Partagez | .
 

 Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Lun 10 Juin - 19:35


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Comme promis, après les cours, Tristan partit dans la direction de la résidence de la jeune Lilwenn. Oui, celle-ci n'ayant pas cours, Tris' avait été le seul à finir tard. Mais ce n'était pas pour cette raison qu'il avait oublié sa proposition. C'est pour cela que quelques instants après être sortie de sa salle de cours, le jeune Osborn se mit à marcher assez rapidement pour aller chercher la jeune Anderson, afin qu'ils aillent ensemble, chez lui. Non non, ce n'était pas pour coucher, ils allaient tous deux se préparer à la soirée qui les attendaient.
Quand Tristan y réfléchissait, il se demandait bien comment allait se dérouler la soirée. Il n'allait pas beaucoup boire, devant rester sobre, il n'allait pas avoir de conquêtes, il allait devoir surveiller Lil'. En faites, c'était surtout ça qui lui faisait peur. Y aller avec elle. Cette jeune femme était des plus sublimes. Lorsqu'on la voyait, on avait qu'une seule envie, s'approcher d'elle et faire son maximum pour l'avoir. En tout cas, il savait que les mecs bourrés allaient tout faire pour la mettre dans leur lit. Et rien d'y penser, Tris' serrait ses poings. De la colère, de la haine. Voilà ce qu'il pouvait ressentir en pensait à tout ça. Dans l'avait-il mener ? Lilwenn était le genre de fille fragile, douce et innocente. Tous les mecs n'en feront qu'une bouchée ! Certes elle savait se défendre comme toutes les filles, mais face à un mec torché, c'était plus difficile. Tristan avait intérêt de rester vigilant chaque seconde. Même lorsqu'il aurait envie d'aller au toilette, il lui demandera de l'accompagner. Laisser Lil' 5 minutes seule serait comme laisser un agneau en présence de pauvre bêtes affamées !

Mais passons. Lorsque Tristan arriva devant la résidence de la jeune demoiselle, il n'eut le temps de taper qu'une seule fois, que la porte s'ouvrit directement. Ouah quelle vitesse ! Attendait-elle impatiemment derrière sa porte depuis plusieurs secondes ? Allez savoir, mais cela avait beaucoup amusé le jeune homme.

- Quelle rapidité ! Tu veux pas venir faire le ménage chez moi ? si tu vas aussi vite, je pense qu'en 20 minutes le tour est joué !

Recevant une petite tape sur l'épaule de la jeune femme, Tris' se mit alors à rire. Entrant doucement dans la résidence de Lil', celui-ci, ayant déjà passé pas mal de temps ici, adorait toujours autant l'odeur. Il sentait parfaitement Lilwenn. Et Tris' ne pouvait s'en passer.
S'avançant doucement il vit alors un gros sac posé dans le salon de la jeune Anderson. Oula ! Avait-elle emporté toute sa maison ou quoi ? Okay, les filles devaient prendre le maquillage et les accessoires de coiffure en plus, mais quand même ! Il se demandait bien tout ce qui pouvait se trouver à l'intérieur. Avait-elle prévu plusieurs tenues pour que Tristan, en de compte, en accepte une qu'il trouvait tolérable pour une soirée ? En tout cas, il était impatient de voir Lilwenn dans sa tenue de soirée. Parce qu'au fond, pour lui, même en short de foot et avec un tee shirt de mec, elle restait la plus magnifique ! Tiens, pourquoi ne pas lui proposer de porter ça ce soir ?

- Bon rassures moi et dis moi qu'il n'y a pas toute ta maison dans ce sac ? Non parce que sinon on peut très bien rester ici et faire un défilé de mode !

Bien entendu il plaisantait. Il connaissait Lil', elle avait du prendre à tout casser 2 ou 3 tenues grand maximum. Elle n'était pas comme les autres filles, tout lui allait ! Mais arrêtons de rêvasser. Tris' s'approcha du sac de la jeune femme pour le prendre dans sa main afin de le lui porter. Il regarda une dernière fois Lil' histoire de lui faire comprendre que c'était le moment de partir. Si jamais elle avait oublié quelque chose, c'était également le moment ! Mais voyant la jeune blondinette s'avançait pour introduire les clefs dans sa serrure, le jeune Osborn se mit alors en direction, cette fois-ci, de sa résidence. En quelques minutes ils y étaient déjà. Montant alors les quelques étages, Tris' ouvrit sa porte, laissa, bien évidemment, passer Lilwenn en première, avant de la suivre de très prêt. L'histoire du ménage, il avait plaisanté. Sa résidence était aussi propre que celle de Lil'. Il détestait vivre dans le désordre, ou alors c'est qu'il n'avait vraiment pas le temps !
Déposant alors le sac de Lilwenn sur sa table, il se tourna vers celle-ci avant de lui dire d'une voix tendre.

- Fais comme chez toi Lil'. Y a de quoi boire, manger. Enfin tout ce que tu veux. Tu peux commencer à te préparer si tu veux dans la salle de bain, je vais juste faire quelques petits trucs avant de m'habiller moi.

S'approchant doucement de la chaine stéréo, le jeune homme brancha alors son i-pod, histoire de mettre un peu de musique afin de se mettre en forme. Lorsqu'il prit le sac de la jeune femme pour le lui mettre dans la salle de bain, Tris' en profita pour déposer un doux baiser sur la joue de la jeune Anderson. Attendez, cela faisait trop longtemps qu'il ne l'avait pas embrassé !
Quelques instants après, il vit Lil' rentrer dans la salle de bain sans pour autant fermer la porte complètement. Bien entendu, Tris' ne voyait rien et même si c'était le cas, il ne se permettrait pas. Alors, commençant doucement à ranger ce qui pouvait bien trainer, Tris' attrapa une cigarette au passage. Heureusement que son paquet était plein, il allait en avoir besoin ce soir. Allumant sa clope, le jeune homme commença à tirer dessus. Mon dieu, on aurait dit que cela faisait une éternité qu'il n'avait pas fumé ! Par chance, Lil' était dans la salle de bain, ce qui explique le fait que Tristan avait encore sa cigarette à la main. Oui, dès qu'il en sortait une, il n'avait même pas le temps de l'allumer ou de prononcer '' ouf '' qu'elle lui avait déjà enlevé des mains pour l'écraser. C'était pour cette raison qu'il en avait sorti une maintenant.

Finissant alors ce qu'il avait à faire, Tristan entendit une musique qu'il aimait particulièrement passer sur son i-pod. Certes c'était une musique douce, mais il l'adorait ( http://www.youtube.com/watch?v=V9mRV0PXedw ). Alors, s'approchant de son piano, oui oui, Tristan avait un piano dans son salon. Il adorait jouer de la guitare ou du piano. Peu de personne le savait et c'était très bien comme ça. Mais passons. S'asseyant sur la petite chaise face à son piano noir, Tris' commença à jouer la même mélodie qui sortait de sa chaine stéréo. Sans aucune faute, bien entendu. A cet instant précis, Tristan Osborn était en train de voyager, perdu dans ses pensées. Cette chanson lui faisait tout simplement penser à sa situation avec Lilwenn. Nostalgie ? En avant !


fiche de © century sex



Dernière édition par Tristan C. Osborn le Mar 11 Juin - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Lun 10 Juin - 20:48

Tonight will be the total blackout !


L'après-midi que j'avais passé aujourd'hui avait été relativement calme. Après avoir passé le plus de temps possible avec Tristan, avant que ce dernier ne doive me laisser pour aller en cours, j'étais tout simplement rentrée chez moi sans oublier de faire un saut à l'épicerie toute proche de ma résidence. J'avais tout d'abord passé un petit moment à faire un sac de choses que j'apporterais avec moi pour aller me préparer chez Tristan, prévoyant trois tenues différentes au cas ou celle que j'avais choisie en premier choix ne plaisait pas à Monsieur. Son comportement me faisait sourire, et il avait quand même de la chance que je réagisse de cette manière, parce que je connaissais plus d'une fille qui aurait pété un câble si leur petit-ami avait eu ce genre de comportement avec elle. Et encore, Tristan et moi n'étions pas en couple, c'était dire. J'avais emporté des affaires de toilettes (parfum, brosses à cheveux, gel, maquillage...) également ainsi que les choses que je prenais avec moi habituellement.

Puis le temps ne me pressant pas, j'avais allumé mon ordinateur et appelé ma mère via Skype. Mon père se trouvait également dans le coin et j'avais eu une bonne discussion avec eux, cela me faisait vraiment du bien de parler avec eux comme ça. Ils avaient été un peu choqué d'apprendre le meurtre de cet étudiant et avaient voulu que je rentre, mais ils savaient que Tristan me surprotégeait et cela les avais bien rassurés. D'ailleurs, ils avaient tirés la tête lorsque je leur avais dis que je sortais ce soir jusqu'à ce que je mentionne le fait que Tris' serait de la partie. Ils aimaient beaucoup le jeune homme et je devais dire que cela me faisait plaisir. En même temps qui n'aimait pas Tristan?

Après ce coup de fil, j'avais rangé mon ordinateur dans le petit meuble prévu à cet effet à côté de la porte, et ce fut quelques secondes plus tard que j'avais entendu toquer à la porte. Tristan, pile à l'heure. Etant à côté de la porte je l'ouvris rapidement avec un grand sourire, ce qui sembla amuser grandement le jeune homme.

- Quelle rapidité ! Tu veux pas venir faire le ménage chez moi ? si tu vas aussi vite, je pense qu'en 20 minutes le tour est joué !

M'effaçant pour le laisser rentrer, je levais les yeux au ciel d'un air amusé avant de refermer la porte. Naturellement ce dernier plaisantais, sa chambre était parfaitement clean, une chose assez rare pour une chambre de garçon d'ailleurs. Non pas que j'en avais visité des tonnes depuis mon arrivée, aucune en fait, mais j'avais assez entendu ma tante râler contre mon cousin pour en avoir une vague idée. Je voulus flanquer d'ailleurs une petite tape sur la tête de Tristan mais étant qu'il avait avancé dans la pièce je du me contenter de son épaule.

« 20 minutes? Tu me sous-estimes... »

En tout cas mon meilleur ami fit une drôle de tête en voyant le sac que j'avais préparé. C'est vrai qu'il était assez gros, mais pas si lourd que cela. En tout cas j'avais déjà deviné en voyant sa tête qu'il n'allait pas se gêner pour me faire des remarques. Et cela ne manqua naturellement pas.

- Bon rassures moi et dis moi qu'il n'y a pas toute ta maison dans ce sac ? Non parce que sinon on peut très bien rester ici et faire un défilé de mode !

« Oh non rassure-toi, sinon il aurait fallu commander des camions de déménagements et on en aurait eu pour la soirée... »

Il plaisantais et je plaisantais également, naturellement. Je n'étais pas le genre de fille à avoir besoin d'une pièce entière pour ses vêtements, même si je faisais quand même très attention à mon apparence. Je détestais sortir habillée n'importe comment, pas lavée et coiffée comme un dessous de bras. C'était une question de respect de soi et de respect des autres, inutile de leur faire peur en les croisant dans la rue, ou de foutre la honte aux gens qui sont avec vous pour la journée. Quoiqu'il en soit, Tristan se saisit de mon sac et nous partîmes en direction de sa chambre. Je connaissais le chemin par coeur et nous aurions très bien pu nous retrouver chez lui à une heure précise, mais je savais que cela lui tenait à coeur de faire de cette manière. Et puis cela ne me dérangeait pas le moins du monde. Comme d'habitude, l'endroit était parfaitement rangé et propre. Il déposa d'ailleurs mon sac sur sa table basse avant de se tourner dans ma direction.

- Fais comme chez toi Lil'. Y a de quoi boire, manger. Enfin tout ce que tu veux. Tu peux commencer à te préparer si tu veux dans la salle de bain, je vais juste faire quelques petits trucs avant de m'habiller moi.

« Merci Tris' » répondis-je en souriant doucement. « Mais pour l'instant je vais me dépêcher de me préparer, afin que tu n'ai pas à te plaindre du temps que tu as à attendre. »

Je rigolai et le suivit du regard lorsqu'il brancha sa chaîne hifi puis se rendit à la salle de bain pour y déposer mon sac. Je levais les yeux au ciel devant son comportement, j'avais vraiment l'impression d'être quelques fois une petite fille fragile incapable de lever le petit doigt. Mais je ne fis aucun commentaire, me contentant de lui offrir un gros sourire lorsqu'il déposa un baiser sur ma joue. Je lui caressai doucement la sienne avant de disparaître dans la salle de bain, laissant cependant la porte entre-ouverte pour l'entendre si jamais il prenait la parole. Et puis cela me permettait de mieux entendre la musique également, et j'en étais une grande fan. Lorsque j'étais petite je rêvais secrètement de devenir une grande chanteuse adulée de tous, et je devais bien avouer que ce rêve ne m'avait pas totalement quitté dans un des replis secret de mon coeur.

Sortant mes affaires, je commençai par me lisser et me coiffer correctement les cheveux, avant de prendre la robe que j'avais prévue pour l'occasion. Elle était juste au dessus du genou comme me l'avais demandé Tris' et j'avais également prévu une petite jaquette afin d'avoir les épaules couvertes. Après m'être changée, je fourrai les habits que j'avais porté aujourd'hui dans mon sac et entreprit de me maquiller. Je n'avais pas regardé le temps passer, mais je ne pus m'empêcher de sourire en entendant que Tristan s'était mis au piano lorsqu'une chanson calme et douce était passée dans sa radio. Souriant toujours, je me donnai un dernier coup de mascara avant de sortir timidement de la pièce. Bizarrement, j'avais un peu peur de son jugement et je ne savais pas trop pourquoi. Mais j'espérais qu'il me trouverait bien, son avis avait beaucoup de valeur à mes yeux. Je le regardai quelques instants, apparemment complètement perdu dans ses pensées, avant d'oser le déranger.

« Tu joues toujours aussi bien... J'adore quand tu te mets derrière un piano, ou une guitare d'ailleurs. » dis-je en souriant.

Tout en parlant, je m'étais approchée doucement de lui jusqu'à me trouver juste à côté de son instrument de musique. Pour moi Tristan avait quelque chose de particulier lorsqu'il se mettait derrière un instrument, une sensibilité qui ne s'apprenait pas et qui était là dès la naissance ou non. Lui l'avait et je trouvais cela dommage qu'il ne cherche pas à la mettre plus en valeur. Mais passons, nous avions eu plusieurs discussions là-dessus et on tournait un peu en rond. Décidant de changer de sujet, j'écartai légèrement les bras en tournant sur moi-même avant de lui poser la question fatidique.

« Alors, comment tu me trouves? Je suis présentable? »


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 11 Juin - 16:30


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Tristan, après avoir laissé Lilwenn commencer à se préparer en première, se mit alors à jouer du piano. Dès qu'il entendait une musique qu'il aimait particulièrement, il était obligé se mimer les gestes des accords en guitare etc. Si on le voyait de loin, on pourrait croire à un fou, mais non. Il aimait juste la musique, comme beaucoup de monde, mais c'était assez bizarre pour lui. Tristan avait commencé à jouer des instruments ( guitare, piano, batterie ), ainsi qu'a danser et chanter, quand ses relations avec son frère jumeau commençaient à se détériorer. C'était un moyen d'évacuer sa pression, sa colère mais surtout sa tristesse. Et depuis, il en était accro.
Alors, se mettant à jouer le morceau qui passait dans sa chaine stéréo, le jeune homme se laissa voyager dans ses pensées plutôt positives. Il rêvait de Lilwenn et de lui. Un monde, où, cette fois-ci, il lui avait avoué ses sentiments, qui étaient réciproques pour la jeune femme. Vous savez, les paroles décrivaient assez bien ce qu'il ressentait. Mais ça, il ne pourrait jamais l'avouer au grand jour. C'était quelque chose, qui, comme ses sentiments, devait rester secret.

Mais passons. Alors qu'il continuait de jouer la mélodie, Tristan ne faisait pas attention que la jeune Lilwen était à présent à ses cotés. Non. Car quand il jouait, il fermait généralement les yeux afin de mieux imaginer la scène qui se déroulait dans ses pensées. Ce n'est que lorsque la jeune femme se mit à parler, qu'il revint dans le monde réel. Assez déçu, c'était vrai.

« Tu joues toujours aussi bien... J'adore quand tu te mets derrière un piano, ou une guitare d'ailleurs. »

- Hum, c'est gentil merci ... finit-il par dire, assez gêné qu'elle l'est entendu

N'ayant pas osé la regarder dans les yeux, trop gêné, Tristan n'avait même pas remarqué que le jeune femme était prête. Gêné pourquoi ? tout simplement parce que quand il jouait, il devenait vulnérable. C'était un peu grâce à la musique qu'il faisait passer un très grande partie de ses sentiments dont il ne pouvait parler. Autant sur Lilwenn, que sur son frère jumeau Mason ou ses études. Oui, il avait beau se confier énormément à la jeune Anderson, il n'en restait pas moins que certaines choses n'étaient pas bonnes à dire. Et encore plus de parler de son manque envers Mason. Vous savez, quand vous avez un frère et que vous le perdez, c'est horrible. Quand vous êtes jumeaux, c'est pire ...
Mais ne voulant pas finir en dépression, le jeune Osborn ferma les yeux avant de ravaler ce masque. Il devait faire bonne impression et surtout rester fort pour Lilwenn. Il se l'était promis. Ne pas flancher devant elle, surtout pas. Par la suite, il vit Lilwenn se rapprochait de son instrument de musique pour lever les bras et se mettre à tourner. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il se rendit compte de la splendeur de la jeune femme. Elle était tout simplement divine. Restant alors bouche bée, au début, il ne savait quoi répondre à ses paroles. Entrouvrant un petit peu la bouche, mais restant à fixer la beauté de la jeune blondinette, il finit par prononcer dans un simple souffle, court.

- Ouah ... se reprenant un peu, il prolongea alors sa pensée, Tu...Tu es tout simplement parfaite... Et, hum. Je crois que je vais commencer à apprendre des techniques de combats afin de continuer à sortir avec toi !

