Partagez | 
 

 Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


05082011
MessageVoulez-vous coucher avec moi, ce soir?


Ma mère ne disait vraiment que des conneries. Au plus on avance dans l'été, au plus les hormones s'affolent. Et là, le pseudo-amour montre son vrai visage : le sexe. Oh, ça y est, j'en ai déjà perdu certains. Mais ouvrez les yeux, l'amour n'est qu'une histoire de sexe qu'on idéalise. Et les élèves de Columbia, même derrière leur masque, ne tardent pas à dévoiler cette vérité.

Enfin, je parle des élèves, mais à Columbia ils ne sont pas les seuls à goûter aux plaisirs de la vie. Attention, révélation : les profs sont humains! Et ils font des erreurs! Oh oui, de belles erreurs. Le genre d'erreurs qui, si elles se savaient, seraient très délicates à gérer.
Je suis peut-être sans scrupules, mais pas fou. Je ne dévoilerai donc aucun nom à travers cet article. Bon, je le fais aussi parce que s'il y a bien une chose que j'aime, c'est quand tout le monde se met à faire ses propres hypothèses. Et je suis sûre que certains ne se gêneront pas pour proposer des noms à mes personnages.

Mais je commencerai par deux personnes que je peux citer, vu qu'elles se sont déjà retrouvées dans mes pages. Je parle de Matthew Livingston. Votre Majesté, ça faisait un bail!!
Saviez-vous que la dulcinée de Matthew avait déserté le campus plus ou moins? Oui, vous le savez. En fait, il semblerait qu'elle évitait soigneusement son petit ami. C'est bête, pour une femme qui porte son enfant! Regretterait-elle ses actes? Il serait temps, mais avec cette ingénue on ne peut pas prévoir une décision raisonnable. Bref, toujours est-il qu'elle s'est malencontreusement retrouvée face à face avec son petit ami (ex, actuel, indéfini, la situation ne permet pas de trancher). S'ensuivit une discussion ennuyeuse sur le nom du bébé. Et devinez quoi? On trouve un joli prénom pour le môme, mais on trouve pas de solution pour le couple! Et un bébé sans parents, un! Comme quoi, c'était probablement une grande histoire d'amour entre eux...

Venons-en donc à nos histoires sans noms. La première concerne une vieille histoire que les deux protagonistes auraient préféré enterrer et oublier. Sachez donc qu'un professeur, et pas n'importe lequel, a couché avec une élève! Bien qu'en ce temps elle n'était pas une élève, mais une jeune femme pleine de fraicheur, dans la fleur de l'âge et dans les délires de l'alcool. Il paraît qu'elle a bien changé depuis, d'ailleurs. Lui pas vraiment. Alors, me direz-vous, quel intérêt? Aucun, comme tout ce que j'écris, vous dira Jay Lewis. Pour ma part, je vous répondrai : le pouvoir. Non, pas celui que j'ai en détenant les informations. Celui qu'a désormais l'élève. Ruiner la carrière d'un homme en deux phrases. Et un procès même si elle veut. Lui doit trembler en son for intérieur, elle doit se délecter de la sensation de supériorité qu'elle détient. Et comme vous, je n'attends qu'une chose : que l'affaire éclate. Vu l'instabilité psychologique de la demoiselle, ça ne devrait pas tarder. Oh ce sera passionnant, vous verrez!

La deuxième histoire est encore plus intéressante. Parce qu'elle ne date pas de plusieurs années. Mais de quelques semaines. Pas de coucherie, non. Mais presque. Enfin c'était bien parti pour quand je suis passé devant la salle des profs. J'ai préféré ne pas m'attarder, je n'avais rien à faire là à cette heure. Mais la scène était charmante. D'abord une belle déclaration d'amour de la part de l'élève, puis le professeur qui avoue son attirance physique pour ledit élève. Et pour couronner le tout, un baiser! Si j'avais été scénariste j'aurais directement piqué l'idée pour mon film. Au moment où je m'éloignais, j'entendais la porte se verrouiller. A vous d'imaginer la suite. Les filles, rangez ces mouchoirs, ce n'est pas une belle histoire de sentiments. Juste d'attirance. Et de sexe. Une relation prof-élève? Seulement dans les bouquins. Ils passeront la nuit ensemble, et ensuite feront comme s'il ne s'était rien passé. Puis l'élève balancera son amant pour une pacotille, et ce sera aussi passionnant que l'histoire d'au-dessus! Oh, soit dit en passant, les deux protagonistes sont de sexe masculin. Et n'assument clairement pas leurs penchants. Ca ajoute de l'intérêt à l'histoire, non? Jay, j'ai compris, non ça n'en rajoute pas pour toi. Je posais la question aux autres.

