Partagez | .
 

 il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?    Jeu 18 Juil - 14:55


G&T



J'ignorais où je trouvais encore la force de me lever pour me rendre à l'hopital où j'étais évidemment de garde. Enceinte de 7 mois, beaucoup de mes amis, inquiets à mon sujet, m'avaient demandés de prendre mon congé maternité, chose que j'aurais dû faire  il y a deux mois, au lieu de continuer à bosser comme une forcenée. Malheureusement pour eux je n'avais aucune envie de m'arrêter. En effet, Allistair étant parti en Irlande le mois dernier pour se receuillir sur la tombe de son grand père décédé, je me sentais profondément triste rien qu'à l'idée de rester seule à la maison. De plus, le boulot me permettait de me changer les idées, sans quoi, je ne cessais de penser à mon fiancé, si loin de moi, qui me manquait. Les hormones jouant, je me transformais en une véritable fontaine rien qu'en pensant à lui.
Descendant du lit avec peine, je constatais avec effroi que mon mal de dos était toujours présent. Ma journée commençait bien ! Comme chaque matin, j'affrontais mon ennemi juré : la balance pour constater avec stupeur que je devenais une grosse vache ou baleine. D'un point de vue extérieur, je portais merveilleusement bien la grossesse et étais un peu en dessous du poids que devait faire une femme enceinte de 7 mois. De mon point de vue,je ressemblais à une véritable montgolfière. Ces derniers temps je m'étais montrée assez déraisonnable en sautant certains repas ou en cédant à certaines de mes envies tardives. Ainsi je pris le temps de me mettre à table pour prendre un petit déjeuner. N'ayant pas très faim, je me forçais à avaler deux tartines beurrées tout en écoutant les informations que diffusaient le poste de télévision : 1 accident de la route avait fait quatre morts après qu'un camion ait percuté une voiture, la voiture ne contenant que des personnes âgés au maximum de 22 ans et qui laissaient derrière eux, des parents inconsolables. Mon coeur se serra, encore des vies gâchées bêtement.
Après avoir débarrassé la table, je pris une douche bien chaude et cherchais avec peine des vêtements dans lesquels je pouvais encore rentrer. Etant seule et surchargée de boulot entre l'hopital, les cours et la chambre d'enfant dont je devais absolument m'occuper, je n'avais pas pris le temps de m'acheter de nouvelles tenues et surtout des pantalons de grossesses adaptés. Je réussis, néanmoins, à tomber sur une robe de plage noire assez fluide qui pouvait parfaitement faire l'affaire derrière ma grande blouse blanche. En enfilant, mes ballerines noires, je reçus un coup de pied qui me fit décrocher un sourire. Le premier de la journée. Bébé semblait bien se porter.  J'étais assez perdue quant à l'idée de devenir maman et préférais ne pas trop y penser. Mes parents n'étant pas des exemples en matière parentale, j'avais peur de devenir une mauvaise mère et de ne pas rendre heureux mon enfant. Cela m'angoissait tellement qu'il m'arrivait de ne pas en dormir de la nuit.
Je passais une main sur mon ventre arrondi, juste à l'endroit où j'avais reçu le coup de pied, discutant secrètement avec ce petit être qui grandissait en moi lui murmurant des mots tendres avant de me lever pour me rendre à l’Hôpital.
La circulation était assez dense le matin et je dus râler plusieurs fois contre des automobilistes qui ne respectaient pas les priorités ou griller des feux rouges. Arrivée au Mercy Hospital, je me garais et entrais par la porte réservée au personnel hospitalier. Dans les vestiaires, je jetais mon sac dans mon casier et enfilais ma blouse blanche que je n'arrivais presque plus à boutonner, l'un des boutons s'ouvrant dès que je respirais. Etant en neuvième année, spécialisée dans le service des urgences, j'avais sous ma responsabilité un groupe d'internes pendant environ 1 an. Je devais leur montrer le déroulement du service et leur inculquer le travail en équipe. Chacun avait des patients et devait s'adresser à moi quand ils avaient établis un diagnostic définitif. Il était alors de mon devoir de vérifier que leur diagnostic était correct avant qu'ils établissent le traitement à suivre. En parallèle, je m'occupais de mes propres patients, ce qui ne manquaient pas au service des urgences. J'adorais mon métier. J'adorais cette montée d'adrénaline quand des cas graves se présentaient, on ne s'ennuyait jamais et n'avait aucun moment de répit aux urgences. C'était cool.
Etant une personne froide, la plupart de mes six internes avaient peur de moi et me respectaient d'autant plus. Généralement Je n'entretenais qu'une relation purement professionnel avec les étudiants qui étaient d'une année inférieure. Excepté avec Tristan Osborn. Celui-ci était certainement l'interne le plus brillant qu'il m'ait donné lieu de rencontrer, il était intelligent, charismatique, méticuleux et je ne disais pas uniquement cela parce que c'était mon meilleur ami de longues dates. Nous nous connaissions par coeur.  Malheureusement il n'était pas l'un de mes internes ce qui nous empêchait de nous voir plus fréquemment. Ainsi, mon visage s’illumina en l’appercevant. Ma garde ne commençait que dans une demi-heure ce qui nous donnerait l’occasion de discuter tranquillement avant l’arrivée des autres. Cela faisait quelques temps que nous nous étions pas vus, Tristan ayant effectué des stages dans d’autres services, et il semblait préoccupé.

-Saluuuuutttt fréro, lui dis-je d'une voix enjouée en le rejoignant à grandes enjambées

Je lui affichais un sourire rayonnant tout en lui déposant un baiser sur la joue. J'étais tellement heureuse de le revoir depuis tout ce temps, je ne savais même pas s'il avait reçu mon mail lui annonçant ma grossesse...Parfois nous nous perdions de vues durant une longue période mais notre amitié était solide. Je le considèrais comme mon frère et lui comme sa soeur. Il était un peu ma famille...   




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?    Mar 23 Juil - 13:38

Il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?


Tristan, comme un jour de semaine, se leva du mauvais pied. Hier, ses potes Miler et Jeff, étaient restés tard chez lui. Non pas pour étudier, bien sur que non, mais pour jouer à la console en compagnie de quelques bières. Certes, cela lui avait bien plu, mais le matin, c'était tout autre chose. Bien qu'il est prit l'habitude de ne pas beaucoup dormir, depuis que le jeune homme était en couple avec Lilwenn, Tris' était fort obligé de réellement dormir. Du coup, il reprenait l'habitude de ses heures de sommeil et ça, sa vie en était chamboulée. Oui, vous l'aurez compris, Tristan essayait de redevenir quelqu'un de potable. Il essayait de ne plus toucher à toutes ces subtances qui l'avaient aidé il y a quelques temps. Pour Lil'. C'était assez dur, mais il allait devoir s'y faire.

Mais passons. Ce matin Tris' allait devoir se rendre au Mercy Hospital. En ce moment, étant interne, il effectuait un stage dans différents services. Assez content de son stage, le jeune homme espérait néanmoins pouvoir aller faire un saut dans celui des urgences. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'avait pas vu Grace depuis un bon moment. Grace était sa meilleure amie de longue date. Elle était plus âgée que lui, mais il s'en fichait. C'était le genre de personne attachante, envers qui on ne pouvait devenir méchant. Si Lilwenn était la femme de sa vie, Grace était la deuxième.

Tris' se rendant à son stage, se mêma au groupe d'internes qui étaient avec lui. Bizarrement, le jeune homme n'était en aucun cas jaloux. Bien au contraire, il était le plus souvent le meilleur de son groupe. Depuis son stage avec Grace, l'hopital connaissait déjà l'intelligence de Tristan. Il ne voulait pas se vanter, mais il était vrai que c'est facilité l'aider énormément. C'est pour cela qu'à chaque fin de stage, les honneurs lui revenaient. Parfois, il se disait que les autres le méritaient tout autant... Mais il ne pouvait pas mentir et tricher.. C'était hors de question !

Alors que la matinée venait à peine de commencer, Tris', comme à son habitude, jetait un oeil sur les dossiers. Même s'il les connaissait par coeur, il voulait être sur de ne rien oublier. C'était la vie de personnes comme lui qui étaient entre ses mains. Se concentrant alors, il fut sortit de son travail par une voix qu'il reconnaitrait sans aucun soucis. Se mettant à sourire sans même regardait la personne, Tris' du néamoins se tourner pour lui faire face.

-Saluuuuutttt fréro

" Grace ! Quel grand plaisir de te voir ... Tu m'as ... "

Et Tristan se stoppa net dans sa phrase. Fronçant alors les sourcils, il remarqua la bosse qui se loger sous sa blouse de service. C'était quoi ça ? Attendez ... Non ! Tris' se frotta doucement les yeux pour essayer de se remettre les idées en place, avant de regarder Grace, de haut en bas. Puis il s'arrêta sur son ventre et garda ses sourcils froncés.

" Grace, dis moi que c'est une ballon rempli de farine ou un coussin que tu as sous ta blouse ? ... "

Grace, enceinte ? Non. Il ne pouvait pas y croire. A en voir son ventre, elle devait être à son 7ème mois. Tris' avait vu Grace il y a quelques temps, et pourtant, il n'avait pas fait attention à ce changement. De plus, la jeune femme ne lui en avait pas parlé. C'était quoi ce bordel ?