Vous allez dire, encore de l'humour ? Et oui. Il devait à tout prit se sortir de là. Sinon, se retenir allait être très dur. Il avait tout fait depuis 5 ans pour ne pas tomber et tout avouer. Mais là, c'était assez difficile. Lilwenn était une vraie princesse. C'était la beauté incarnée. Pour lui, c'était évident, dans les époques d'avant, Lilwenn aurait été une déesse. L'une des plus belles. Non pardon, la plus belle. En tout cas, c'était ce que ressentait Tristan. Vous pourriez lui mettre un mannequin, la femme la plus jolie au monde, Lilwenn les dépasserait quand même. Elle n'avait pas la morphologie d'un mannequin mais c'était ce qu'il aimait chez elle. Elle acceptait ses formes, peu importe si les autres filles faisaient le concours de la plus maigre. Elle restait naturelle, très peu de maquillage. Bref, à ses yeux, personne ne l'égalait.
Afin que le silence ne rôde pas trop entre les deux jeunes gens, Tristan prit alors la main de la jeune femme avant de prononcer d'une voix des plus douces.

- Je ... Je sais que tu n'as pas encore fini tes partiels et que tu n'as pas eu tes résultats, mais je peux pas attendre. Avec tes réponses et ton assurance, je sais que tu vas réussir alors ... Laisses moi t'offrir quelque chose.

Se levant doucement du siège où il était assis, Tristan partit en direction d'un tiroir où il en sortit une boite. Se remettant alors en marche pour revenir vers la jeune femme, il émit un petit sourire gêné avant de se positionner dos à elle. Déposant la boite sur une petite table à coté, il prit délicatement dans ses mains chaudes les cheveux blonds de Lilwenn. Les ramenant doucement sur le coté, il contempla alors la beauté de sa peau. Elle avait l'air si douce... Prenant la boite pour l'ouvrir, il en sortit un collier avec un pendentif. Ce pendentif était une représentation d'une étoile brillante avec à l'intérieur, un clé de sol. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'il savait que la jeune femme aimait la musique. Mais l'étoile, c'était pour faire passer un message ... Et d'ailleurs, tout en lui passant autour du cou, Tris' se mit alors à lui expliquer son choix.

- J'ai ... Quand je l'ai vu, j'ai de suite pensé à toi. Je sais que tu adores la musique, d'où la clé de sol. Et pour l'étoile, c'est pour que continue de briller comme tu es en train de le faire. Continuer à croire en tes rêves. Mais surtout, continuer à croire en toi même, tu es une étoile brillante Lil'.

Dans sa tête, sa seule espérance était qu'elle aime le cadeau. Il savait très bien que même si cela ne lui plaisait pas, Lilwenn l'aimerait quand même, car c'était un cadeau et elle adorait ça. Mais il voulait plus. Il voulait la toucher et que ce cadeau soit unique ...
L'ayant alors attaché, il fit la même action avec les cheveux de la jeune demoiselle mais pour les lui remettre dans le dos. Il n'osait pas la regarder en face, il avait trop peur d'y voir un sentiment négatif. Alors, déposant un doux baiser sur son épaule dénudée, Tristan partit en direction de sa chambre tout en disant d'une voix portante afin qu'elle l'entende...

- Je vais me préparer à mon tour !

Rentrant dans sa chambre, Tristan venait à nouveau de fuir. Oui, il était terrifié à l'idée que Lilwenn refuse ou n'aime pas son cadeau. Alors le meilleur moyen qu'il eut trouvé, fut se partir dans sa chambre pour s'habiller. Et donc, lorsqu'il fut à l'intérieur, ayant bien pris soin de pousser un peu la porte, sans la fermer, Tristan commença à déboutonner sa chemise qu'il avait porté aujourd'hui. Tout en s'habillant, le jeune homme pensait. En faisait-il trop ? Allait-elle comprendre quelque chose ? Si oui, il était dans de beaux draps. Peut être qu'à présent il devait un peu s'éloigner afin qu'elle ne connaisse pas les véritables sentiments de Tristan envers elle. Et si ce soir, c'était la soirée parfaite pour lui faire croire qu'elle était juste sa meilleure amie, et rien d'autres ? Il ne savait pas, il était complètement perdu !
Ayant totalement enlevé sa chemise, Tristan se sentit alors complètement déboussolé. Et le seul remède qu'il avait, c'était de prendre une bonne douche froide. Alors, attrapant ses habits, il fit quelques pas pour se diriger vers la porte de sa chambre. Puis, il se rendit compte qu'il était torse nu. Certes, il avait un très beau torse, mais il y avait Lil'. Alors, passant un petit bout de tête pour essayer de voir ce qu'elle faisait, Tris' n'eut pas de réponse. Il n'arrivait pas à la voir. Alors, prenant son '' courage '' à deux mains, il sortit de sa chambre pour aller dans la salle de bain. Une fois à l'intérieur, il espérait que la jeune femme ne l'ait pas vu. Il n'avait pas honte de son corps, en tout cas, avec les autres filles. Mais face à Lil' c'était différent. Il devenait timide, vulnérable. Et son corps, tout à coup, n'était plus aussi parfait face au sien.

Mais passons. Ayant laissé la porte entrouverte comme Lil', Tristan se mit directement, après d'être déshabillé, sous la douche. Il resta ainsi plusieurs temps avant de se décider à sortir. Enfin, il sortit quand il avait compris que ça y est, il allait à nouveau pouvoir remettre son masque de meilleur ami sans sentiments. Sortant alors de la douche, il mit une serviette autour de sa taille. Un premier lieu, il allait se coiffer, comme ça, c'était fait. Cela lui prit quelques secondes. Gel et quelques pics et c'était joué. Par la suite, lorsque sa peau fut sèche, il enfila son boxer ainsi que son tee shirt blanc. Par dessus, il mit son blazer noir. Pour finir, il enfila son slim noir. Ca y est, il était enfin prêt. A quelque chose prêt.
Sortant de la douche, il se rendit à nouveau dans sa chambre afin de mettre ses chaussures. Il avait opté pour des basket classes, basses, noir et blanche. Au moins, il était assorti. Par la suite et pour finir, il enfila un chapelet ( c'était un cadeau de sa mère lorsqu'il partit à N-Y ), un bracelet en cuir, sa gourmette avec marqué Tristan et sa date de naissance derrière. Sur l'autre poignet, il mit sa montre. Puis, il inséra une bague sur l'un de ses doigts de la main droite. C'était une des bagues à Mason. Il avait réussi à la garder ... C'était la dernière chose qu'il possédait réellement de lui, à part quelques habits et des souvenirs ...

Ne voulant pas retomber dans une humeur des plus noires, le jeune Tristan se dépêcha pour mettre son parfum, il avait choisi celui que préférait Lilwenn. Ayant réellement fini, le jeune Osborn sortit de la chambre. Espérant pouvoir fuir la scène d'avant avec Lil', Tris' se mit à chercher sa sacoche ainsi que ses papiers. Même s'il savait très bien où ils étaient, il se disait que peut être, Lilwenn n'allait pas vouloir parler de tout ça. Maintenant en tout cas. Continuant à marcher dans tous les sens, Tristan prononça alors envers la jeune femme.

- Prête ? Si oui on va y aller !


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 11 Juin - 18:33

Tonight will be the total blackout !


- Hum, c'est gentil merci ...

Tristan sembla assez gêné lorsqu'il constata que je l'avais surpris à jouer ainsi de la musique, mais je n'avais pas pu m'empêcher de l'interrompre pour lui faire part de mon admiration. Quelques fois je me mettais à rêver qu'il écrivait une balade ou un morceau au piano rien que pour moi, avant de réaliser qu'il n'avait aucune réelle raison de le faire. C'était ce que faisait un petit-ami pour sa chérie, et Tristan et moi n'étions pas de ceux-là. Mais pour le coup j'espérais qu'il ne me ferait pas la tête ou qu'il ne m'en voudrait pas de m'être ainsi immiscer dans un moment d'apparente douceur et évasion. En tout cas cela devait être des pensées profondes, puisque Tristan n'avait même pas remarqué que je m'étais changée. Cela me déstabilisa quelque peu, cela voulait-il dire que je n'étais pas bien dans cette tenue? Un éclair d'incertitude traversa mes yeux vert, avant qu'il ne réagisse enfin, après que je me sois approchée encore plus de lui.

- Ouah ... Tu...Tu es tout simplement parfaite... Et, hum. Je crois que je vais commencer à apprendre des techniques de combats afin de continuer à sortir avec toi !

Ok, on passait d'un extrême à l'autre et pour le coup j'en fus assez gênée. Sentant mes joues se colorer d'un rose assez soutenue, je baissai brièvement le regard en direction de mes chaussures, le temps que mon rougissement disparaisse du moins. Je ne me sentais pas spécialement belle ou attirante, je savais que je plaisais à quelques garçons mais cela s'arrêtait là. Je me sentais totalement transparente à côté de ces bombes brunes ou rousses, sur-maquillées, aux cheveux d'un roux flamboyant ou d'un très beau brun chocolat. J'avais quelques fois rêvé que je me faisais une teinture ou que j'exagérai sur mon maquillage, mais ce n'était pas vraiment moi. Et c'était quelque chose que je ne ferais jamais je crois, me faire passer pour quelqu'un que je ne suis pas. Je ne sais pas mentir et cela serait en quelques sortes trahir mes parents, mes proches... Ceux qui me connaissent et savent réellement qui je suis. Alors je me contentai d'être moi-même en espérant que cela suffise aux personnes qui me côtoyaient.

« N'importe quoi » marmonnai-je en souriant doucement.
« Mais, si ça peut te faire plaisir, sache que tu es le seul avec lequel j'ai envie de sortir alors pas besoin de t'abîmer dans des combats inutile! »

J'avais relevé mon regard sur lui, alors qu'il prenait une de mes mains dans les siennes. Ses mains étaient agréables, tout comme le contact en lui-même. Il avait les mains plus chaudes que les miennes, et j'espérais ne pas lui flanquer les frissons. J'avais toujours eu les mains froides depuis que j'étais toute petite, mais comme ma mère me le disait souvent, avoir les mains froides signifie avoir le coeur chaud. Je crois que ce n'était pas tout faux, en ce qui me concerne du moins. J'aimais les gens, faire attention à mes proches, connaître de nouvelles personnes... S'il m'arrivait de me montrer timide et un brin sur la défensive lorsque je rencontrais quelqu'un, je me libérais totalement au bout de quelques instants.

- Je ... Je sais que tu n'as pas encore fini tes partiels et que tu n'as pas eu tes résultats, mais je peux pas attendre. Avec tes réponses et ton assurance, je sais que tu vas réussir alors ... Laisses moi t'offrir quelque chose.

Fronçant légèrement les sourcils, comme à chaque fois que je réfléchissais, je l'interrogeai du regard sans pour autant prononcer le moindre mot. J'avais beau chercher ce qu'il avait bien pu avoir envie de m'offrir, je ne trouvais pas. Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'offre quelque chose pour avoir certainement réussi mes partielles, soit dit en passant. Et pour le coup je me sentais complètement nulle, cela ne m'avait même pas traversé l'esprit. J'étais une amie nulle, déjà qu'il faisait attention à moi comme personne depuis des années... Suivant Tristan du regard lorsqu'il se leva pour aller chercher une petite boîte dans un tiroir, je ne bougeai pas d'une seule seconde. J'étais véritablement intriguée. Il se positionna derrière moi et chassa doucement mes cheveux sur le côté. Je me laissai naturellement faire, frissonnant légèrement en sentant ses mains frôler ma nuque. J'espérais qu'il ne verrait rien, parce que même si c'était le cas, je ne pourrais moi-même pas expliquer cette réaction. Je sentis qu'il me passait quelque chose autour du cou, et il prit le soin de m'expliquer ce que c'était puisque je ne pouvais pas le voir tout de suite.

- J'ai ... Quand je l'ai vu, j'ai de suite pensé à toi. Je sais que tu adores la musique, d'où la clé de sol. Et pour l'étoile, c'est pour que continue de briller comme tu es en train de le faire. Continuer à croire en tes rêves. Mais surtout, continuer à croire en toi même, tu es une étoile brillante Lil'.

Incapable de dire quelque chose pour le moment tant j'étais touchée à la fois par ce cadeau que par ses mots, je soulevai délicatement le pendentif d'une main fébrile pour mieux le voir. Il était magnifique, Tristan avait définitivement du goût. Je mis peut-être trop de temps à reprendre pieds, toute perdue dans la contemplation de ce présent que j'étais. Je sentis pourtant les gestes de Tris qui remettait mes cheveux en place, avant de sentir ses lèvres se poser sur mon épaule. Je souris doucement et voulu me retourner pour le remercier, mais il ne m'en laissa tout simplement pas le temps.

- Je vais me préparer à mon tour ! me lança-t-il alors qu'il était presque déjà dans sa chambre à coucher.

Si je fronçai une nouvelle fois les sourcils, ce fut de surprise et d'incompréhension cette fois. Je voulu répliquer quelque chose mais il était déjà trop tard, et je ne voulais pas le déranger une nouvelle fois. Déjà que je l'avais coupé dans ses mélodies... Soupirant doucement, je détournai mon regard de la porte de sa chambre à coucher pour regarder autour de moi. Je connaissais naturellement déjà l'endroit, mais c'était la première fois que je me trouvais seule dans son salon. Parcourant machinalement la pièce, je laissai mes mains glisser sur les meubles avant de m'arrêter devant une série de photographies. Des souvenirs auxquels Tristan tenait particulièrement, sinon il ne les aurais pas mises en évidence. Mon regard s'arrêta plus longuement sur les photos où Mason se trouvait avec Tristan. Dès leur plus jeune âge on pouvait voir leurs caractères différents sur les photos, à moins que cela soit parce que je les avais très bien connus tous les deux. Je souris tendrement en voyant une photo des deux jumeaux alors qu'ils ne devaient pas avoir plus de quelques heures, me demandant qui était lequel.

Le bruit de l'eau qui coule me sortit de mes pensées, et j'en déduis donc que Tristan était passé de sa chambre à coucher à la salle de bain. Quittant l'endroit où je me trouvais, je parti en direction de mon sac que j'avais rapatrié au salon et en sorti téléphone portable, porte-monnaie, clés et diverses autres trucs de femmes que je glissai dans un petit sac à main prévu pour l'occasion. Puis je m'assis sur le canapé en regardant mon téléphone, constatant que j'avais reçu un message de ma cousine adorée, Jennifer. Je souris et eut le temps de lui répondre avant que Tristan ne sorte enfin de la salle de bain. Enfin, quand je dis "enfin" c'était une manière de parler. Il n'avait pas mis très longtemps pour se préparer.

- Prête ? Si oui on va y aller !

« Mmh non, deux choses d'abord. Enfin trois, puisque je vais quand même te dire que c'est sûrement moi qui devrai me battre pour que tu restes à mes côtés » dis-je en levant les yeux au ciel. « Tu es vraiment très beau comme ça, ça change de tes chemises. Non pas qu'elle ne t'aille pas bien hein, ne le prends pas comme ça s'il te plaît... »

Voilà c'était tout moi ça. Je cherchais à faire un compliment et finalement je me retrouvais emmêlée dans des propos que je n'avais pas maîtrisé et qui mettait tout le monde mal à l'aise. Moi y compris et j'espérais que Tristan n'avait pas mal pris mes propos. Il manquerait plus que je le vexe et qu'il refuse de m'adresser la parole, je ne le supporterais pas. Même s'il ne s'agissait que de quelques heures. Lui et moi avions déjà eu des désaccords naturellement, mais notre amitié et notre complicité était assez forte pour que l'on puisse se dire les choses sans que l'autre le prenne mal. Me raclant la gorge en espérant que je n'avais pas rougi une nouvelle fois, je repris.

« Sinon Jen' te salue et te fais des bisous. Et je voulais vraiment te remercier pour le cadeau que tu m'as fais. Ça me fait vraiment énormément plaisir, Tris'. »

Me mordant la lèvre, je m'étais levée pour m'approcher de lui et le regarder droit dans les yeux. Les émotions que j'avais ressenti il y a quelques instants ne devaient plus être aussi fortes que maintenant, mais je savais qu'il en restait de grandes marques encore. Je voulais qu'il comprenne à quel point il avait réussi à me toucher, et quelques fois les mots ne me suffisaient pas pour exprimer tout ce qui se passait dans ma tête et dans mon coeur. Ca, à force de passer du temps avec moi, Tristan avait fini par le comprendre tout seul et j'espérais qu'il s'en souviendrait à cet instant précis.

« Je suis désolée de n'avoir rien dis sur le moment, mais c'était tout simplement parce que je ne savais pas quoi dire. J'étais sous le choc, surprise et émue. Je le suis toujours d'ailleurs, et je suis désolée de ne rien t'avoir offert pour être quelqu'un d'extraordinaire. Parce qu'être une étoile brillante solitaire ne me dit rien, alors je suis contente que tu brilles avec moi. »

Lui faisant un petit sourire, je rompis le reste de distance qu'il y avait entre nous pour le prendre une nouvelle fois dans mes bras. Lui déposant un gros bisous sur la joue, je le serrai fort contre moi, autant que mes bras le pouvaient et sans l'étouffer naturellement. Je sentis au passage qu'il avait mis le parfum de sa collection que je préférais, ce qui me fit sourire une nouvelle fois. Rompant cette étreinte au bout de quelques instants, je croisai une nouvelle fois son regard et lui caressai tendrement la joue du bout des doigts.