Trois histoires de sexe, comme on en voit tous les jours. Et vous osez enduire tout ça du ciment de l'amour? Hypocrites. Au moins, il y en a deux qui ne se sont pas fait d'illusion. Sinon, pour savoir comment gérer la dure réalité de « l'amour n'existe pas, seul existe le sexe », allez demander conseil à Miller fils. Il a toujours été très doué pour le sexe, et il est pitoyable en amour. Quoique... c'était comment Paris, Joshua? Parce qu'à voir ta blonde, c'était pas le paradis. Une panne?
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» # 14. Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ? ○ Endy&Olympe [HOT]
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Voulez-vous coucher avec moi? (Nicole)
» Voulez vous coucher avec Mia, ce soir ? XD
» LILITH. ϟ Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? - Terminée.
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Voulez-vous coucher avec moi, ce soir? :: Commentaires

avatar
Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?
Message le Ven 5 Aoû - 20:20 par Invité
    Hmm, je ne vois pas d'où tu peux tenir tes scoops aussi improbables soient-ils.
avatar
Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?
Message le Ven 5 Aoû - 20:21 par Invité
Cher Intruder !

Je suis enfin heureuse de faire ta connaissance malgré mon instabilité psychologique ! Comme tu as pu le constater brillamment, les personnes de pouvoir ne me font pas peur. Or, tu détiens tout de même un certain pouvoir sur les habitants de Colombia, celui de semer la panique, la terreur, toute une vague de sentiments à faire frémir, en clair : tu sèmes ton petit bordel. Pour ma part, je préfère t'ignorer car tu pourras toujours tenter de me faire peur, tu n'arriveras jamais à m'atteindre avec tes frasques et nous savons tous les deux que l'ignorance est la plus belle preuve de pouvoir. C'est pourquoi, je préfère casser la rumeur assumant mes actes. Si une personne me juge pour des erreurs et des faiblesses alors je ne vois pas l'intérêt de discuter davantage avec elle. Elle devra apprendre à me connaître avant de me juger.

Sur ce, bon chemin à toi.
avatar
Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?
Message le Ven 5 Aoû - 22:17 par Invité
Et bien, je vois que tu as bien compris que pour moi ce que tu écrivais n'avais aucun intérêt.
Les relations prof-élèves existent depuis toujours, et ce n'est pas maintenant que ça changera, et pour ce qui en est du sexe et de l'amour, la vie est faite comme ça, que veux tu ? Des personnes vont être attiré par le côté romantique, la chose belle que l'on peu trouver dans ce sentiment, et d'autre n'y verrons que le sexe.

Bref, continue d'écrire si ça te fait plaisir, ça passe le temps et ça fait toujours sourire de lire tout ça !
avatar
Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?
Message le Sam 6 Aoû - 8:45 par Invité
Un article très intéressant comme les autres, mais petit point faible JE NE SUIS PAS DEDANT !!!!!! ben alors intruder tu n'a rien trouvé sur moi ?? bizarre XD
avatar
Re: Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?
Message le Lun 22 Aoû - 8:46 par Invité
Cher Intruder,

Je suis désolé de te contredire, mais tes sources ne sont pas fiables... Avant de parler d'une conversation, il faudrait que tu t'assures de l'avoir entendu jusqu'à la fin Wink

Sur ce, je te laisse, ma petite amie m'attend !
 

Voulez-vous coucher avec moi, ce soir?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Everything Changes :: Columbia & New-York :: • After classes of Columbia • :: The Intruder's network-
Sauter vers: