalité, Hayley ne parlait pas tant que ça. Mais si Allistair ne supportait pas une chose, c’était bien les bavardages. Discutez trente secondes dans son cours et vous êtes grillés pour le reste de l’année.

« De toute façon, la philosophie n’a rien à voir avec le droit. Allez prendre une option, qui vous sera plus utile pour le reste de votre cursus et laissez les étudiants qui sont vraiment lucides et perspicaces profiter des bienfaits de la philosophie. »

Comment ça il venait de l’insulter ? Il enfonçait bien le clou pour lui faire sentir qu’elle n’était plus la bienvenue. C’était injuste et peut-être ne serait-il pas allé aussi loin en temps normal, mais il était fatigué et il avait trouvé quelqu’un contre qui se défouler et qui, en théorie, ne pouvait pas lui répondre. En théorie seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Mer 8 Mai - 21:55

[excuse moi du retard énorme sur la réponse, j'étais pas en période facile pour RP ^^]

Rowlan tiqua à la remarque, évidemment. Il était susceptible, en plus de tous ses défauts? Franchement, la nature n'avait pas gâté l'homme niveau personnalité, elle avait tout mis au physique...Hayley se tint donc bien droite sur sa chaise, prête à défendre sa qualité d'élève sérieuse. Elle attendit patiemment que le professeur se laisse aller contre le dossier de sa chaise.

"« Mademoiselle, je vous ai fait venir pour que vous m’expliquiez votre présence dans mon cours, car je ne comprends pas ce que faîtes là."

Alors ça c'était une façon d'entamer un sujet! Bravo! Quelle...pédagogie! Hayley s'offusqua intérieurement, bien qu'en extérieur elle tenta de contenir une apparence neutre. Comment ça il ne comprenait pas? Rowlan épiloguait sur son comportement en classe, à un point fou. Elle discutait toujours avec son voisin? Non, pas toujours, et bien souvent ils discutaient du cours. Ses notes étaient plus que moyennes? Elle était totalement dans la moyenne de la classe, et bien que la philo ne soit pas sa meilleure matière, elle s'en sortait plutôt bien à son goût. Le must fut atteint lorsque le professeur affirma clairement qu'elle lui imposait sa présence. Imposait? L'étudiante ne put retenir un petit sursaut de surprise, voire d'indignation. Ca c'était fort quand même! Il exagérait sur toute la ligne. Hayley le prit mal, bien entendu. Elle n'était pas forcément susceptible, mais elle détestait qu'on dénigre ses efforts et qu'on épilogue ses failles; c'était pour elle de l'abus d'autorité pur et simple.

"Allez prendre une option, qui vous sera plus utile pour le reste de votre cursus et laissez les étudiants qui sont vraiment lucides et perspicaces profiter des bienfaits de la philosophie. »"

Non mais il se prenait pour qui là? Dans l'esprit de la jeune femme bouillonnait tout un tas de noms d'oiseaux divers et variés, que bien entendu elle avait la présence d'esprit de garder pour elle. Mais sur le coup, elle aurait bien eu envie de jeter le premier objet venu à la figure de cet arrogant, qui la dénigrait de la sorte. C'était inacceptable, non? Elle qui avait gardé une expression laconique sur le visage pendant tout le sermon de Rowlan, adossée bien droite au bureau de sa chaise, n'y tint plus. Elle croisa les jambes et les bras devant elle, dans un signe -certes puéril, mais réflexatique- de protestation.

-Avec tout le respect que je vous dois, professeur...

Oui, elle aimait commencer ses phrases de la sorte, cela rendait ce qui suivait un peu moins...violent, dirons-nous.

-Je pense être une étudiante lucide et perspicace. La lucidité étant une qualité nécessaire pour étudier le droit, à mon sens. Bien entendu, nous n'avons probablement pas la même échelle de ce qu'est la lucidité comme la perspicacité, et il se peut que pour vous je ne sois qu'une idiote inconsciente. Néanmoins si j'ai choisi de prendre votre cours en option, ce n'est pas sur un coup de tête, ou alors j'aurais pris quelque chose de plus ludique. Et je n'ai pas choisi cette option pour me faire ridiculiser et mettre à la porte non plus.

Prend ça. Tu croyais que tu pourrais me virer si facilement? On ne vire pas Hayley Todd sans protestation, monsieur!

-En toute honnêteté je vous trouve injuste et totalement partial. Que vous ne m'aimiez pas soit une chose, que vous me dégradiez en est une autre. Et la deuxième n'est ni pédagogique ni très aimable.

La jeune femme, ces paroles dites, se laissa de nouveau aller contre le dossier de sa chaise. On pouvait voir ses yeux pleins de rancoeur et d'indignation. Elle n'avait pas une once de sourire sur les lèvres, que de la colère et un peu de déception, il fallait l'avouer. Elle allait vraiment avoir une soirée pourrie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Dim 12 Mai - 20:04

Dès qu’elle commença avec son « avec tout le respect que je vous dois », il savait qu’il était mal barré et qu’elle allait se défendre. Et il n’avait pas envie. Il voulait juste qu’elle quitte son cours et arrête de lui infliger sa présence peu passionnante. Son gribouillage sur la feuille se fit de plus en plus rageur au fur et à mesure que Hayley parlait, finissant par de grands traits noirs. Il finit par le lâcher sur le bureau et se pencher en avant, posant les coudes sur le meuble.

« Mais enfin mademoiselle Todd, vous êtes à l’université. La pédagogie, on n’en a absolument rien à faire. Vous avez passer l'âge qu'on vous ménage. Et l’amabilité est bien la dernière chose qui m’importe. Vous perturbez mon cours par vos bavardages incessants et vous ne faîtes même pas l’effort d’avoir des notes décentes. Alors peut-être que vous vous estimez assez intelligente pour faire de la philosophie, ça, ça ne regarde que vous. Mais moi, en tant que professeur depuis plus de dix ans, je peux vous dire que vous n’avez absolument pas les capacités nécessaires. Je ne vous ridiculise pas, je vous dis la vérité. »

Son ton était froid et agressif. Elle se permettait de lui parler comme ça ? Mais pour qui se prenait-elle ?! Il était strictement hors de question qu’il se laisse faire par une simple étudiante.

« Comment vous faire comprendre que votre présence est totalement indésirable ? En vous mettant à la porte à chaque fois que je vous verrais distraire ? Si mon cours ne vous intéresse pas, c’est un fait, mais je ne vous l’impose pas. Alors allez plutôt parler avec vos amis dehors que dans mon amphithéâtre. »

Il se calma un peu. Ca ne servait à rien de s’énerver pour elle ... De toute façon, il trouverait bien un moyen de la foutre dehors avant la fin de l’année.

« Si vous voulez que j’arrête de vous dénigrer, comme vous le dîtes si bien, alors ayez un comportement exemplaire. Je vous préviens que la prochaine fois que je vous vois ouvrir la bouche pour autre chose que de me poser une question, je vous sors de mon cours. Et vous pourriez toujours rêver pour y revenir. »

Finalement, il aurait peut-être dû faire ça depuis le début, cela lui aurait évité bien des désagréments. Il en avait déjà viré quelques uns de cours, mais ne se montrait jamais très ferme, préférant se concentrer sur ce qu’il disait plutôt que sur les têtes vides qu’il avait en face de lui et qui le soulait complètement. Il aimait être professeur et enseigner, mais pas devant une assemblée qui n’en avait strictement rien à faire.
Pas de soucis (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Dim 26 Mai - 15:54

Visiblement, elle avait réellement énervé Rowlan. Preuve lui en fut donnée par la fait qu'il arracha quasiment sa feuille de papier avec son crayon et que son ton envers elle changea radicalement. Il perdit son sang froid, lui jetant des arguments colériques à la figure. Son expérience depuis plus de 10 ans, elle n'en avait rien à faire elle, de son expérience!! Il n'avait rien appris. Comment pouvait-il lui dire qu'elle n'avait pas les capacités nécessaires? Hayley se vexait au fur et à mesure des paroles d'Allistair. Il la traitait carrément d'indésirable!! C'était quand même fort, ça!

Il finit enfin par se calmer, mais ses propos étaient toujours aussi méchants. Il la menacait, désormais. C'était tout ce qu'il avait trouvé, la menacer de la virer. L'étudiante dut se retenir de ne pas sortir en claquant la porte. Mais c'aurait été lui offrir une victoire sur un plateau d'argent, car il aurait trouvé l'argument parfait pour la virer. Le silence tomba, lourd comme quatre kilos de plomb. Hayley ignorait quoi répondre à ce déferlement de colère. Et son professeur semblait avoir fini et ne souhaitait visiblement pas en ajouter. Pourtant il faudrait bien que quelqu'un parle, ils n'allaient pas rester là, à se regarder comme deux idiots en colère. La blondinette dut donc se décider.

-Qu'est-ce que je vous ai fait? Dans cette vie ou dans une antérieure? Non parce que, honnêtement, en dix ans d'expérience, vous avez dû en voir de toutes les couleurs.

Ca, elle devait lui accorder, les étudiants étaient loin d'être facile. D'ailleurs, professeur était selon elle une vocation qusiment masochiste. Mais passons.

-Il existe des cas bien pires que moi, et vous les avez sûrement eu dans votre amphi. Pourtant, là, on dirait que mon cas en particulier vous pose problème. J'ai l'impression d'être la première étudiante qui vous em*erde.

Elle était drôlement calme. Elle n'avait pas envie de s'énerver, ça n'en valait pas la peine.

-Je ne vous aime pas des masses non plus, ça c'est une évidence. Mais là, vous allez loin non? Je peux vous citer au moins dix étudiants qui sont dans votre amphi en même temps que moi et qui ne suivent rien, contrairement à moi. Donc qu'est-ce qui vous dérange tant avec moi?

Elle se sentait injustement visée. Elle ne se sentait pas en tort à ce point. Peut-être qu'elle lui rappelait une ex, un évènement tragique, peut-être que Rowlan avait connu une Hayley qui l'avait traumatisée, il devait bien y avoir quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Dim 26 Mai - 20:00

Il se tut, se contentant de la fixer. Il attendait sa réaction. Allait-elle se mettre à hurler ? Allait-elle partir comme une furie ? Allait-elle l’insulter ? Allait-elle se mettre à pleurer ? Il avait déjà fait pleurer certains de ses élèves. Oui, c’était un vrai salaud parfois. Mais c’était son caractère, il n’allait pas en changer. De plus, il était têtu et voulait presque toujours avoir le dernier mot. Et il la regardait toujours, la laissant faire le premier pas.

Oh ça oui, il en avait vu. Il avait côtoyé tous les élèves possibles et inimaginables. Des plus délicieux au plus terribles. De ceux qu’on a envie d’encastrer dans le mur à ceux qui ont besoin d’aide. Le fait d’avoir enseigner dans un lycée rural puis dans une université lui avait permis de rencontrer beaucoup d’élèves et d’étudiants différents. Mais cela lui avait aussi laissé le temps d’être écœuré par le comportement de la plupart d’entre eux. Surtout depuis qu’il était venu à Columbia. Tous ces gosses de riche, qui avaient tout en claquant des doigts ... Il ne les supportait pas. Et il avait tout de suite catalogué Hayley dans cette catégorie.

Elle n’était pas la première. Mais il pouvait se défouler sur elle et elle lui répondait, ce qu’il lui permettait, avec grand plaisir, d’hausser le ton et de lui dire des choses qu’il n’aurait jamais osée lâcher sans avoir un prétexte. Il se mordilla la lèvre, d’un geste purement nerveux.

Et si Grace le voyait à cet instant ? En train de s’acharner sur une étudiante, qui avait comme seule faute d’avoir une tête qui ne lui plaisait pas et d’être désagréable ? Parce que Todd n’avait pas tort. Des dizaines d’autres étudiants auraient pu se trouver à sa place à cet instant précis. Il n’était pas sûr que sa bienaimée apprécie vraiment. Elle savait que c’était un connard quand il s’y mettait, mais cela ne l’empêchait pas de se remettre en question. Alors il fit quelque chose qui lui demanda beaucoup : il mit son égo de côté et tenta de calmer le jeu. Hayley pouvait sûrement lire le trouble sur son visage, il avait les sourcils froncés et le regard un peu dans le vide.