« Et n'oublie pas que quoiqu'il arrive, même si je ne pense pas à t'offrir des cadeaux, je serai toujours là aussi longtemps que tu voudras bien faire parti de ma vie. »

J'espérais que ces mots le toucheraient, même si j'avais plus l'impression d'être une nunuche dans une série B qu'autre chose. C'était ce que je pensais, ce que je ressentais et ce que je voulais. Je ne me voyais pas vivre sans avoir Tristan dans ma vie, il s'y était peu à peu fait une tellement grande place que j'avais besoin quotidiennement de lui parler et que j'étais devenue d'une possessivité incroyable. Possessivité que je prenais grand soin de cacher, mais que je ressentais quand même à chaque fois. J'avais peur qu'il finisse par me laisser tomber. Mais je ne laissais rien paraître du tout lorsqu'il parlait trop longuement à mon goût à une autre fille que moi. Glissant mon bras sous le sien, je lui fis un petit sourire.

« Maintenant je suis prête, et on peut y aller. »

L'entraînant avec moi en direction de la sortie, je le laissai fermer à clé sans pour autant libérer son bras. M'étant informée auprès de mon ami sur la soirée, je connaissais déjà l'endroit où elle se passerait à peu de choses prêts. Dans une maison, alors il nous fallait prendre un taxi. Par chance à cette heure ils étaient légion dans le coin. Nous eûmes donc aucun problème pour en prendre un. Tristan me laissa m'y glisser en premier en homme galant qu'il était, avant de me rejoindre sur la banquette arrière et de donner l'adresse au chauffeur. Ce dernier acquiesça avant de démarrer. J'étais nerveuse, je ne savais pas tellement à quoi m'attendre et je n'avais pas oublié une seule seconde qu'à la base je n'étais pas invitée. Ma nervosité était visible par ma main qui tapotait sur le siège vide entre Tristan et moi, et le fait que je me mordillais la lèvre.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 11 Juin - 19:35


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Après s'être préparé, Tristan avait fini par sortir de la salle de bain. De toute manière, il allait bien être obligé de se confronter à Lilwenn. Ils allaient passer la soirée ensemble, il ne pourrait éviter le sujet toute la nuit ! Alors, essayant de prendre son courage à deux mains, Tristan mit ses sentiments de coté, ce qu'il faisait depuis maintenant 5 ans, afin de ne rien laisser paraitre. S'approchant doucement de la jeune femme qui était assise sur le canapé, Tris' lui demanda alors si elle était prête. Il était déjà 20h et la soirée avait commencé depuis 19h30. Tristan n'aimait pas aller aux soirées à l'heure indiquait. Il savait très bien qu'au début, c'était ennuyant. Mais ce soir, il espérait que la soirée serait encore meilleure que les anciennes. Enfin si c'était possible !
Malheureusement, ce qu'il avait voulu fuir depuis tout à l'heure, arriva. Lilwenn n'était pas prête. Elle voulait d'abord parler de deux, trois choses. Devait-il s'inquiéter maintenant ? Tristan était à bout de nerfs de devoir cacher ses sentiments si forts et de voir que sa relation avec Lilwenn devenait de plus en plus intime sans pour autant, finir en couple. Cela le rendait nerveux. Et ce soir, ils allaient ensemble à une soirée où la jeune femme était des plus désirables ... Quel désastre !

« Mmh non, deux choses d'abord. Enfin trois, puisque je vais quand même te dire que c'est sûrement moi qui devrai me battre pour que tu restes à mes côtés. Tu es vraiment très beau comme ça, ça change de tes chemises. Non pas qu'elle ne t'aille pas bien hein, ne le prends pas comme ça s'il te plaît... »

- C'est gentil, enfin je crois ! puis il émit un petit rire franc avant de finir avec un sourire en coin.

Bien sur, Tristan comprenait très bien ce qu'elle voulait dire. Il avait l'habitude de mettre des chemises, et même s'il mettait un tee shirt, souvent, il enfilait par dessus une chemise. Certes, il lui arrivait de porter des tee shirts comme tout le monde, mais on le voyait plus souvent avec des chemises. D'ailleurs, c'était pour cette raison qu'on le mettait dans la catégorie des mecs classes. Sauf que ce soir, il avait eu envie de changer. Restant toujours dans le domaine du classe, Tristan avait tenté un nouveau look, histoire de changer un peu. Et apparemment, c'était pas si mauvais que ça, vu le compliment de Lilwenn. Ce compliment le touchait énormément. Vous ne pouvez pas savoir combien cela fait du bien de savoir qu'on plait à la femme qu'on aime en secret.

« Sinon Jen' te salue et te fais des bisous. Et je voulais vraiment te remercier pour le cadeau que tu m'as fais. Ça me fait vraiment énormément plaisir, Tris'. »


- Oh ! J'espère qu'elle va bien ! Bizarrement elle me manque un peu ! La prochaine fois que tu l'as, fais lui des bisous également. Puis, il baissa doucement les yeux, regardant le sol comme un enfant timide. Vrai ? Tu sais, si t'aimes pas on peut très bien l'échanger ! finit-il par dire en passant un main doucement dans ses cheveux. Tristan était gêné.

La voyant alors se lever tout en se mordant la lèvre, Tristan n'eut aucun mouvements de recul. Au contraire, il resta dans sa position pour voir ce qu'allait faire Lilwenn. Dès qu'elle se levait de cette manière, il n'avait qu'une envie, qu'elle vienne et l'embrasse. Mais bien entendu, il savait très bien que cela n'arriverait jamais. Il fallait être un idiot pour croire que la jeune Anderson puisse aimer Tristan. Surtout si un jour, elle connaissait tous les secrets du jeune Osborn. Mais ne préférant pas penser à cette possibilité, Tristan resta là, à la contempler, en plongeant son regard bleuté dans le sien.

« Je suis désolée de n'avoir rien dis sur le moment, mais c'était tout simplement parce que je ne savais pas quoi dire. J'étais sous le choc, surprise et émue. Je le suis toujours d'ailleurs, et je suis désolée de ne rien t'avoir offert pour être quelqu'un d'extraordinaire. Parce qu'être une étoile brillante solitaire ne me dit rien, alors je suis contente que tu brilles avec moi. »

- T'en fais pas Lil', je n'attends rien en retour. Juste que tu acceptes mon cadeau. Te voir le porter est déjà un cadeau à mes yeux ! Alors je suis très fier de te dire, que je suis prêt à briller comme une étoile à tes cotés !

Puis, par la suite, sans qu'il ne s'y attende, Lilwenn rompit la distance qui les séparait pour le prendre dans ses bras. Ce n'était pas le petit câlin qu'ils se faisaient d'habitude. Non là, il pouvait sentir toutes les émotions de la jeune femme. Comment ? Juste par le fait qu'elle le serrait de toutes ses forces, sans pour autant lui faire mal, bien sur. Et de sentir cette sensation, Tristan fut ému et heureux. Toutes ses questions au sujet de ses craintes étaient à présent parti. Alors, doucement, il referma ses bras autour de la taille de la jeune Anderson pour lui rendre son câlin. Ils restèrent ainsi quelques temps. Puis, Lil' se détacha pour, ensuite, déposer un énorme baiser sur sa joue. Ouah ! Il n'avait pas l'habitude de recevoir autant de tendresse aussi rapidement ! Tristan, il va falloir que tu te calmes !
Mais rien ne s'arrangea quand la jeune blondinette commença à caresser, du bout de ses doigts, la joue du jeune homme. Tous deux se regardaient, plongés chacun dans le regard de l'autre. Mon dieu, si elle savait combien ses yeux étaient d'une pure merveille ! Même un diamant n'était pas aussi beau.

« Et n'oublie pas que quoiqu'il arrive, même si je ne pense pas à t'offrir des cadeaux, je serai toujours là aussi longtemps que tu voudras bien faire parti de ma vie. »

- Alors on dit, pour toujours ?

Tristan, comme une âme d'enfant, venait entre guillemets, de proposer une sorte de promesse, de pacte, afin que les deux jeunes restent ensemble, mais pour toujours. Tout ce qu'il espérait, c'est que dans ce pour toujours, leur amitié se transforme enfin en amour. C'était ce qu'il désirait le plus au monde. Il savait très bien qu'ensemble, Lilwenn serait heureuse, mais il y avait toujours un mais malheureusement ...
Mais ce soir, Tristan c'était interdit de penser en mal. Il devait profiter et s'amuser. Il le fallait à tout prix. Ses nerfs lui jouaient de mauvais tour en ce moment, et il avait terriblement peur de craquer. Alors, essayant de se remettre de ses émotions, il n'entendit que la fin de phrase de la jeune femme, mais comprit, cependant, ce qu'elle voulait dire.

« Maintenant je suis prête, et on peut y aller. »

Lui répondant par un simple hochement de tête, Tristan n'avait même pas remarqué que la jeune femme avait glissé son bras sous le sien. Ce n'est que lorsqu'ils se mirent à marcher, qu'il se rendit compte qu'elle était accrochée à lui. Ce la ne le dérangeait pas du tout, mais il est vrai que de sentir Lilwenn aussi proche de lui, et bien, c'était une étape dure à surmonter. Sortant par la suite de sa résidence aux cotés de la jeune Anderson, ils partirent en direction de dehors pour prendre un taxi. Laissant, bien évidemment, passer Lilwenn en premier, gentleman bonjour ! Tristan la suivit de très prés pour rentrer dans la voiture. Donnant alors l'adresse au chauffeur, ils se laissèrent tous deux conduire vers le lieu de la fête.
Pendant la route, Tris' voyait très bien le stress qui envahissait la jeune femme. Elle le montrait en tapotant le siège vide qui les séparait mais aussi en se mordant la lèvre. Alors, voulant la calmer et la rassurer, le jeune Osborn déposa délicatement sa main chaude sur celle de Lil'. Il se mit doucement à la lui caresser, tout en prononçant d'une voix rassurante et réconfortante.

- Ca va bien se passer, okay ? Et si jamais ce n'est pas le cas, tu me le dis, et on s'en va. Ne te fais pas de soucis !

Il essayait du mieux qu'il pouvait de la rassurer et de lui montrer qu'il ne la laisserait pas tomber, si elle avait besoin de lui. Quelques minutes après, ils arrivèrent à destination. Avant de payer le chauffeur, Tristan approcha la main de la jeune femme vers sa bouche pour y déposer un doux baiser tout en la regardant avec un mince sourire sur ses lèvres. Par la suite, après avoir payé le chauffeur, ils descendirent et se mirent à marcher vers la porte de la maison à Sonia. Bizarrement, Tris' avait l'impression que cette marche durait une éternité. Tous deux étaient assez nerveux, pas pour les mêmes raisons, alors du coup, peu de dialogue furent échangé pendant ce moment.
Lorsqu'ils arrivèrent devant la porte, Tristan sonna avant de lancer un dernier regard à Lilwenn, avec, comme il aimait le faire, un petit clin d'œil. Quelques secondes après, Sonia, la belle brune de tout à l'heure, ouvrit la porte. Elle portait une robe rouge moulante, arrivant pile en dessous des fesses. Quand aux chaussures, quelle question ! De beaux talons d'au moins 12 cm ! Tristan avala difficilement sa salive. Bizarrement, il se disait qu'au final, il n'aurait pas du venir avec Lilwenn. Et si, après cette soirée, elle ne voulait plus jamais entendre parler de lui ? ... Mais il n'eut pas le temps de continuer à penser, que Sonia, dans toute sa splendeur, sauta dans les bras du jeune homme.

'' TRISTAN !!! J'ai cru que jamais tu n'allais venir ! J'étais prête à venir jusqu'à ta résidence pour venir te chercher ...

- Tu sais très bien que je n'aurai jamais manqué ça, Sonia ! Enfin, je tiens à te présenter quelqu'un !

Sonia, avec sa plus grande déception, se retira doucement des bras de Tristan pour lui faire face. Et bien décidemment, elle n'en faisait qu'à sa tête. Elle n'avait donc pas vu Lilwenn ? Quand même ... A moins qu'elle faisait exprès ! Mais qu'importe, lu avait envie qu'il de la présenter et il s'en fichait pas mal de la réaction des autres !

- Sonia, je te présente Lilwenn. C'est ma meilleure amie et j'avais envie de la faire venir avec moi. C'était soit ça, soit je ne venais pas alors content que tu acceptes !

N'ayant pas laissé le temps à Sonia de répondre, Tristan passa doucement sa main dans le dos de Lilwenn pour la faire rentrer avec lui. Si jamais ils étaient restés, Sonia aurait analysé Lilwenn de haut en bas. Et il savait très bien la finalité qu'aurait donné cet acte. Sonia aurait été jalouse et quand elle l'est, il ne vaut mieux pas être dans les parages !
S'approchant alors des escaliers pour monter à l'étage, Tristan prit timidement la main de Lil'. Il entrelaça ses doigts avec les siens. C'était un simple moyen de ne pas se perdre. Il y avait déjà foule et il ne voulait surtout pas laisser Lilwenn seule. Donc, commençant à monter les marches, Tristan, tout en s'avançant vers une chambre, prit la parole.

- Je trouve que ça c'est bien passé. Et puis, te fies pas à Sonia. D'autres filles ne sont pas comme elles. Il faudra que je te présente Audrey, tu verra, elle est totalement différente. Mais pour l'instant on va aller déposer nos affaires dans une chambre. Oui, hum, Sonia m'a passé les clefs comme ça dès qu'elle fait une soirée, je peux ... Bref ! ses joues commencèrent à virer au rose...

Prenant la clef dans sa poche, il ouvrit la porte. Laissant rentrer Lilwenn, il referma la porte derrière lui. Déposant par la suite sa sacoche et sa veste en cuir sur le lit, il regardait Lilwenn. Il espérait qu'elle ne pense pas à des choses négatives à son sujet. Même lui, rentrer dans cette chambre avec Lil' le dégoutait au plus au point. Mais c'était la seule solution pour qu'ils retrouvent leur affaires à 100%.
Voulant détendre l'atmosphère, Tristan s'approcha doucement de la jeune Anderson. Il passa ses mains chaudes sur ses épaules. Elle venait de retirer sa petite veste. Se mettant face à elle, il lui attrapa les deux mains. Si quelqu'un rentrait, il aurait pu croire qu'il dérangeait un couple. Gardant ses mains dans les siennes, Tris' déposa un baiser sur le haut du front à la jeune femme avant de prononcer avec une voix chaleureuse.

- Si tu as envie de partir, on s'en va, d'accord ? Je veux pas t'obliger à rester si tu ne te sent pas bien ...


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 11 Juin - 20:50

Tonight will be the total blackout !


- T'en fais pas Lil', je n'attends rien en retour. Juste que tu acceptes mon cadeau. Te voir le porter est déjà un cadeau à mes yeux ! Alors je suis très fier de te dire, que je suis prêt à briller comme une étoile à tes cotés !

« Crois-moi, je ne suis pas prête de le quitter ton cadeau... »

C'était vrai, je n'étais pas de celle à dire les choses pour faire plaisir. J'avais certes un minimum de tact pour dire les choses que je pensais, mais j'avais toujours été franche et droite dans tout ce que j'avais bien pu dire ou faire. Tout le monde se souvenait très certainement des jours où nos parents nous forçait de porter des habits affreux qui avaient été offerts par une tante ou une grande-tante. J'avais personnellement d'horribles souvenirs des pulls que m'offrait ma grande-tante à chaque Noël et que je devais porter à chaque fois qu'on lui rendait visite par la suite. Ils étaient faits en laine et grattait terriblement, j'avais d'ailleurs fini par inventer une allergie à la matière en question pour ne plus avoir à les porter et ne pas la vexer. Elle s'était ensuite repliée sur des cadres d'animaux qui étaient un peu plus discrets, mais passons.

Quoiqu'il en soit, Tristan me rendit mon étreinte et nous restâmes ainsi quelques temps. Je me sentais bien pour tout avouer, et même si nous aurions très certainement pu passer la soirée ainsi. Sauf que c'était sans compter cette soirée à laquelle j'avais accepté de me laisser traîner. Heureusement que Tristan serait là, je savais qu'il ferait son maximum pour que tout se passe bien, et il m'avait promis de ne pas me laisser tomber pendant la soirée, alors bon... On verra bien ce que cela donnera.

- Alors on dit, pour toujours ?

« Jusqu'à la fin des temps » lui répondis-je en lui faisant un petit sourire.

Notre complicité semblait ne pas être possible à détruire dans les prochains temps et j'espérais que cela serait effectivement le cas. En tout cas, je n'avais pas à parler pour que Tristan comprenne ce qu'il peut bien se passer dans ma tête, comme il me le montra une nouvelle fois dans le taxi. Alors que j'étais perdue dans mes pensées en train d'angoisser à mort concernant cette soirée, je sentis la main de Tris' se poser sur la mienne. L'esprit un peu ailleurs, je n'avais même pas remarqué que je tapotais à une vitesse toujours plus grande sur le siège. Un geste qui pouvait être irritant pour certaines personnes, mais si ce fut le cas pour lui il ne dit rien. Au contraire, il me la caressa doucement avant de prendre la voix pour me rassurer encore mieux.

- Ca va bien se passer, okay ? Et si jamais ce n'est pas le cas, tu me le dis, et on s'en va. Ne te fais pas de soucis !

Je ne dis rien mais me contentai de lui faire un petit sourire. Je ne voulais pas lui gâcher sa soirée, déjà qu'il faisait l'effort de me trimballer avec lui... Je me fis la promesse silencieuse de ne rien dire, même si je passais une soirée atroce. Au pire des cas il n'aurait cas me regarder et voir la tête que je faisais pour savoir comment cela se passait. Ce n'était pas compliqué, si j'enfilais mon fameux masque cachant mes émotions cela signifiait que quelque chose clochait et dans ce cas-là ce n'était pas bon. Même ça il avait fini par le comprendre, et je savais qu'il détestait quand je faisais cela, mais c'était plus un automatisme de ma part qu'un manque de confiance en lui.