" Je pense que tu me dois quelques explications là ! "

Fiche par romane, disponible sur artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?    Lun 29 Juil - 22:58


G&T



Les traits souriants de mon meilleur ami se transformèrent très vite, manifestant une surprise non dissimulée. Apparemment, Tris’ n’avait pas consulté ses emails depuis notre dernière conversation ce qui expliquait son étonnement vis-à-vis de mon ventre arrondi. Il ne devait même pas être au courant que je sortais avec le professeur d’université Allistair Rowlan, dorénavant mon fiancé. Or, depuis que lui et moi avions fait notre « coming out », ce n’était plus un secret pour personne. Les élèves du Campus ne parlaient d’ailleurs que de la jeune étudiante mise enceinte par le professeur de philosophie. J’avais parfois l’impression de ressembler à Kate Middelton, épiée par une multitude de personnes que je ne connaissais pas vraiment.  
A mon grand désespoir, Tris’ ne faisait pas parti des étudiants qui écoutaient les rumeurs et divers potins ce qui m’obligeait à lui annoncer moi-même que j’étais fiancée et qui plus est enceinte. Or, si vous, qui me lisez, avez un frère, vous comprendrez très vite où je veux en venir en utilisant le terme « obliger ». En effet, Tris’ était de nature très protectrice vis-à-vis de moi et parfois…Il était même un peu extrême dans ses réactions. Il m’avait toujours connu célibataire, froide, toujours attachée à mon amour d’enfance, mort quand j’étais adolescente. Il m’avait épaulé alors que je sombrais dans les plus terribles dépressions à l’évocation de mon petit ami décédé. Cependant, en rencontrant Allistair, j’avais complétement effacé Nate, trouvant en cet irlandais l’amour de ma vie. Allistair était celui que je voulais depuis toujours. Mon âme sœur. Maintenant, il ne restait plus qu’à le faire comprendre à Tris’ qui ne verrait certainement en lui que l’étranger de 36 ans qui avait mis enceinte sa sœur.

-Mais oui, je me ballade tous les jours avec un ballon rempli de farine pour aller au service des urgences, répondis-je en levant les yeux au ciel. Si tu lisais un peu plus tes mails, je n’aurais pas besoin de te fournir des explications. Voyons Tris’, la moitié du campus est au courant et toi tu atterris. Bref…

Je m’asseyais sur  la chaise de bureau à côté de lui, tout en attrapant un premier dossier, étirant mes jambes avec bonheur. Tout en lisant, un sourire en coin sur les lèvres,  j’essayais de gagner du temps sachant pertinemment que son regard était posé sur moi attendant impatiemment que je lui fournisse des explications. Personnellement, cette situation m’amusait et je connaissais suffisamment Tris’ pour savoir qu’il était en train de perdre patience à chaque seconde qui défilait. Quand il se mit à tousser pour attirer mon attention, j’en déduis que le supplice avait assez duré. Je reposais le dossier, que j’avais lu en diagonal, puis me tournais vers lui, une mine sérieuse sur le visage

-Suuuuurrrppprriiiiise, tu vas être tonton !!! Déclarais- je sans enthousiaste guettant sa réaction. Je suis enceinte de 7 mois bientôt 8. Je suis heureuse et en même temps…Totalement terrorisée. Je ne sais pas du tout si je serais capable d’être une bonne mère pour cet enfant et ça m’angoisse. Allistair Rowlan, tu sais le prof de philo ? C’est lui le père…Oui, je sais ce que tu vas me dire, il est plus vieux que toi blablablabla. Mais je l’aime. D’ailleurs nous sommes fiancés et il est vraiment génial. Il sera un père fantastique. *je marquais une pause *. Son grand père est mort alors il est retourné en Irlande pendant quelques temps…Mais il me mannnnnquueeee Tris'…Et je me sens grosse, je suis une véritable baleine, j’ai envie d’un cookie et je ne me suis toujours pas occupée de la chambre du bébé

Je me mis à pleurer. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas parlé à quelqu’un de mes soucis. Je me sentais tellement seule depuis qu’Allistair était parti.

-Désolée, ce sont les hormones, murmurai-je en reniflant et en pleurant de plus bel
.
Pauvre Tris’, il ne s’attendait certainement pas à cela en me voyant arriver ce matin.
 




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

il serait peut être temps que je demande de l'aide, n'est ce pas Tristan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Path of Might Chapitre 4 : Deus Ex Machina [à ne pas lire, ce serait une perte de temps]
» EVENT - Il est peut-être temps de partir. [Libre au Clan]
» [Recherche] Hoopa ( on peut l'effacer ce post de demande)
» QUI S'AIME LAVALAS RECOLTE LA TEMPS PETE !
» CASSYOPEE ▬ "Quel est le plus grand navigateur de tous les temps?" - "Euh... Internet Explorer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Everything Changes :: Columbia & New-York :: • The Big Apple • :: New-York City for all services :: New-York Hospital-