« Ecoutez. C’est un dialogue de sourds que nous entretenons là, ça sert strictement à rien de continuer. Il est ... fortement possible ... que je sois effectivement injuste avec vous. Je ne vous aime pas. Je pense que je n’avais pas besoin de le préciser. »

Voilà. Et maintenant qu’est-ce qu’il disait ? Il ferma les yeux quelques secondes, réfléchissant puis soupira.

« Vous pouvez partir, je n’ai plus rien à vous dire. »

Il détourna les yeux, signifiant que la discussion était close, du moins, de son côté. Ce retournement de situation était assez étonnant. Allistair commençait à se sentir mal à l’aise dans cette situation qui ne lui plaisait pas. Alors il fuyait, comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   Mar 11 Juin - 17:25

Hayley crut attendre sa réponse une éternité. Elle vit son professeur passer par toutes sortes d'expressions. Il fronça les sourcils, pensif, voire contrarié. Et la réponse se fit attendre, longtemps, Hayley commençait à s'impatienter, elle était en colère et nerveuse. Ce n'était pas le moment de jouer au suspense, bon sang!

Et soudain, la réponse vint. Qui cloua l'étudiante sur place. Il est "fortement possible que je sois effectivement injuste avec vous". Avait-elle rêvé? Non non, il venait bien d'avouer qu'il était injuste. Ah ça, pour un retournement de situation, c'était un sacré retournement de situation! Elle crut un instant à une blague. Il allait rouvrir les yeux, faire son sourire arrogant qu'il arborait si souvent, et lui dire un truc du style "vous y avez cru, avouez!". Mais non, rien de tout cela. Le professeur de philosophie se contenta de soupirer.

« Vous pouvez partir, je n’ai plus rien à vous dire. »

Oui, juste comme ça. Rowlan détourna le regard. Hayley ne savait plus quoi faire. Devait-elle réellement s'en aller? Simplement se lever de sa chaise, passer la porte et rentrer à sa chambre? L'étudiante était perdue. Elle ne comprenait absolument pas ce retournement de situation. Il se passa bien quatre secondes avant qu'elle ne prenne la parole.

-Vous...vous êtes sérieux?

Bien maigre répartie, il faut l'avouer. C'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire sur le moment. Elle passa une main dans ses cheveux blonds. Elle ne pouvait pas se résigner à partir. Quelque chose n'était pas réglé dans cette histoire. En fait, rien dans cette histoire n'était réglé!!

-Mais vous me virez de cours ou pas?

Déjà, rien que ça, ce n'était pas réglé!! Il pétait un plomb, l'irlandais! Il semblait tout à coup pensif, perdu, comme si quelque chose avait tilté dans sa petite tête et l'avait contrarié.

-Non parce que excusez-moi, mais là je pige pas grand chose. D'abord vous me faites une scène, et d'un coup vous vous excusez et vous me demandez de partir? Moi, je vais pas revenir d'ici deux semaines refaire le même manège avec vous! J'ai pas que ça à faire de mes soirées, semblant de rien! Donc autant régler les choses tout de suite. Non? On s'aime pas, ça arrive, tant pis. Mais dites moi au moins si vous comptez me garder ou me lyncher sur place publique au prochain cours...

Bien sur elle espérait fortement qu'Allistair accepterait de la garder dans son cours. Elle serait sage, elle ferait attention, promis monsieur le professeur!! Oh pitié, pas la philo, c'était un de ses meilleurs cours...elle avait trop de fierté pour l'avouer à son prof, mais cette matière l'enthousiasmait. Elle attendit donc, nerveusement, une réaction quelconque de la part de l'homme en face d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ain't nobody got time for that! [Pv Allistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Everything Changes :: Columbia & New-York :: • Columbia • :: Les Bâtiments Universitaires :: Les bureaux administratifs-