Nous arrivâmes à bon port au bout de quelques minutes, ce n'était apparemment pas très loin du campus. Tristan insistant pour payer le chauffeur de taxi, je le laissai faire en levant les yeux au ciel. Il avait déposé un baiser sur ma main avant de s'y atteler, et je devais bien avouer que c'était le genre de geste que je trouvais trop mignon et que j'adorais. Je sortis de la voiture en premier et me postai sur le trottoir en regardant la maison qui se trouvait en face de nous. Elle était immense et on pouvait déjà entendre de la musique s'y échapper. Une fois Tris' à son tour hors du taxi, nous prîmes la direction de la porte d'entrée. Je pris sur moi pour ne pas me coller contre lui tant j'étais intimidée. Je fus brièvement détournée de mes pensées par un clin d'oeil de mon ami après que celui-ci ai sonné, avant que la dénommée Sonia n'ouvre la porte. Je cillai en voyant sa tenue, et je compris alors immédiatement de quoi voulait parler Tristan lorsqu'il avait parlé de concours de jupe rouge. La sienne, celle de Sonia pas de Tristan Rolling Eyes , était rouge et d'une taille plus que douteuse. Elle était perchée sur des talons incroyablement hauts et maquillée comme une voiture volée. Mais surtout, elle sauta dans les bras de mon cavalier de la soirée d'une manière que je n'appréciai bizarrement pas du tout.

" TRISTAN !!! J'ai cru que jamais tu n'allais venir ! J'étais prête à venir jusqu'à ta résidence pour venir te chercher ... "

- Tu sais très bien que je n'aurai jamais manqué ça, Sonia ! Enfin, je tiens à te présenter quelqu'un !

Quelqu'un, c'était moi ça. Sonia se retira des bras du beau blond en faisant une tête de trois mètres de long, j'eus du mal à retenir un petit sourire moqueur. Elle m'avait encore une fois parfaitement ignorée, mais semblait dérangée par le fait que Tristan insiste pour faire les présentations. Cependant son regard me glaça le sang, j'espérais que quelqu'un avait caché tout ce qu'il y avait de tranchant dans le coin, sinon j'allais finir la soirée avec un couteau entre les omoplates.

- Sonia, je te présente Lilwenn. C'est ma meilleure amie et j'avais envie de la faire venir avec moi. C'était soit ça, soit je ne venais pas alors content que tu acceptes !

Mais cette chère Sonia n'eut pas le temps de répondre quoique ce soit, puisque Tristan m'avait entraînée avec lui à l'intérieur sans attendre. Craignait-il qu'elle me jette tout simplement dehors en hurlant? Ce dernier qui avait posé sa main sur le bas de mon dos pour me pousser à l'intérieur se saisit de ma main pour monter à l'étage. Je ne connaissais pas Sonia et encore moins sa famille, mais ils ne devaient pas être ceux qui avaient à compter l'argent qu'il leur restait sur le compte en banque à la fin du mois, bien au contraire. Ma contemplation fut brièvement interrompue par mon ami qui reprit la parole au bout de quelques secondes.

- Je trouve que ça c'est bien passé. Et puis, te fies pas à Sonia. D'autres filles ne sont pas comme elles. Il faudra que je te présente Audrey, tu verra, elle est totalement différente. Mais pour l'instant on va aller déposer nos affaires dans une chambre. Oui, hum, Sonia m'a passé les clefs comme ça dès qu'elle fait une soirée, je peux ... Bref !

Je fronçai les sourcils en me demandant ce qu'il avait voulu dire avant de se reprendre, et pourquoi diable il avait rougit. Mais je n'eus pas besoin d'explications supplémentaires, j'avais compris au bout de quelques secondes. Bizarrement cette idée me dérangea et me fit l'effet d'une douche froide. Bien sûr j'avais conscience de la réputation de Tristan et je me doutais bien qu'elle était méritée, mais je n'avais jamais cherché à en savoir plus long. Ce fut très certainement pour tout cela que je ne pris pas la peine de répondre à ce qu'il venait de dire. De toute manière nous étions arrivés à la chambre en question et Tristan était en train de l'ouvrir grâce à la clé que lui avait donné Sonia. J'entrai la première, suivie de près par Tristan qui déposa ses affaires sur le lit. L'imitant, je me débarrassai de ma jaquette et posai mon sac sur le lit, tout en emportant quand même mon téléphone portable avec moi. Je ne savais pas pourquoi mais j'avais la vague impression que mes parents ou Jennifer allaient m'écrire un message pour savoir comment tout se passait.

Lorsque je me retournai, je vis que Tristan s'était mis devant moi. Il posa ses mains sur mes épaules, et je relevai le regard sur lui au moment où il prit ses mains dans les miennes. Je fermai brièvement les yeux en sentant ses lèvres sur mon front, prenant une discrète mais grande inspiration.

- Si tu as envie de partir, on s'en va, d'accord ? Je veux pas t'obliger à rester si tu ne te sent pas bien ...

Je rouvris les yeux mais ne les gardai pas longtemps plongés dans ceux de Tristan. Je ne voulais pas qu'il y voit les troubles et doutes qui m'habitaient actuellement. J'avais déjà envie de rentrer, mais je pris la décision de maintenir la promesse que je m'étais faite et de ne pas faire ma gamine capricieuse. Me retournant brièvement le temps de glisser discrètement mon téléphone dans mon soutien-gorge (si vous saviez le nombre de choses qu'une fille a mis/met dans son soutien-gorge Razz), je fis mine de vérifier que tout était là tout en reprenant la parole à mon tour, pour la première fois depuis que nous avions franchi le seuil de cette maison.

« Ça va aller, ne t'inquiète pas. Tu m'as promis de ne pas m'abandonner dans un coin de la maison et j'ai confiance en toi. Allons-y. »

Lui faisant un sourire, je le pris par le bras et l'entraînai à ma suite, hors de la chambre. Je le laissai refermer à clé et glisser la clé dans sa poche avant de redescendre au rez-de-chaussée. La foule était déjà bien présente comme nous avions pu le constater à notre arrivée. Je me resserrai instinctivement contre lui et glissai ma main dans la sienne pour être sûre de ne pas être éloigné de lui. Consciemment ou pas, nous arrivâmes là où étaient déposées les boissons, toutes alcoolisées ou presque. Ne me sentant pas de prendre un jus d'orange alors que tout le monde tournait à l'alcool, j'attendis que Tristan se serve pour prendre la même chose que lui. Je repérai au loin Sonia avec une de ses amies qui semblait plus être un clône qu'autre à chose, à la différence qu'elle avait des cheveux plus clairs et une autre couleur de robe. Toutes les deux parlaient à voix basse en me regardant, ce qui eu le don de me mettre mal à l'aise. Je lançai un regard en direction de Tristan pour voir s'il avait remarqué la chose, mais ce n'était apparemment pas le cas. Me mordant la lèvre, je ne pus m'empêcher de lui faire la remarque.

« Je t'avais dis qu'elle n'aimerait pas du tout ma présence. Je sais comment fonctionnent les filles, et je peux te dire que tu l'intéresses et qu'elle rêve actuellement de m'étrangler avec le collier que tu m'as offert. »

J'avais tenté une pointe d'humour pour me détendre, mais je n'étais pas convaincue du résultat. Je pris le verre que me tendait Tristan et en bus machinalement une gorgée. Cela faisait des années lumières que je n'avais plus bu une goutte d'alcool non plus. Je m'étais décidément transformée en none ces derniers temps, c'était assez affolant. Comment diable Tristan pouvait-il aimer passer du temps avec moi alors que j'étais autant coincée? Cela ne devait pas être pour rien qu'il ne m'avait jamais proposé de sortir avec lui auparavant...

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mer 12 Juin - 17:05


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !

 
Alors que les deux jeunes étudiants étaient enfin arrivés à la soirée, Tristan se dirigea instinctivement vers la chambre dont il possédait la clé afin qu'ils déposent leurs affaires. Au début, sa gêne de lui montrer ce lieu le perturbait, mais à force, il se forçait à se dire qu'après tout, il était célibataire ! Mais passons. Pensant que Lilwenn était assez mal à l'aise il essaya tant bien que mal de la rassurer. Au début, il pensait qu'elle allait déjà vouloir partir, mais au final, ce fut l'inverse.
 
« Ça va aller, ne t'inquiète pas. Tu m'as promis de ne pas m'abandonner dans un coin de la maison et j'ai confiance en toi. Allons-y. »
 
- Oui, tu peux me faire confiance pour ça, je te laisserai pas seule dans cette soirée !
 
De un, il ne voulait pas la laisser seule parce qu'elle ne connaissait personne. De deux, vu le nombre de mecs en chasse ce soir, il n'était pas prêt à lâcher Lilwenn d'une seconde ! Vous imaginez, la douce Lilwenn au beau milieu de dragueurs complètement bourrés ? Autant dire qu'elle ne finirait pas en un seul morceau !
Quelques secondes après, Lil' prit le bras du jeune homme avant de sortir, ensemble, de la chambre. Refermant derrière lui, il inséra la clé dans la poche de son slim. Au moins, il était sur de ne pas la perdre ! Puis, ils firent le chemin inverse. Ils se rendirent en bas, afin de profiter de la soirée. Enfin, profiter, il l'espérait. Mais pour le moment, c'était peut être mal barré... La foule était bien présente. Sonia avait toujours la cote quand elle faisait des soirées. En même temps, vu la maison qu'elle possédait et les moyens, personne ne pouvait dire non. La maison possédait une piscine extérieure grande, un jardin immense, deux étages avec il ne savait combien de chambres. Bref, elle avait de quoi accueillir au moins 200 personnes. Quand à la nourriture et les boissons, tout était énorme. Il y avait de tout et pour tous les gouts. Certes, l'alcool était plus présent que les softs, mais c'était ainsi dans leur soirée. Coté substances illicites, une salle avait été prévu pour cet effet là afin que cela ne tourne pas au beau milieu de tout le monde. Mais ce soir, il s'était interdit d'y aller. Pour Lilwenn.
 
Sentant alors un rapprochement puis une main se glisser dans la sienne, Tristan comprit que Lil' ne voulait pas le perdre de vu. Alors, resserrant ses doigts autour des siens, il se mit à avancer en faisant bien gaffe de ne pas laisser Lil' derrière. Tristan remarqua alors un petit coin où les deux pourraient s'installer un petit moment avant d'aller dehors, afin de respirer et de ne pas être collés comme des sardines. Ce coin, était, comme par hasard, vers les boissons. S'y rendant en compagnie de la jeune femme, Tristan se mit à regarder les alcools qui s'y trouvaient. Prenant alors de la vodka avec de la pomme, afin de démarrer tranquillement, Tris' remplit deux verres. Un dosé au minimum pour Lilwenn, l'autre dosé à son habitude pour lui. Tendant le verre destiné à la jeune femme, il se pencha un petit peu pour écouter ce qu'elle avait à lui dire.
 
« Je t'avais dis qu'elle n'aimerait pas du tout ma présence. Je sais comment fonctionnent les filles, et je peux te dire que tu l'intéresses et qu'elle rêve actuellement de m'étrangler avec le collier que tu m'as offert. »
 
 
- On s'en fiche Lil', c'est toi qui est avec moi et non elle. Et si Sonia n'est pas contente alors j'arrêterai de la voir. C'est soit elle accepte, soit je me barre.
 
Lui déposant un doux baiser sur la joue, Tristan avait bien entendu fait exprès pour bien faire comprendre à Sonia qu'il était avec Lil' et peu importe son avis, il le resterait. D'ailleurs, elle le verrait bien tout au long de la soirée. Refermant doucement les bouteilles pour les reposer, Tristan se retourna pour regarder les gens faire la fête. Certains commençaient déjà à être bien. Il ne comprenait pas ce genre de personne, qui une heure après, finissait déjà au sol. Certes, Tris' finissait bourré, mais il prenait le temps de consommer, tout en appréciant le moment. Du moins, il trouvait ça plus intelligent.
Se rendant alors compte qu'il avait servi un verre d'alcool à Lilwenn, Tristan se mordit légèrement la lèvre. La jeune femme n'avait pas bu depuis des années. Il fallait qu'il la surveille afin qu'elle ne finisse pas complètement bourrée, même si pour lui, elle ne le ferait pas. Mais on ne sait jamais. Lilwenn ne connaissait pas ses limites, lui oui.
 
- Fais attention avec l'alcool, okay ? Même si t'as envie de finir bourré ou juste bien, préviens moi. Au moins je serai encore plus attentif à toi. Et comme je ne sais pas jusqu'à quel stade tu peux continuer ... Par contre, juste pour te rassurer, je connais mes limites, elles sont élevées à force de côtoyer les soirées, alors ne t'en fais surtout pas si tu me vois jouer à des jeux avec mes potes Miler et Jeff. Je t'ai promis de rester sobre et de tenir droit, et je le ferai !
 
Tristan savait très bien qu'à partir de certains verres, il devait arrêter. Mais sa limite montait vers les 6 ou 8 verres. Ayant pris l'habitude de boire, son organisme s'était habitué. Du coup, il supportait et tenait beaucoup mieux l'alcool. Prenant doucement la main de la jeune femme, Tris' avait décidé d'aller dehors afin de prendre l'air. S'y rendant quelques secondes après sa pensée, il regarda alors la jeune femme. Elle était tout simplement magnifique. Etant de dos aux autres personnes, il ne vit pas venir ses deux potes, Jeff et Miler. C'est lorsqu'il sentit quelqu'un lui taper dans le dos, qu'il les reconnut directement !
 
Miler : Hey mon pote ! Put**n on t'a cherché tout le début de la soirée, t'étais  ou encore toi ?
 
Se raclant doucement la gorge, Tristan se mit alors aux cotés de Lilwenn afin de la présenter à ces deux amis. Miler et Jeff connaissaient la jeune femme de par les paroles du jeune homme mais jamais ils ne l'avaient vu. Alors, stressant un petit peu, il se donna du courage en se disant qu'après tout, même ses deux potes n'étaient au courant pour ses sentiments envers Lil'.
 
- Les gars, je vous présente Lilwenn. Lilwenn voici Miler et Jeff, mes amis de médecine et surtout, de soirée !
 
Miler : Oh non de dieu ! Lil ... Attends, Lil', la fameuse Lilwenn ?
 
 - Hum ... Oui, Lilwenn, ma fameuse meilleure amie ...dit-il en rougissant un petit peu, tout en faisant les gros yeux à Miler.
 
Pour simple réponse, Miler s'approcha rapidement de la jeune femme pour la serrer dans ses bras. Oh ! Attendez, pourquoi faisait-il ça ? Était-il si heureux de rencontrer, enfin, Lilwenn. Un peu jaloux ? Oui peut être. Même s'il savait très bien que Miler ne tenterait rien, il n'aimait pas qu'un autre homme touche la jeune femme. Essayant de ne pas montrer ses sentiments, Jeff, quand à lui, le plus sage de la bande, s'approcha doucement pour venir déposer un baiser la main de la jeune femme.
 
Jeff : Enchanté très chère Lilwenn ! Ravi de te connaitre enfin

Lorsqu'ils eurent fini leur prestation pour impressionner Lilwenn, Miler et Jeff commencèrent à raconter le début de la soirée à Tristan. Ce qu'il avait manqué en gros. Plusieurs personnes avaient déjà vomi, plusieurs filles étaient déjà montées à l'étage. Enfin, comme la plupart des soirées, tout se passait pareil. Tris' s'y faisait à force. Mais ce n'est que lorsque Miler prononça une seule phrase, que le jeune Osborn recracha la gorgée qu'il venait de boire.

 Miler : Mec, Erika est là. Et depuis le début, elle n'arrête pas de me demander où tu es. Mon pote, ce soir, tu te l'as fais ! C'est l'une des filles les plus sexy, va falloir que tu assures mon gars !

- Euh ... Ouah, ha... Oui. Je vois. Non. Pas ce soir. 

 Miler : Wow, wow, wow ! Qu'est que tu viens de dire là ? Mec, tous les gars ici présent voudraient être à ta place. Qu'est qui t'arrives ? Il est pas en forme ce soir ? dit-il en regardant les parties intimes de Tristan.

- Okay Miler, on va s'arrêter là d'accord ? Ce soir, je suis déjà avec quelqu'un, alors, non merci ! Mais je te la laisse très volontiers ! finti-il par prononcer avant de lui attraper l'épaule pour la lui serrer un petit peu, histoire de lui faire comprendre de s'arrêter là !

 
 
fiche de  © century sex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Jeu 13 Juin - 19:18


Tonight will be the total blackout !


- On s'en fiche Lil', c'est toi qui est avec moi et non elle. Et si Sonia n'est pas contente alors j'arrêterai de la voir. C'est soit elle accepte, soit je me barre.

Qu'il tienne autant à notre relation, puisque cela restait quand même bien plus qu'une simple amitié à mes yeux, me faisait sincèrement et profondèment plaisir. Bien sûr c'était égoïste au possible, mais ce n'était pas comme si je le forçais avec un couteau à la gorge de rester avec moi. Il le faisait parce qu'il avait apparemment autant envie que moi de continuer à se qu'on se voit et c'était tout ce qui comptait à mes yeux. Je ne lui répondis pas lorsqu'il déposa un baiser sur ma joue, mais lui offris un grand sourire avant de porter à mes lèvres la boissons qu'il venait de me servir. De la vodka à la pomme, dosée très légèrement, mais cela ne me dérangea pas. Cela m'amusa même brièvement, apparemment il n'avait pas oublié que je n'étais pas ressorti depuis que je n'avais plus Mason dans ma vie. Je n'étais plus une petite fille, mais si son inquiétude constante concernant ma personne pour la moindre petite chose était le prix à payer pour sa présence à mes côtés, j'étais prête à supporter cela. J'avais trop besoin de sa présence à mes côtés pour jouer la petite fille capricieuse.

- Fais attention avec l'alcool, okay ? Même si t'as envie de finir bourré ou juste bien, préviens moi. Au moins je serai encore plus attentif à toi. Et comme je ne sais pas jusqu'à quel stade tu peux continuer ... Par contre, juste pour te rassurer, je connais mes limites, elles sont élevées à force de côtoyer les soirées, alors ne t'en fais surtout pas si tu me vois jouer à des jeux avec mes potes Miler et Jeff. Je t'ai promis de rester sobre et de tenir droit, et je le ferai !

« T'inquiète pas Tris' même si ça fait longtemps que je ne suis plus sortie, je ne compte pas tout rattraper en une soirée et me mettre à boire jusqu'à finir dans un caniveau à chanter du Cranberries. Et j'ai confiance en toi » ajoutai-je avec un petit sourire.

Il m'était bien sûr déjà arrivé d'avoir un coup dans le nez, mais jamais d'avoir bu à en être malade. Je n'avais jamais compris pourquoi les gens cherchaient à ce point-là à repousser leurs limites. Je n'y voyais ni ce qu'il y avait de bien, ou le moindre intérêt là-dedans. Me demandant brusquement ce qu'aurais pensé Mason de la situation dans laquelle je me trouvais, je fus tout aussi brusquement interrompue dans mes pensées. Tristan venait de se saisir de ma main pour m'entraîner en dehors du salon, puis complètement en dehors de la maison. Ce n'était pas une mauvaise idée, l'air commençait déjà à être saturé et des gens pas totalement nets. Après à peine le début de la fête, soit ils ne tenaient absolument pas l'alcool, soit ils avaient déjà bu la moitié de ce qui avait été prévu pour toute la soirée. Je respirai un grand coup d'air frais une fois dehors, pensant avec plaisir qu'au moins je ne serais plus à la vue de cette Sonia. C'était déjà cela de gagné. Nous fûmes cependant assez rapidement abordés par deux hommes que je ne connaissais pas, eux non plus.

Miler : Hey mon pote ! Put**n on t'a cherché tout le début de la soirée, t'étais ou encore toi ?

J'arquai un sourcil alors que Tristan se racla la gorge en se mettant à mes côtés. Je lui jetai un rapide coup d'oeil avant de reporter mon attention sur l'inconnu qui se trouvait en face de moi. De taille moyenne, il avait des cheveux brun tirant vers le roux d'une taille assez longue. Le genre de mec sûr de lui et qui n'avait aucun problème à attirer les filles dans son lit si on en jugeait son apparence. Tristan m'avait un peu parlé de ses amis, et je me doutais bien qu'il y avait une grande part de vérité dans cette apparence. D'après ce qu'il avait pu me raconter, j'étais presque sûre qu'il s'agissait du dénommé Miler.

- Les gars, je vous présente Lilwenn. Lilwenn voici Miler et Jeff, mes amis de médecine et surtout, de soirée !

« Enchantée. » répondis-je machinalement.

Bingo. Mon regard se porta ensuite sur Jeff, qui semblait plus en retrait. Incroyablement grand, plus encore que Tristan, il portait des cheveux blonds coiffés en brosse et affichait un petit sourire timide. Un peu plus mon genre de caractère, d'autant plus que Miller reprit la parole après que Tristan ai fait les présentations.

Miler : Oh non de dieu ! Lil ... Attends, Lil', la fameuse Lilwenn ?

Tiens? Qu'avait bien pu raconter Tristan à mon sujet à ses amis de soirées? J'étais à la fois surprise et intriguée d'apprendre une nouvelle pareille. Bon vous me direz qu'on passe certes beaucoup de temps ensemble et que c'est normal qu'on mentionne l'autre lors de nos conversations, mais j'avais vraiment envie d'en savoir un peu plus. Tristan passera un interrogatoire une fois que nous serons à nouveau seuls. En attendant, Miller m'offrit une étreinte qui eut le don de me mettre légèrement mal à l'aise, alors que Jeff se contenta de me faire un baise-main. Assez étrange comme comportement, mais lui eu le droit à un vrai sourire. Il ressemblait plus à Tristan que Miler, autant physiquement que psychologiquement.

Jeff : Enchanté très chère Lilwenn ! Ravi de te connaitre enfin

« Merci c'est gentil » souris-je doucement.

Cependant, contrairement à ce que j'avais espéré, ces deux amis ne nous laissèrent pas tous seuls à nouveau. Miler se mit à lui raconter ce qu'il s'était passé en notre absence, insistant sur les personnes qui avaient déjà vomi, ce qui m'attira une grimace de dégoût que remarqua sans doute Tristan. Mais je ne fis aucun commentaire et lui non plus. Je me contentai d'écouter d'une oreille distraite en regardant un peu autour de moi. Quelques couples s'étaient déjà formées dans les environs et discutaient un peu à l'air libre pour échapper aux décibels. Je sirotais tranquillement ma boisson, avant que toute mon attention soit reportée sur le conteur de la soirée qui prononça une phrase qui m’interpella.

Miler : Mec, Erika est là. Et depuis le début, elle n'arrête pas de me demander où tu es. Mon pote, ce soir, tu te l'as fais ! C'est l'une des filles les plus sexy, va falloir que tu assures mon gars !

Reportant mon attention sur Tristan, je ne pus m'empêcher de sourire discrètement en le regardant recracher la gorgée qu'il avait eu dans l'idée d'avaler. Mais je me repris vite et attendis sa réponse, constatant au passage qu'il semblait atrocement mal à l'aise. Très certainement parce que j'étais là, à côté de lui, et que je venais d'entendre ces quelques mots.

- Euh ... Ouah, ha... Oui. Je vois. Non. Pas ce soir.

Miler : Wow, wow, wow ! Qu'est que tu viens de dire là ? Mec, tous les gars ici présent voudraient être à ta place. Qu'est qui t'arrives ? Il est pas en forme ce soir ?

J'avais beau me trouver en face de Miler, j'avais parfaitement compris où s'était glissé son regard et je ne pus m'empêcher d'arquer un sourcil avec agacement. Quel homme charmant, délicat et fin. Jeff en face de moi eu un petit sourire d'excuse devant le comportement de son ami, mais ne prit pas la parole pour autant. Tristan se défendit donc tout seul, de toute manière ce n'était pas à moi de prendre la parole. Mais je fus surprise de voir à quel point ce garçon semblait vouloir pousser Tristan dans le lit de cette Erika. Et encore une fois cela me déplut, par soucis de possessivité. Mais je ne dis rien et me mordis même la langue pour m'empêcher de lancer ce qui me démangeait.

- Okay Miler, on va s'arrêter là d'accord ? Ce soir, je suis déjà avec quelqu'un, alors, non merci ! Mais je te la laisse très volontiers !

Jeff : Laisse-le tranquille Mil' fit tranquillement Jeff.

Apparemment décidé à obéir à son ami, Miler haussa simplement les épaules en affichant un petit air déçu. Il se dégagea de Tristan pour aller faire un tour à l'intérieur, d'après ses dires. On aurait un peu dit un petit enfant vexé qui allait bouder dans son coin, mais passons. Après avoir suivi le jeune homme du regard jusqu'à l'intérieur, je reportai mon attention sur Tristan et Jeff. Je réalisai alors que je n'avais pas ouvert la bouche depuis un petit moment, comme toujours lorsque j'étais en compagnie de personnes que je ne connaissais pas bien. C'était un peu de timidité certes, mais avant tout de l'observation. J'aimais avoir une vague idée de la personne qui se tenait en face de moi avant d'entamer un dialogue. Heureusement pour lui, je me sentais bien face à Jeff et pas mal à l'aise comme j'avais pu l'être avec Miler.

« Donc si j'ai tout suivi vous vous êtes rencontrés en cours c'est ça? »

J'avais posé la question à la cantonade, et ce fut Jeff qui répondit. Quelques personnes nous rejoignirent pendant ce laps de temps à l'extérieur, sans pour autant se mêler à notre groupe. Les gens étaient de plus en plus nombreux, et finalement ce n'était pas une si mauvaise idée que Tristan avait eu d'enfermer nos affaires dans une pièce de cette maison. Et puis au moins elles ne seraient pas dérangées par deux personnes souhaitant faire des folies de leur corps. Mais ce monde m'oppressa légèrement, si bien que je ne pus m'empêcher de me resserrer contre Tristan, cherchant une certaine forme de réconfort. C'était un geste machinal et tout à fait naturel à mes yeux, mais je sentis le regard à la fois surpris et curieux de Jeff.

Je fronçai légèrement les sourcils en le regardant, me demandant si je devais aussi adopter une manière de faire différente avec Tristan pour ce soir. J'avais parfaitement conscience qu'avec moi il agissait différemment qu'avec les autres personnes, mais je n'avais jamais pensé à ce qu'ils pouvaient bien penser par rapport à cela. Tout simplement parce que je ne faisais plus tellement attention à ce que les gens pouvaient bien penser de moi. Je faisais ce dont j'avais envie tant que cela ne blessait personne, et tant pis si cela ne plaisait pas à quelqu'un. J'étais ce que j'étais. Me retournant cependant sur Tristan, je croisai son regard en lui faisant un petit sourire d'excuse. Me mordant machinalement la lèvre, je ne bougeai pas pour autant, laissant ainsi le choix à Tristan sur la manière dont il voulait être avec moi. Nous nous connaissions par coeur et je savais qu'il comprendrait qu'avec ce regard je souhaitais lui demander l'autorisation de rester coller à lui, dans les deux sens du terme.

Miler :Hey les mecs! Ils ont enfin lancé de la musique potable et pousser les meubles du salon, venez danser!

Miler était réapparu de nulle part et avait sauté sur les épaules du pauvre Jeff. Je souris devant son enthousiasme mais déchantai brusquement lorsqu'il jeta un regard amusé en direction de Tristan avant de me regarder. Son sourire se fit mesquin et légèrement froid alors qu'il me tendit la main dans ma direction. La regardant quelques secondes sans comprendre, je dus attendre que Miler reprenne la parole pour comprendre.

Miler : Viens avec moi, je vais te faire danser.

Heu... Oui, mais non. Si je danserais cela serait avec Tristan, mais j'avais énormément de mal à dire non. Avec un petit air gêné, je reposai mon regard sur Miler avant de jeter un rapide coup d'oeil à Tristan, en espérant qu'il puisse à nouveau jouer les chevaliers servants et me sauver de ce dragueur de bac à sable... Je savais qu'il comprendrait mon malaise, mais j'espérais profondément qu'il ne prendrait pas cela pour de l'hésitation de ma part. Bien au contraire, j'avais tout sauf envie de danser avec Miler, son sourire m'avait limite flanqué la chaire de poule.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Ven 14 Juin - 16:38


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Alors qu'ils étaient tous les deux tranquilles, Miler et Jeff arrivèrent, afin de saluer Tristan mais également Lilwenn. Par la même occasion, les deux amis du jeune étudiant en médecine allaient enfin pouvoir mettre un visage sur Lil'. Depuis le temps qu'il leur en parlait, ils allaient être content. Tris' voyait déjà le sujet de conversation lundi en cours : Lilwenn. Il en mettrait sa main à couper ! Puis vint le sujet de conversation sur Erika. C'était l'une des filles les plus sexys de l'université. Tous les mecs voulaient sortir avec ou juste coucher. Et ce soir, elle voulait Tristan. Mais pour le jeune homme, c'était tout simplement pas possible. Il aurait été seul, peut être, mais là, il était avec sa meilleure amie dont il était secrètement amoureux. Il ne pouvait la laisser tomber pour une fille de passage. Faisant bien comprendre à Miler qu'il ne voulait pas, celui-ci essayait tant bien que mal de savoir pourquoi, alors, commençait à sentir la colère monter en lui, il fut soulager d'entendre Jeff, raisonner Miler.

Jeff : Laisse-le tranquille Mil'

- Enfin un homme raisonnable ! Merci Jeff !

Regardant alors Miler partir en direction de l'intérieur, il savait très bien que d'ici quelques minutes, il allait revenir, tout joyeux comme si rien ne s'était passé. Il le connaissait par coeur. Tous les trois n'arrivaient jamais à se disputer ou à se faire la gueule. Certes, parfois ils en venaient aux mains ou s'envoyaient bouler, mais cela ne durait que quelques secondes, histoire de bien se calmer. Sortant doucement de ses pensées, Tristan se demandait pourquoi Lilwenn n'avait encore rien dit. Etait-elle gênée face à ses amis ? En même temps, face à Mil', il la comprenait totalement, mais Jeff. Ce mec était tout simplement doux comme un agneau. Ce n'était pas pour rien qu'à chaque fois on les confondait. Mais au final, il entendit alors la douce voix de la jeune femme, et, sans le savoir, il fut rassurer.

« Donc si j'ai tout suivi vous vous êtes rencontrés en cours c'est ça? »

- Ouep, c'est tout à fait ça. Des débuts difficiles mais au final, tous les trois c'est une grande histoire d'amour, pas vrai mon p'tit Jeff ?

Jeff : Et ouais. Dire que j'ai failli rater toutes ses années avec vous deux ! Heureusement que tu m'as aidé pour les cours, sinon je crois que je serai encore en train de m'appitoyer sur mon sort en 3ème année ! finit-il par dire, en émettant un rire chaleureux.


- Oui, ben maintenant c'est toi qui va m'aider, en tout cas ce soir. Essayes de faire en sorte que Mil' ne fasse pas n'importe quoi, comme la plupart du temps, je sais. Mais bon, ce soir je pense pas être là pour m'occuper de ses fesses alors ...

Jeff : Oh tu sais, ça ne lui ferait pas de mal de se prendre un bon revers de quelqu'un. Histoire de le remettre sur pied quand il déraille trop !

Les deux garçons se mirent à rire. Décidemment, on voyait à quel point ils s'entendaient. Comme deux frères en faites. Mais passons. Alors que Tristan et Jeff finirent de parler, le blondinet se tourna vers Lilwenn afin de continuer la conversation qu'elle avait entamé.

Jeff : Et donc, si j'ai bien retenu, tu es en droit ? Ca te plait ? Non je sais pas, je trouve que j'aurai jamais pu rentrer la dedans et je pense que les gens qui y sont, et bien, c'est des personnes vraiment formidable !

Tristan but alors une gorgée de son verre afin de ne pas racler de la gorge. Il devenait un peu jaloux et il n'aimait pas ça. Bien entendu, il n'avait pas le moindre doute sur les attentes de Jeff envers Lilwenn, mais même. Il n'avait pas l'habitude de la voir parler avec d'autrs garçons, surtout avec sa présence à ses cotés. Pourtant, il allait devoir s'y faire ... Voir même, accepter son prochain amour.
Alors que les toris étudiants continuaient de parler, une foule arriva vers l'extérieur. Si bien que la jeune Anderson fut obligée de se rapprocher. Instinctivement, Tristan passa alors son bras autour de la jeune femme. Bien sur, il vit le regard de Jeff qui ne comprenait pas tout. Mais grâce au regard de Tristan, celui-ci comprit que lundi, des explications allaient venir.

Miler :Hey les mecs! Ils ont enfin lancé de la musique potable et pousser les meubles du salon, venez danser!


- Pourquoi pas, ça peut être marrant de te voir danser comme un robot rouillé par l'alcool !

Puis il vit l'action de Miler. Un regard amusé pour lui mais une attitude froide envers Lilwenn. Attention Mil', il ne vaut mieux pas que tu joues avec elle ! Alors, lorsqu'il vit le jeune homme tendre une main vers Lil', Tris' sentit la colère monter en lui. Mais il ne montrait rien, il ne valait mieux pas !

Miler : Viens avec moi, je vais te faire danser.

- Et si on allait danser tous les quatres ? Qu'est que vous en pensez ? Allez go !

Il connaissait Lilwenn par coeur, il connaissait Miler par coeur. Et le résultat ne lui plaisait pas du tout. Alors, voulant à tout prix montrer à Mil' que cette jeune femme, c'était interdiction formelle de la toucher, Tristan prit à nouveau les devants, attrapa la main de la jeune femme, passa son bras autour du cou de Miler avant de sourire à Jeff. Tous les quatres partirent donc sur la piste de danse.

Il y avait du monde, juste assez pour pouvoir quand même se mettre afin de danser avec eux. Au début, Tristan restait derrière Lilwenn afin que personne ne vienne pour l'inviter à danser. Puis, au bout de quelques minutes, une musique se lança. Une des musiques où les trois amis en médecine ne faisaient que danser : Gangnam style. Même s'ils trouvaient la musique assez ridicule, ils s'éclataient toujours dessus ! Alors, les trois se mirent à danser les pas de la chorégraphie. D'un coté on avait Miler qui dansait comme un robot, de l'autre Jeff, qui faisait des petits mouvements timides mais réussis. Et pour finir, Tristan. Lui même ne le savait pas, mais il était bon danseur. D'ailleurs, à chaque soirée, les gens ne regardaient que lui quand il commençait à se lancer dans une chorégraphie improvisée.
Continuant de danser avec ses amis, il regarda alors Lilwenn. A cet instant précis, il ne savait pas pourquoi, mais il arrivait à voir que son regard était illuminé. Pour lui. Alors, ne voulant pas la laisser seule, il lui attrapa la main, se mit derrière elle, entrelaça ses doigts des deux mains avec les siens afin de danser avec elle. Certes il ne faisait plus exactement les pas, mais au moins les quatres étudiants s'amusaient ensemble.


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Sam 15 Juin - 10:00


Tonight will be the total blackout !


Les deux amis se lancèrent dans une petite conversation à deux lorsque je leur demandai si ils s'étaient bien rencontrés lors de leurs études de médecine. C'était plus pour faire la conversation qu'autre chose, mais je n'avais pas eu d'autres idées de sujet pour le moment, alors on attendra que cela vienne petit à petit. De toute manière je me voyais mal avoir une de ces discussions philosophique que j'avais avec Tristan dans cet endroit saturé d'alcool.

- Ouep, c'est tout à fait ça. Des débuts difficiles mais au final, tous les trois c'est une grande histoire d'amour, pas vrai mon p'tit Jeff ?

Jeff : Et ouais. Dire que j'ai failli rater toutes ses années avec vous deux ! Heureusement que tu m'as aidé pour les cours, sinon je crois que je serai encore en train de m'appitoyer sur mon sort en 3ème année ! finit-il par dire, en émettant un rire chaleureux.


- Oui, ben maintenant c'est toi qui va m'aider, en tout cas ce soir. Essayes de faire en sorte que Mil' ne fasse pas n'importe quoi, comme la plupart du temps, je sais. Mais bon, ce soir je pense pas être là pour m'occuper de ses fesses alors ...

Jeff : Oh tu sais, ça ne lui ferait pas de mal de se prendre un bon revers de quelqu'un. Histoire de le remettre sur pied quand il déraille trop !

Tristan et Jeff se mirent à rigoler, et je ne pus m'empêcher de sourire à mon tour. Leur amitié faisait vraiment plaisir à voir, ils étaient faits pour être amis, ce n'était pas une chose avec laquelle on pouvait lutter. Et puis du moment qu'il ne me faisait pas de l'ombre et tentait d'accaparer Tristan, je sentais que j'allais vraiment bien l'aimer ce Jeff. Il se tourna d'ailleurs vers moi, apparemment dans le but de me questionner. Cela me surprit un peu, après tout il ne me connaissait que depuis genre cinq minutes, mais cela ne me dérangea pas. Après tout il avait le droit de me retourner la question.

Jeff : Et donc, si j'ai bien retenu, tu es en droit ? Ca te plait ? Non je sais pas, je trouve que j'aurai jamais pu rentrer la dedans et je pense que les gens qui y sont, et bien, c'est des personnes vraiment formidable !

La question en elle-même me fit sourire, mais le compliment me mit légèrement mal à l'aise, comme à chaque fois. Par contre je ne ressentis pas le rouge me monter aux joues comme c'était le cas lorsque Tristan me faisait des compliments. Cela m'intrigua légèrement mais je repoussai ce mystère dans un coin de ma tête, me promettant d'y répondre une fois que je serais au calme.

« Le droit, c'est bien cela. Ça me plait oui, je ne regrette pas ce choix. C'est dur bien sûr, mais me dire que je peux aider certaines personnes à lutter contre leurs démons personnels me fait du bien. Au départ je voulais faire pompier, mais certaines personnes s'y sont formellement opposées... »

Toujours souriante, je jetai un coup d'oeil amusé en direction de Tristan. Certes mes parents avaient refusé l'idée, mais Tristan avait mis son droit de veto également. J'avais donc opté pour un métier un peu moins physique mais tout aussi engagé. Allez savoir pourquoi, mais apparemment me voir devenir avocate les avais bien plus satisfaits. Lorsque Miler revint à la charge, Tristan ne semblait pas contre le fait de danser puisque ce fut lui qui lui répondit en premier.

- Pourquoi pas, ça peut être marrant de te voir danser comme un robot rouillé par l'alcool !

J'avais souris, mais mon sourire s'était vite effacé lorsque j'avais vu la main tendue de Miler dans ma direction. Heureusement Tristan me connaissait bien et sembla bien décidé à me sauver encore une fois. Il faudrait que je pense à lui construire un palais lorsque je serai une grande avocate reconnue dans le monde entier, pour le remercier de tout ce qu'il fait pour moi...

- Et si on allait danser tous les quatres ? Qu'est que vous en pensez ? Allez go !

Sans attendre la réponse de qui que ce soit, Tristan se saisit de ma main et m'entraîna avec lui tout en attrapant Miler en passant son bras autour de son cou. Encore une fois il venait de me sauver, et je lui serrai doucement la main pour le remercier. Le fait en danser en lui-même ne me dérangeait pas le moins du monde, puisque je servais de professeur de danse à certaines personnes du campus. Je me mis donc à enchaîner les pas de danse sur la piste, m'assurant de temps en temps que Tristan n'était pas trop loin. Mais ce n'était pas le cas, puisqu'à chaque fois que je regardais il se trouvait derrière moi. Le style des trois amis étaient assez différent les uns des autres. Miler n'était pas tellement un très bon danseur, contrairement à Jeff qui ne semblait cependant pas très sûr de lui. Par contre Tristan me surprit grandement, je ne le savais pas aussi bon danseur. Mais bon en même temps il aurait fallu qu'on sorte ensemble pour que je l'apprenne, comme ce soir. Cependant les trois amis se lancèrent dans une chorégraphie des plus réussies lorsque commença le fameux Gangnam Style.

Souriante, je les regardai faire avant de n'accorder de l'attention qu'à Tristan. Il semblait vraiment bien s'amuser et le voir comme cela me faisait très plaisir. Il s'éclatait sans rien penser d'autre, et d'ailleurs il dansait vraiment bien. Croisant son regard, je lui fis un petit sourire avant qu'il ne m'attrape par la main pour que je danse avec eux. Le laissant faire de bonne grâce, j'entamai les pas de danse typiques, décidant de me laisser aller pour une fois. Je croisai le regard de Sonia, mais cela ne m'enleva pas mon sourire pour autant. J'étais même fière que le grand Tristan Obsorn m'attire moi pour danser à ses côtés finalement. Lorsque la chanson fut terminée, une nouvelle commença, et je décidai de rester sur la piste pour le moment.

Vers le milieu de la chanson, je fis un tour sur moi-même tout en tournant autour de Tristan. J'avais remarqué le regard de Mil' sur moi et je ne voulais pas avoir à refuser une nouvelle proposition à danser. Sautant sur le dos de mon ami, je souris lorsqu'il passa ses bras sous mes genoux pour me soutenir, acceptant ainsi mon idée saugrenue. Souriant toujours, je me penchai sur son oreille pour qu'il entende ce que j'avais à lui dire.

« Je ne savais pas que tu savais aussi bien danser... Tu me caches bien des choses Monsieur Osborn... Mais c'est vraiment très sexy, et je suis sûre que toutes les filles du coin sont d'accord avec moi. »

Rigolant, je lui déposai un baiser sur la joue avant de reprendre ma position initiale. Je ne lui avais fais aucun reproche lorsque je lui avais parler des choses qu'il me cachait, après tout il n'était pas obligé de tout me dire. Et même si cela m'avait fait très bizarre sur l'instant, je comprenais finalement qu'il avait tenu à taire ce genre de détails. Tout en évitant de nous déséquilibrer, je continuai à bouger pour esquisser les quelques pas de danse que je pouvais faire sur le dos de mon ami.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 9:57


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Ayant entamé une conversation avec son ami Jeff, Tristan ne pouvait que l'appréciait. Rien qu'à les voir discuter ensemble, on pouvait constater qu'ils étaient sur la même longueur d'onde, et ça, Tris' adorait. Jeff était quelqu'un de plus posé et réfléchi que Miler. Mais les trois ensemble, ils se complétaient tout simplement. C'était pour cette raison qu'ils étaient inséparables en cours. Lorsqu'on voyait Miler, on pouvait jurer qu'il était de ces étudiants pas un brin intelligent. Et pourtant. Les trois amis étaient dans les premiers de leur promo. Dur à croire pour Mil non ? Mais pour lui, cela lui était égal ce qu'on pouvait bien raconter sur son dos. Il aimait sa vie, et ça Tris' était fier de lui. Même si parfois ils n'étaient pas totalement en accord sur certains trucs, Tristan l'appréciait à sa juste valeur et il se fichait pas mal des rumeurs que l'on lançait sur ses deux amis. Tout comme le jeune Osborn, Jeff et Miler étaient des étudiants en médecine populaire. Mil' avait le même coté que Tris' au niveau de la drague mais Jeff, étant assez timide, prenait son temps. Quand je vous disais qu'ils se complétaient, ce n'était pas pour rien !
Alors que les deux amis avaient fini de se remémorer des souvenirs, Tristan vit Jeff se tourner vers Lilwenn pour lui poser des quesions, et ainsi, la faire rentrer dans leur conversation. C'était également pour ça qu'il adorait Jeff, il ne laissait jamais personne de coté, et même s'il n'aimait pas la personne, il faisait toujours en sorte que tout le monde soit intégré.

Jeff : Et donc, si j'ai bien retenu, tu es en droit ? Ca te plait ? Non je sais pas, je trouve que j'aurai jamais pu rentrer la dedans et je pense que les gens qui y sont, et bien, c'est des personnes vraiment formidable

« Le droit, c'est bien cela. Ça me plait oui, je ne regrette pas ce choix. C'est dur bien sûr, mais me dire que je peux aider certaines personnes à lutter contre leurs démons personnels me fait du bien. Au départ je voulais faire pompier, mais certaines personnes s'y sont formellement opposées... »

Certes, cet échange faisait bizarre à Tristan, mais il ne le montrait pas. Non, il n'était pas forcément jaloux de son pote Jeff, mais il n'avait pas l'habitude de voir Lilwenn parler avec d'autres garçons. Même s'il savait très bien qu'elle devait le faire dans ses cours, quand ils étaient ensemble, c'était juste eux deux. Mais ne voulant pas gâcher le moment, Tris' ne remarqua pas le mal à l'aise qui vint s'installer en Lil'. Après tout, quand elle était gênée, ses joues devenaient un minimum rosées. La, ce n'était pas le cas. Les laissant parler, Tris' se mit à regarder autour de lui avant d'entendre la dernière phrase de la jeune Anderson. Se pointant alors du doigt d'un air innocent, il suréleva ses sourcils.

- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! finit-il par dire avant de rire doucemennt.- Non mais c'est vrai, attends, Lil', t'imagines le nombre de flics qu'on entend se faire tuer ou blesser tous les jours ? Avocats on entend beaucoup moins et tu restes dans le domaine de la justice aussi.

Ne voulant pas re-débattre là dessus, Tristan ne répondit plus rien et se contenta de boire une gorgée. Il savait très bien que ce sujet l'énervait. Même si Lil' avait été d'accord avec ses explications, il n'en restait pas moins qu'il avait l'impression d'avoir enlevé un rêve à la jeune femme. Mais pour son bien ... Après tout, les parents de Lilwenn avaient été totalement d'accord avec lui.
Essayant de détendre l'atmosphère, Tris', comme à son habitude, reprit le ton de l'humour afin de montrer qu'il n'était pas fâché.

- Et puis de tooute manière, l'uniforme que doit porter une avocate est bien plus sexy qu'un flic ! Tu sera beaucoup plus classe comme ça !

Jeff : Un point pour Tristan ! Non vraiment, tu fera une excellente avocate ! Quand tu aura commencer à travailler, faudra penser à me donner ton numéro de boulot au cas ou ! puis il émit un rire chauleureux.

Dans sa tête Tris' commença à s'imaginer tous les scénarios possibles. Et si, Jeff et Lilwenn continuaient à se voir plus tard ? Et si, les deux, finissaient ensemble ? Bon okay, Tris', il va falloir se calmer ! Non pas que son cerveau commençait à bouillonner, mais c'était presque ça. A force de trop penser, Tris' allait vraiment finir mal ! Mais heureusement pour lui, Mil' vint sauver la situation Voilà pourquoi il l'adorait autant ! Toujours là quand il fallait pour couper court à ce qui se passait ! Sauf que ... Voulant à tout prix danser, Mil' vint tendre sa main afin de mener Lilwenn sur la piste de danse. Alors, voulant montrer qu'il ne vallait mieux pas trop approcher Lil', celui-ci proposa une idée que tout le monde accepta. Heureusement pour lui mais surtout pour Lilwenn. Sans même la regarder, il savait pertinemment qu'elle ne voulait pas danser avec Mil' ! Alors, tous les quatres se dirigèrent à l'intérieur afin de pouvoir profiter de la soirée comme il se devait.

Après avoir passé leur chanson aux trois amis : Gangnam style, une nouvelle se lança. Restant alors dans sa position, Tris' continuait de danser avec ses potes mais aussi avec Lilwenn. Sauf qu'au milieu dde la chanson, il vit la jeune Anderson faire un tour sur elle même avant de venir sauter sur le dos du jeune Osborn. Il n'avait pas remarqué le regard de Mil' venir se déposer sur Lilwenn. Si cela avait été le cas, Tris' aurait déjà pris la jeune femme dans ses bras, mais elle se débrouilla toute seule afin d'éviter un nouveau désastre. Passant ses mains sous les genoux, Tris' commença lors à danser avec la jeune femme sur son dos. Certes il ne faisait plus réellement de vrais mouvements, mais il s'en fichait, il était content de voir Lil' heureuse.
Par la suite, il sentit la jeune étudiante se pencher afin de lui parler ddans l'oreille. Bizarrement cette sensation lui fit avoir des frissons. La laissant alors faire, Tris' se concentra sur ce qu'elle allait lui dire.


« Je ne savais pas que tu savais aussi bien danser... Tu me caches bien des choses Monsieur Osborn... Mais c'est vraiment très sexy, et je suis sûre que toutes les filles du coin sont d'accord avec moi. »


- Il y a encore pas mal de choses qu'il va falloir que tu apprennes sur moi ! Et puis, les autres filles, je m'en fou de leur avis. Par contre le tien compte.

sachant très bien qu'il venait de s'ouvrir un petit peu, Tris', bizarement ne se sentit pas gêné. Au contraire, il était même content d'avoir pu placer ce genre de phrase. Continuant danser avec Lilwenn sur son dos, Tris' était heureux. A cet instant précis, il savait que sa relation avec la jeune femme, progressait au fur et à mesure. Regardant ses amis danser avec d'autres filles, le jeune Osborn émit un petit sourire. Il savait comment aller finir la soirée pour ses potes, et d'un coté, il était bien content pour eux. Quant à lui, au final, grâce à la présence de la jeune Lilwenn, Tris' se rendit compte qu'être un Don Juan à chaque soirée, et bien, il pouvait s'en passer.
Lorsque la musique se finit, Tris' sentit la jeune femme descendre de son dos. D'un coté deçu, il ne le fut que de courte durée puisque les deux étudiants se prirent mutuellement la main afin de ne pas être séparé. Continuant à danser avec sa " meilleure amie ", Tris' ne s'aperçut pas que Sonia était en train d'arriver. Après tout, il n'avait que son regard posé sur Lilwenn et rien d'autre. Il le comprit quand il sentit quelqu'un, derrière lui, passer ses mains autour de son torse. Au début, le jeune homme pensait à une plaisanterie de ses potes, mais quand il baissa son regard, il reconnut des mains de filles. Se retournant alors sans pour autant déétacher sa main de Lil', il fit face à Sonia.

Sonia : Et ben alors Tristan, on ne fait même plus attention à moi ? Tu sais combien je déteste devoir ramper devant un garçon. Je préfère largement quand c'est eux qui viennent à moi !

- Hum ... Je t'ai jamais demandé de ramper devant moi. Si jamais tu veux arrêter de le faire, je t'en pris. D'autres mecs seront heureux de t'avoir à leur coté !


Sonia : Attends, tu es clairement en train de me repousser ? Pour quelle raison ? La blonde qui est à coté de toi ? Oh Tristan, tout le monde sait très bien que tu es fou amouureux d'elle mais qu'elle, elle se sert de toi !

- Okay, stop maintenant Sonia. Tu as trop bu, tu vas te calmer d'accord ? Pose un peu ton verre et arrête de boire, je pense que c'est le mieux !

Sonia : Ce que tu n'as pas compris joli coeur, c'est que si je veux t'avoir, je t'aurai. Et c'est pas cette fille qui m'en empêchera !

- Bon stop ! Sonia soit tu t'en vas, soit tu présentes tes excuses à Lilwenn. Tu ne sais même plus ce que tu dis, vas t'allonger ou je ne sais quoi, mais fait quelque chose !

Sonia : J'y vais que si tu viens avec moi ! dit-elle en passant ses mains sur le torse du jeune homme.

- Maintenant ça suffit !, attrapant les mains de la jeune femme, il les lui retira avant de l'attraper par les épaules et de la faire tourner en direction du dehors.

S'excusant au prés de Lilwenn, Tris' demande à son ami Jeff de rester à ses cotés, le temps qu'il amène Sonia dehors. Tout ce qu'il espérait pendant son absence, c'est qu'aucun garçon ne vienne brancher Lil'. Sinon, vu la colère qu'il ressentait à ce moment même, ce jeune homme allait connaitre les foudres de Tristan Osborn !Mais au fond de lui, il avait un énorme mauvais pressentiment ...


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 10:45


Tonight will be the total blackout !


Comme je m'en étais douté, Tristan n'avait pas hésité à intervenir lorsque j'avais parlé du coup des pompiers ou de la police à Jeff. Il avait été un de ceux à s'y opposer formellement, et nous avions eu de longues discussions houleuses concernant cela. Bizarrement c'était plus avec lui que j'avais du tenir tête qu'avec mes parents, mais il pouvait se vanter d'avoir eu gain de cause.

- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! Non mais c'est vrai, attends, Lil', t'imagines le nombre de flics qu'on entend se faire tuer ou blesser tous les jours ? Avocats on entend beaucoup moins et tu restes dans le domaine de la justice aussi.

Il avait pointé son doigt dans ma direction avec un petit air innocent qui m'avait fait sourire puis lever les yeux au ciel. J'avais quelques fois l'impression d'être une petite chose précieuse et très fragile qu'il fallait protéger contre tous les moindres petits soucis de l'existence, mais je pouvais comprendre son comportement. Moi non plus je ne me relèverais pas s'il arrivait quelque chose à Tristan ou à un de mes proches. Je n'arriverais pas à supporter un nouveau deuil pour le moment.

- Et puis de tooute manière, l'uniforme que doit porter une avocate est bien plus sexy qu'un flic ! Tu sera beaucoup plus classe comme ça !

Et hop-là, voilà que je rougissais à nouveau, je ne pouvais pas dire que cela m'avait manqué. Pourtant j'aimais les compliments de Tristan, mais à chaque fois je me mettais à rougir bêtement. Je détestais cela, mais je n'avais malheureusement aucune manière de lutter contre cette réaction. J'écoutai donc que d'une oreille discrète Jeff enchérir, alors que j'espérais que l'obscurité cacherait mes joues rouges.

Jeff : Un point pour Tristan ! Non vraiment, tu fera une excellente avocate ! Quand tu aura commencer à travailler, faudra penser à me donner ton numéro de boulot au cas ou !

Je ne répondis rien, me contentant de sourire malicieusement. J'avais remarqué le brusque silence de Tristan après cette phrase, si bien que je me demandai quelques secondes ce qui avait bien pu se passer, avant de réaliser la phrase de Jeff. J'aurais très certainement mal pris une phrase de ce type sortant de la bouche d'une des filles du coin si elle lui avait été adressée également. Malheureusement je n'eus pas le temps de le rassurer ou quoique ce soit, puisque Miler était réapparu avec la douceur d'un bulldozer et qu'il nous avait entraîné à l'intérieur à nouveau. Danser me fit d'ailleurs beaucoup de bien, et je fus heureuse de voir que Tristan ai accepté le fait que je grimpe sur son dos sans réellement lui demander son avis. Il sembla même flatté par mon commentaire concernant sa manière de danser et le fait que c'était véritablement sexy.

- Il y a encore pas mal de choses qu'il va falloir que tu apprennes sur moi ! Et puis, les autres filles, je m'en fou de leur avis. Par contre le tien compte.

Je souris une nouvelle fois sans répondre pour autant. Je me contentai de déposer un baiser sur la joue de mon ami, avant de me remettre à danser. Craignant d'être lourde à porter à la longue, je descendis de son dos sans pour autant m'éloigner de lui. D'un geste naturel et qui donnait la très juste impression d'avoir été fait des milliers de fois, nous nous prîmes une nouvelle fois la main pour rester l'un près de l'autre. Cependant ce moment de quiétude fut interrompu encore une fois par Sonia et sa mini-jupe qui vint jouer les troubles-fêtes. Elle passa ses mains sur le torse de Tristan d'une manière qui me donna des envies de meurtres. Mais ce dernier réagit assez rapidement, se retournant d'un air très surpris en direction de l'organisatrice de la soirée.

Sonia : Et ben alors Tristan, on ne fait même plus attention à moi ? Tu sais combien je déteste devoir ramper devant un garçon. Je préfère largement quand c'est eux qui viennent à moi !

- Hum ... Je t'ai jamais demandé de ramper devant moi. Si jamais tu veux arrêter de le faire, je t'en pris. D'autres mecs seront heureux de t'avoir à leur coté !

Sonia : Attends, tu es clairement en train de me repousser ? Pour quelle raison ? La blonde qui est à coté de toi ? Oh Tristan, tout le monde sait très bien que tu es fou amouureux d'elle mais qu'elle, elle se sert de toi !

- Okay, stop maintenant Sonia. Tu as trop bu, tu vas te calmer d'accord ? Pose un peu ton verre et arrête de boire, je pense que c'est le mieux !

Sonia : Ce que tu n'as pas compris joli coeur, c'est que si je veux t'avoir, je t'aurai. Et c'est pas cette fille qui m'en empêchera !

- Bon stop ! Sonia soit tu t'en vas, soit tu présentes tes excuses à Lilwenn. Tu ne sais même plus ce que tu dis, vas t'allonger ou je ne sais quoi, mais fait quelque chose !

Sonia : J'y vais que si tu viens avec moi !

Tristan se saisit des mains baladeuses de Sonia et l'entraîna à l'extérieur, s'excusant au passage dans ma direction. Il lança également quelque chose à Jeff que je ne compris pas réellement, trop obnubilée par le fait qu'il me laissait finalement toute seule, même si c'était pour la bonne cause. Je n'avais pas manqué l'échange qui avait eu lieu entre les deux, ni même le moment où Sonia avait balancé que Tristan était fou amoureux de moi. Je réfléchissais à ce que mon ami lui avait répondu, était-ce une manière de nier ce qu'elle avait dit? Et finalement, quelles raisons avait-il de l'entraîner dehors? Perdue, voilà j'étais perdue. Je sentis que quelqu'un se saisissait de mon bras, et je réalisai alors que je n'avais pas quitté la porte par où étaient passés Tristan et Sonia du regard. Me retournant comme si je m'étais brûlée, je tombai nez à nez avec Miler.

Miler : Allez il va revenir... Viens danser.

« Non merci. Je vais aller... »

Je ne terminai cependant pas ma phrase, réalisant enfin que finalement je n'avais aucun endroit où aller. Mais je ne voulais pas rester dans cette foule un brin trop pressante sans Tristan à mes côtés. Me mordant nerveusement la lèvre, je dégageai mon bras de l'étreinte un peu trop resserrée à mon goût de Miler en jetant un coup d'oeil en direction de l'escalier. Je ne pouvais pas aller récupérer mes affaires puisque c'était Tristan qui avait les clés. Comprenant très certainement mon malaise, Jeff se saisit de ma main et me tira un peu à l'écart de tout ce monde. Bien plus en confiance à ses côtés, je le laissai faire. Il m'entraîna jusqu'à la cuisine, lui apparemment déserté de tous. Je m'assis sur un élément de cuisine et Jeff s'appuya tranquillement contre le mur en face de moi, enfonçant ses mains dans ses poches. Miler fit une rapide apparition dans la cuisine, nous lança un regard froid, puis reparti tout aussi vite.

Jeff : Je sais qu'on ne dirait pas comme cela, mais quand il n'est pas en soirée, c'est vraiment quelqu'un de bien.

Je souris doucement à cette réflexion, apparemment il avait remarqué que je ne portais pas Miler dans mon coeur pour le moment. Mais ce n'était pas mon genre de juger les gens avant de les connaître réellement, je détestais les préjugés et ce genre de trucs. Malgré tout on ne pouvait pas lutter contre ceux qu'avaient les gens malheureusement. Haussant les épaules, je le suivis du regard alors qu'il sortait des verres d'une armoire et les remplissais d'eau avant de m'en tendre un.

« Merci. Mais tu sais, ce n'est pas tellement mon genre de juger les gens sans les connaître. Je sais que suivant les gens avec qui ils se trouvent, certains peuvent agir différemment. Il n'y a cas voir Tristan lorsqu'il est avec vous, ou lorsqu'il est avec moi. »

Jeff : Dans le cas de Tristan, je ne suis pas sûr que cela soit totalement désintéressé...

Il avait parlé d'une voix douce et m'avait regardé d'une manière qui me donnait l'impression de passer sous des rayons X. Il cherchait très certainement à déceler ma réaction, mais je ne répondis rien. J'étais un peu perdue pour le coup, et j'avais besoin que Tristan éclaire ma lanterne. Et s'il était amoureux de moi, qu'est-ce que cela donnerait? Cela faisait depuis Mason que je n'avais pas eu le moindre flirt ou relation amoureuse. Mais avec Tristan c'était différent, j'étais tellement possessive avec lui... Est-ce que cela cachait quelque chose? Je ne m'étais jamais posé de questions concernant notre relation tout simplement parce que je me sentais bien à ses côtés et que je ne voulais pas me prendre la tête. J'avais joué à l'autruche oui.

Ce dont j'étais loin de me douter cependant, c'était que Miler n'était pas reparti danser contrairement à ce que j'avais pensé. Il avait traversé la foule sans se gêner de bousculer certaines personnes pour remettre la main sur Tristan. Une fois qu'il l'eu retrouvé, un sourire mauvais s'afficha sur son visage avant qu'il ne prenne la parole.

Miler : Si j'étais toi je me dépêcherais de parler avec Sonia... Jeff est en train de s'occuper de ta petite-amie dans la cuisine et je ne suis pas sûr que cela soit de la manière dont tu lui as demandé de le faire, si tu veux mon avis...

Miler ricana froidement avant de poser une main dans le dos de Sonia et de l'entraîner avec lui un peu plus loin dans le jardin. Cette dernière afficha un air satisfait en entendant les propos de Mil' bien que ces mots avaient été prononcés uniquement parce que Miler avait finalement décidé de faire de Sonia sa proie. Il avait ainsi penser que cela débarrasserais Tristan de Sonia et qu'il pourrait donc passer la fin de soirée avec elle. Un fier service qu'il rendait à Tristan, pensait-il.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 11:51


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


A ce moment précis, Tristan venait de laisser seule Lilwenn. Au fond de lui, il s'en voulait plus que tout. Mais l'attitude de Sonia l'en avait obligé. C'était soit ça, soit il la laissait continuer sa scène de " peste " devant les yeux de la jeune femme. Et ça, c'était hors de question. Alors, ayant pris Sonia par les épaules, il se dirigea avec elle dehors, afin de la calmer et que quelqu'un d'autre s'en occupe. Mais avant de partir, il avait bien entendu demandé à Jeff de rester avec Lil'. Il avait une totale confiance en lui. Arrivant dehors avec l'organisatrice de la soirée, Tris' émit un petit souffle de soulagement. Sauf que celui-ci fut de courte durée. Oui, puisque Mil' vint les rejoindre. Ses phrases lui firent l'effet d'une douche froide. Il ne savait pas s'il devait réellement le croire. Mais sans le savoir, sa colère, enfouit depuis le début de la soirée en lui, commençait à monter jusqu'à explosion.

Miler : Si j'étais toi je me dépêcherais de parler avec Sonia... Jeff est en train de s'occuper de ta petite-amie dans la cuisine et je ne suis pas sûr que cela soit de la manière dont tu lui as demandé de le faire, si tu veux mon avis...

Baissant doucement la tête, Tris' se sentait complètement débile. Son attitude avait montré à tout le monde ses sentiments envers Lilwenn. Il ne savait pas comment il allait s'en tirer, alors, essayant de garder son secret intact, il répondit d'une voix amusée à Mil'.

- Ils font ce qu'ils veulent Mil', ils sont assez grands tous les deux. Mais si tu veux aussi mon avis, Sonia s'en contre fiche pas mal de toi ! finit-il par lui dire avant de lui taper dans le dos.

Mais cela ne le toucha pas un brin puisqu'il se mit à ricaner froidement avant de passer sa main dans le dos de la belle brune Sonia. A cet instant précis, Tris' ne savait que faire. Rejoindre Lil' et Jeff, rester la où il était, aller avec d'autres personnes. Il avait peur, oui. Tristan était terrifié. Il ne savait comment les choses allaient se dérouler. Regardant au loin Sonia et Miler, dans sa tête, la seule chose à laquelle il pensait c'était de conserver son secret au niveau de ses sentiments. Malheureusement, pour se faire, il allait devoir jouer un autre rôle... Celui qu'il n'aimait pas.
Retournant alors à l'intérieur, Tris' s'approcha de la cuisine avant de tomber nez à nez avec les deux étudiants. Lilwenn était assise sur un meuble de cuisine et Jeff appuyé sur le mur en face d'elle. Il ne savait pas ce qu'ils se disaient, mais en tout cas, quand celui-ci vint les rejoindre, ils s'étaient arrêtés de parler. Essayant d'émettre un sourire, le jeune homme prononça d'une voix qui se voulait dure mais également sincère...

- Oh pardon, je voulais pas vous déranger ! Hum, je retourne là-bas, continuez votre discussion, je vais me chercher un verre !

Partant aussi vite qu'il était arrivé, Tris' fonça directement vers le bar. Prenant un nouveau verre et se le remplissant, le jeune Osborn voulait à tout prix oublier toute la scène qu'il venait de vivre. Alors, buvant son verre cu sec, il enchaîna avec un nouveau qu'il but de la même manière. Il savait très bien que ces deux verres n'allaient pas le mettre au sol. C'est pour cela qu'il s'en remplit un troisième. Niveau dosage ? Comment vous dire que l'alcool représentait plus de 70% dans son verre ! Mais il s'en fichait, il en avait besoin.
Se retournant vers la foule qui dansait, Tris' n'avait qu'une envie, monter dans la salle réservée aux substances illicites. Mais au fond, il savait très bien que s'il faisait ça, c'était fichu. Lil' le saurait et leur relation allait se dégrader. Et ça, il ne le voulait pas. Se contentant de finir son troisième verre, Tris' enchaina sur son quatrième avant de s'allumer une cigarette. S'approchant doucement de la foule pour aller danser avec eux, Tris' se mit à entamer des pas de danse avant de commencer à se joindre à un petit groupe. Bizarrement, une fille le regardait avec beaucoup d'envie. Et pour lui, c'était un dilemne. S'approcher d'elle pour continuer sur la lancée ou rester là où il était afin de ne pas tout foutre en l'air. Oh et puis zut ! Après tout, LIl' était toujours avec Jeff. Pourquoi devait-il se priver ? Alors, s'approchant doucement de la jeune fille, il se mit à danser avec elle. Bien entendu, il ne se collait pas à elle, mais on pouvait voir, dans le regard de la jeune femme, que son envie était tout autre qu'une simple danse.

Quelques instants après, Tristan vit la jeune femme venir se coller à lui. Se sentant un brin gêné, il eut un mouvement de recul. Ce n'était pas son habitude. Il savait que quelque chose n'allait pas chez lui. Ne voulant pas blesser la jeune femme, Tris' se retira alors de la foule afin d'aller dehors. A ce moment précis, il ne voulait en aucun cas voir Lilwenn ou Jeff. Descendant les escaliers du jardin, le jeune Osborn s'approcha d'un groupe d'amis qu'il connaissait et commença à parler avec eux. Ayant finit son quatrième verre, il laissa tomber le gobelet à ses pieds. Tant pis, il ira s'en chercher un autre. La seule pensée qui restait dans sa tête c'était le fait de ne pas savoir où était Lilwenn. Il la connaissait pas coeur, il savait très bien qu'après sa petitr scène dans la cuisine, elle ne serait pas restée sur son meuble de cuisine. Alors, prit d'une bouffée d'angoisse, il se retourna très rapidement, et à grandes enjambées, rentra à l'intérieur.
Quelques secondes après, il aperçu Jeff. S'approchant, d'un air paniqué de son ami, Tris' lui attrapa très rapidement les épaules pour qu'il soit face à lui.

- Où est-elle ? Jeff ! Où est Lilwenn ?

Jeff : Je sais pas mec ! Elle est sortit en courant de la cuisine, j'ai essayé de la suivre mais la foule nous a séparé ! Depuis tout à l'heure je la cherche. Dehors, dans le salon ... Elle est nul part ! Il reste l'étage mais je pense pas qu'elle y soit montée ...

- Okay j'y vais, toi tu vas à nouveau chercher dehors !

Poussant sans aucun scrupule les gens qui le gênait pour passer, Tris' arriva devant les escaliers. Heureusement pour lui, c'était un grand sportif alors, les montant trois par trois, il finit par arriver e haut assez rapidement. Connaissant la jeune Anderson, il savait que soit elle était allée dehors, soit, elle avait essayé de trouver une salle où elle allait pouvoir s'enfermer. Ou carrément, la salle pour les substances illicites. Se dirigeant machinalement vers celle-ci, le jeune étudiant en médecine ouvrit violemment la porte. Rentrant avec furie à l'intérieur, il commença à chercher du regard la jeune femme. S'approchant du groupe qui s'y trouvait, il posa alors une simple question.

- Avez vous une jeune femme blonde venir ici ?

Il n'eut comme réponse, qu'un simple petit non, provenant d'une personne encore " clean ". Alors, ne voulant pas rester dans cette salle une minute de plus, Tristan sortit dans le couloir afin d'essayer de continuer à chercher Lilwenn. Mais bon sang, où pouvait-elle bien être ?
Quelques secondes plus tard, il sentit son portable vibrer. Croisant les doigts pour que ce soit Lil', il vu le nom de Jeff s'inscrire. Répondant dans la seconde qui suivit, son regard se changea en quelques instants. Jeff avait trouvé Lilwenn. Elle était dehors. Sauf que ... Elle n'était pas seule. Jason, le mec le plus dragueur au monde était à ses cotés. Raccrochant, il se mit à courir en direction de là où Jeff lui avait indiqué. Arrivant à destination, il vit alors son ange se faire draguer par celui qu'il détestait le plus au monde. Se dépéchant d'arriver à leurs cotés, il attrapa, avec colère, Lilwenn. Son seul soucis à ce moment précis, c'était qu'elle soit en sécurité. Se plaçant devant elle, Tris' lança un regard noir à Jason.

- J'peux savoir ce que tu fou la ? T'as intérêt de très vite dégager sinon ça mal finir !

Jason : J'espère que tu te fiches de moi ! Tu crois que toutes les filles sont à toi mec ? Je vais pas me laisser faire !

- Dragues qui tu veux, mais pas elle. Alors je répète à nouveau, tu DEGAGES !

Jason : Et si je veux pas ? C'est toi qui va me dégager peut être ? dit-il en s'approchant dangereusement de Tris'

- S'il le faut, oui !

A présent, les deux étudiants étaient face à face. Tout le monde les regardait. Pour eux, c'était sur, une bagarre allait éclater et généralement, ils n'étaient pas contre un peu d'action. Tristan savait très bien comment cela allait finir, alors, lançant un regard à Jeff, il le vit prendre Lilwenn à ses cotés, tout en la tenant pour qu'elle ne vienne pas au milieu. Il avait plus de force qu'elle, alors il savait qu'elle ne pourrait pas bouger d'un centimètre.
Jason, laissant tomber son verre au sol, regarda alors d'un air de désir Lilwenn.

Jason : T'en fais pas bébé, bientôt tu sera à moi !

Se fut la phrase de trop. Lançant en pleine figure son poing sur Jason, Tris' le plaqua alors au sol afin de se mettre sur lui et de continuer à le frapper. Bien entendu, Tris' recevait aussi des coups, et pas que des petits. Tous les deux se battaient assez violemment. D'ailleurs, parfois, ils se relevaient pour à nouveau se plaquer au sol. Ils ne restaient pas au même endroit, roulant sur l'herbe, ou se déplaçant. Du coup, les gens étaient obligés de s'éloigner de la scène afin de ne pas se faire frapper à leur tour. La bagarre dura environ plusieurs minutes avant que Mil' n'arrive avec Sonia. Tris' étant au sol avec Jason sur lui, avait assez de mal à bouger. Ne réfléchissant pas une seconde, Mil' se jetta à son tour sur Jason afin d'essayer de tout stopper. Le maintenant au sol avec une technique qu'il avait appris grâce à son père militaire, Tris' se releva, ainsi que Mil' et Jason.

Miler : Bon maintenant ça suffit tous les deux ! Jason, je te jure que si tu retouches un cheveux de mon pote, t'es mort ! Et encore plus si tu t'approches de sa copine ! N'essayes même pas de te confronter à lui ! Si tu le frappes, tu devra me frapper moi et Jeff aussi ! Alors attention à ton cul !

Tout en disant ça, Mil' s'était mit entre les deux étudiants afin de réagir si la bagarre reprenait. Et sans le savoir, les paroles du jeune Mil' avait enlevé l'envie à Jason de continuer. Et pour une plus grande surprise, Sonia, qui à la base, faisait tout pour enfoncer Lilwenn, se mit elle aussi au milieu.

Sonia : Jason, tu sors de chez moi, de suite !

Tristan, regardant la scène se passait, approcha sa main de son nez mais aussi de sa bouche afin d'essuyer le sang qui coulait. D'un coté, il était content que ses amis viennent l'aider, mais de l'autre, il n'avait qu'une envie, c'était d'exploser à nouveau la gueule de ce Jason. Mais afin de ne pas gâcher encore plus la soirée, il se contentan de le regarder partir... Restant alors la sans bouger, Tris' émit un petit sourire de remerciemment à Mil' et Sonia qui s'approchèrent de lui a fin de le maintenir pour, ensuite, le soigner.

Miler : Allez vient mon pote, on va te soigner !


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 13:38


Tonight will be the total blackout !


A peine Jeff eût-il fini de prononcer sa phrase concernant le comportement de Tristan à mon égard que ce dernier fit son apparition dans la petite cuisine. J'étais contente de le revoir et de savoir qu'il n'avait pas passé plus de temps que nécessaire avec cette Sonia. Heureuse et soulagée surtout, je m'étais sentie effroyablement seule depuis qu'il était parti, malgré la présence de Jeff. Rien ni personne ne pourrait jamais le remplacer à mes côtés. J'allais lui offrir un grand sourire totalement mérité avant que celui-ci ne prononce une phrase qui me surprit énormément. Décidément la soirée était loin d'être de tout repos...

- Oh pardon, je voulais pas vous déranger ! Hum, je retourne là-bas, continuez votre discussion, je vais me chercher un verre !

Je n'eus même pas le temps de répliquer quoique ce soit que mon ami avait à nouveau pris la poudre d'escampette. Restant figée quelques secondes, je croisai le regard de Jeff et vit qu'il était tout aussi perdu que moi. Tristan agissait bizarrement sans que je ne comprenne pourquoi, et cela me déplut fortement. Sautant donc de mon perchoir, je passai rapidement la porte de la cuisine sans faire attention à Jeff qui m'appelait. Je n'avais plus qu'une idée en tête, retrouver Tristan. Mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Je décidai de grimper deux-trois marches pour avoir une petite vue d'ensemble sur le salon mais ne le repérai pas, pourtant il était assez grand dans son genre. Soupirant, je décidai de remonter à l'étage pour vérifier qu'il n'était pas allé dans la chambre pour récupérer des affaires. Mais je fis à nouveau chou blanc, la porte était toujours verrouillée.

La désagréable idée qu'il ai pu quitter la maison pour retourner auprès de Sonia apparut dans mon esprit. Je dévalai donc les escaliers quatre à quatre avant de me frayer tant bien que mal un petit passage jusqu'à la sortie. Je croisai quelques personnes que je connaissais, mais ne prit pas le temps de faire autre chose que les saluer ou de leur sourire brièvement. Une fois dehors, je fus frappée par l'air frais qui me flanqua la chaire de poule. J'aurais du garder ma petite jaquette, mais tant pis. De toute manière pour pouvoir la retrouver, il fallait que je mette la main sur Tristan. Descendant le perron, je fis quelques pas dans le jardin, vérifiant s'il ne se trouvait pas dans le coin. Mais rien du tout, et je commençait sincèrement à désespérer.

Jason : Je peux t'aider?

Une voix masculine me fit sursauter légèrement, avant que je ne me retourne vers l'endroit d'où elle provenait. Un homme d'une vingtaine d'années me regardait avec un petit sourire. L'observant de haut en bas, il me faisait vaguement penser à quelqu'un, sans que je ne sache réellement qui. De taille moyenne, il avait la peau un peu plus foncée que la moyenne, des cheveux noirs corbeaux et des yeux d'une couleur que je n'arrivais pas à définir totalement à cause de l'obscurité. Il se rapprocha de quelques pas avant que je n'ai eu le temps de me remettre de ma surprise et de répondre.

« Je cherche quelqu'un. »

Jason : Tristan c'est ça?

Je ne me demandai pas comment il avait su, notre comportement avait déjà du faire le tour de la fête, tout comme le fait que Tris' avait repoussé Sonia pour rester avec moi. Je me contentai donc de faire un oui de la tête avant de me remettre à regarder autour de moi. Bon sang mais où était-il passé? Il ne serait pas parti sans moi quand même?

Jason : La dernière fois que je l'ai vu, il était en train de se vider trois verres cul sec au bar, je doute que tu le retrouves debout dans quelques minutes... Quand il commence comme cela, il fini toujours sous une table.

J'arquai un sourcil et haussai brièvement les épaules. Après tout je n'avais pas à attendre quoique ce soit de ce mec là, aussi je décidai de retourner à l'intérieur pour vérifier les dires de mon interlocuteur. Je ne le croyais pas, Tristan m'avait fait la promesse de rester sobre et je savais parfaitement qu'il la tiendrait. Il n'était pas de ceux à agir sur un simple coup de tête et à me trahir, je le savais. Alors pourquoi diable porterais-je de l'attention à ce mec dont j'ignorais jusqu'à son prénom?

« Il faut quand même que je le retrouve. Merci de ton aide. »

Je lui offris un faux sourire avant de recommencer ma recherche. Je fis quelques pas, mais lorsque je me trouvai à la hauteur de mon interlocuteur, ce dernier me stoppa à l'aide de son bras. Plissant légèrement les yeux, je me décalai légèrement pour mieux l'observer. Que me voulait-il encore? Trop énervée par son comportement pour ouvrir la bouche, je me contentai de l'interroger du regard, ce qui sembla beaucoup l'amuser.

Jason : Crois-moi, tu ferais mieux de l'oublier pour le moment. Reste un peu avec moi, ça fait longtemps que je n'avais plus vu une aussi belle fille comme toi. Tu es nouvelle dans le coin? Je t'aurais déjà remarquée sinon...

Je n'eus malheureusement pas le temps de répondre quoique ce soit à ce nouveau dragueur du dimanche, pour la simple et bonne raison que Tristan faisait enfin son apparition. Je me détendis immédiatement, malgré le fait qu'il m'attrapa le bras sans réelle douceur pour me mettre hors de portée du métis. Je le laissai se mettre devant moi avant de prendre la parole pour s'adresser à mon prétendant de la soirée.

- J'peux savoir ce que tu fou la ? T'as intérêt de très vite dégager sinon ça mal finir !

Jason : J'espère que tu te fiches de moi ! Tu crois que toutes les filles sont à toi mec ? Je vais pas me laisser faire !

- Dragues qui tu veux, mais pas elle. Alors je répète à nouveau, tu DEGAGES !

Jason : Et si je veux pas ? C'est toi qui va me dégager peut être ?

- S'il le faut, oui !

Une joute verbale des plus tendues et acides s'était lancée entre les deux garçons, me mettant atrocement mal à l'aise. Je ne voulais pas être la raison d'une bagarre même si elle n'était que verbale. Les gens s'étaient peu à peu approchés pour former un espèce de cercle autour de nous, attendant très certainement que le premier coup soit porté. Je pris Tristan par le bras et voulu le tirer en arrière pour l'apaiser et empêcher qu'il se batte, mais ce fut un geste complètement inutile puisque Jeff s'approcha de moi pour m'empêcher d'intervenir. Cela m'agaça et je tentai de me dégager de son étreinte, même si je savais que c'était complètement inutile. Il avait bien plus de force que moi.

Jeff : Calme-toi Lilwenn... tenta-t-il pour me calmer à mon tour.

Mais c'était sans compter Jason qui ne semblait pas vouloir abandonner la partie. Me lançant un regard équivoque, il reprit la parole en me regardant droit dans les yeux.

Jason : T'en fais pas bébé, bientôt tu sera à moi !

J'aurais voulu répliquer quelque chose, mais tout le monde fut surpris par le poing de Tristan qui s'abattit sur le visage de Jason. Profitant d'avoir le dessus pour l'instant, Tristan le plaqua au sol, avant qu'une vraie bagarre ne commence. J'avais l'impression de revivre une des scènes que j'avais déjà vécu avec Mason, lui se battant pour défendre mon honneur ou le sien, s'en fichant complètement de ce qu'il pouvait bien se trouver autour de nous. Horrifiée à l'idée qu'il puisse arriver quelque chose à Tristan, je lançai un regard à Jeff qui tentait toujours tant bien que mal de me ceinturer.

« Mais fais quelque chose, merde! »

Avant qu'il n'ai le temps de réagir, Miler et Sonia refirent leur apparition. Enfin. Tristan semblait bien amoché, mais ce n'était rien comparé à Jason. Sauf que c'était désormais mon ami qui se trouvait en mauvaise posture. Fort heureusement, Miler saisit Jason avec autant de facilité que s'il avait soulevé une fillette de 12 ans avant de le plaquer une nouvelle fois au sol. Je fus heureuse de constater que Tristan arrivait à se relever sans trop de problèmes, avant que les deux autres en fassent de même.

Miler : Bon maintenant ça suffit tous les deux ! Jason, je te jure que si tu retouches un cheveux de mon pote, t'es mort ! Et encore plus si tu t'approches de sa copine ! N'essayes même pas de te confronter à lui ! Si tu le frappes, tu devra me frapper moi et Jeff aussi ! Alors attention à ton cul !

Il s'était immiscé entre les deux ennemis, les empêchant ainsi de se rejeter l'un sur l'autre à nouveau. Jason semblait ne plus avoir autant envie de se battre à présent, et je parvins enfin à me dégager de l'emprise de Jeff. Ce dernier resta néanmoins à mes côtés, vérifiant chacun de mes faits et gestes. Je tentai en vain de croiser le regard de Tristan qui ne m'en avais pas adressé un seul depuis qu'il m'avait retrouvée.

Sonia : Jason, tu sors de chez moi, de suite !

Je jetai un regard surpris en direction de Sonia, qui semblait véritablement furieuse. Je lui étais reconnaissante d'agir de manière à me protéger d'une certaine manière, même si elle faisait cela très certainement uniquement pour aider Tristan. N'empêche que cela me soulagea grandement de voir Jason quitter la maison en passant par le jardin. Le comportement de Tristan me mettait cependant toujours très mal à l'aise, puisqu'il ne m'accordait pas la moindre attention. Sonia et Miler s'approchèrent de lui pour l'aider à faire quelques pas avant que ce dernier ne reprenne la parole.

Miler : Allez vient mon pote, on va te soigner !

Tris' approuva d'un signe de tête et suivit docilement ses deux amis, alors que je me demandais ce que je devais faire. Certes il s'était battu pour moi, mais il semblait désormais incroyablement froid. Ce fut une nouvelle fois Jeff qui vint à mon secours, se mettant à ma hauteur avant de m'indiquer d'un signe de tête de les suivre. Hésitant encore une fraction de seconde, je me mis en route en suivant le petit groupe. Cette soirée était un véritable désastre. Tristan semblait m'en vouloir, et il y avait de quoi, je lui avais littéralement pourri la soirée. Je repensai brièvement à la phrase de Sonia, celle où elle avait insinué que mon meilleur ami pouvait avoir des sentiments amoureux pour moi. Mais j'en doutais fortement désormais, comment pourrait-il être amoureux de moi en connaissant mon passé? Un drôle de sentiment envahi ma personne, sans que je ne puisse y mettre un nom. Je sentis mon coeur se serrer à cette idée, alors que mon esprit me demandait pourquoi je réagissais de la sorte.

Sans que je ne le réalise, je les avais suivi jusqu'à l'étage, dans une pièce qui devait être le bureau familiale. Il y avait un nombre impressionnant de livres entreposés, un bureau avec un ordinateur dessus, deux canapés, un petit frigo et une cheminée qui était éteinte. Refermant délicatement la porte derrière moi, je vis que Sonia s'était approchée d'une armoire pour en sortir une trousse de secours. Ne sachant toujours pas si ma présence était véritablement désirée, je me contentai de m'appuyer contre le mur juste à côté de la porte, laissant ce groupe d'amis s'asseoir sur les sofas.

Sonia : Tiens, débrouille-toi pour mettre ça.

Elle avait sorti un petit spray anti-sceptique qui me fit vaguement penser à ceux qu'utilisait mon cousin après une rencontre de rugby trop violente et qu'il saignait du nez. De son côté, Jeff avait fouillé dans le frigo et en avais ressorti un glaçon qu'il emballa dans du sopalin avant de le tendre à son ami, sans un mot.

Miler : La vache mec... Qu'est-ce que tu lui as mis à Jason quand même!

Apparemment Miler ne pouvait pas garder le silence sur ce qu'il s'était passé, et avait lancé cette phrase en rigolant. Jeff qui s'était assis à ses côtés leva les yeux au ciel d'un air amusé. Je devais moi-même avouer que c'en était impressionnant, même si je ne pris pas la parole pour le confirmer. Après que Tristan ai utilisé le spray, Sonia le rangea dans la trousse sans pour autant la ranger dans l'armoire. Elle se releva avant de jeter un coup d'oeil dans ma direction, puis de se retourner vers le trio.

Sonia : Il faut que je retourne auprès de mes invités pour que ça ne devienne pas un vrai bordel. Appelez-moi si il y a le moindre soucis.

Miler : Je viens avec toi, décida le jeune homme d'un air qui ne laissait pas de place à toute forme de refus.

Sans broncher donc, Sonia quitta la pièce avec Miler sur ses talons. Je croisai le regard amusé de ce dernier, mais je fis mine de rien. J'en restais pas moins inquiète pour Tristan, et je détournai immédiatement mon regard dans sa direction lorsque j'entendis Jeff râler.

Jeff : Arrête de bouger deux secondes, tu veux?

Ce dernier s'était armé d'un désinfectant et tentai apparemment de désinfecter les plaies de notre ami en commun. Mais ce dernier ne semblait pas décidé à se laisser faire. Soupirant donc, Jeff se releva du canapé et fit quelques pas en direction de la porte du bureau à son tour. Avant de baisser la poignée et de sortir, il se tourna en direction de Tristan.

Jeff : Je vais chercher une serviette, ça sera mieux que du sopalin pour les glaçons. Lil' essaye de lui mettre du désinfectant si tu y arrives.

Sans attendre une réponse de l'un ou de l'autre, il fourra le spray dans ma main et sortit à son tour. Toujours aussi mal à l'aise, je m'approchai sans bruit et sans mot de Tristan. Je m'assis sur le même canapé que lui et croisai son regard avant d'ouvrir la bouche pour la première fois depuis ce qu'il me semblait être une cinquantaine d'années.

« Ferme les yeux. »

Le ton avait été doux, mais assez ferme pour que Tristan obéisse. Prenant mille précautions, j'usai du désinfectant à mon tour en chassant au passage quelques mèches de cheveux qui étaient collées contre son front. Me mordant légèrement la lèvre, je laissai passer quelques secondes avant de reprendre la parole.

« Je suis désolée que tu ai du te battre pour moi. Je t'avais dis que je te gâcherais la soirée... »

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 16:08


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


S'étant laisser guider par ses amis, Tris' monta les escaliers à leur coté afin de se faire soigner. Après tout, Jason et lui n'y étaient pas allés de mains mortes pour se frapper. Le jeune Osborn saignait du nez, de la lèvre, il allait avoir plusieurs bleus un peu partout. Et quand à son arcade, elle présentait une coupure, certes pas profonde, mais qui saignait assez. Il savait très bien que de toute manière, cet endroit spécifique du corps humain avait tendant à s'ouvrir facilement et à saigner tout autant, même pour une petite blessure. Marchant avec l'aide de Mil' qui avait passé son bras autour de la taille de l'étudiant, Tris' se rendit compte qu'il entrait dans le bureau familial de Sonia. Au moins, ils ne seraient pas dérangés !
Se tenant toujours à Mil', Tris' se laissa tomber sur les sofas afin de ne plus ofrcer sur ses jambes. Même si sonn étatt physique allait, il venait quand même de se battre. Ce n'était pas rien ! Alors qu'il voyait ses amis se dépêcher pour le soigner, Tris' vit Sonia donner un spray anti-sceptique à Mil' afin de lui en mettre sur ses blessures. Fronçant les sourcils, le jeune Osborn détestait se faire soigner ! Le prenant alors des mains de Mil', Tris' vit par la suite Jeff arriver avec un sopalin rempli de glaçons. Déposant le spray entre ses jambes, il prit volontiers les glaçons avant de les déposer doucement sur son arcade mais aussi sur son oeil. Sentant la situation devenir de plus en plus gênante, il remercia, en silence, Mil' pour son intiative !

Miler : La vache mec... Qu'est-ce que tu lui as mis à Jason quand même!

Tout en rigolant, Tris' prononça d'une voix plus faible que d'habitude... - Mec, me fait pas rire, ça fait mal ! Mais j'espère qu'il a pris cher ce c*****d. Je jure que si je le recroise ...

Jeff : Si tu le recroise, tu traces ta route ! dit-il d'une voix avec une intonation afin de donner un ordre

Lança un regard assez noir à son pote, Tris' prit le spray qui se trouvait entre ses jambes afin d'en déposer sur son arcade. Puis, prenant un morceau de papier, il en mit desssus pour se le déposer, délicatement sur sa lèvre. Quand à son nez, le saignement se stoppera tout seul ! Tris' n'aimait pas du tout cette situation, il avait l'impression d'être un débile dépendant qui avait besoin d'aide. Et ce n'était pas le cas. Sentant petit à petit l'agacement monter en lui, Tris' écouta alors Sonia, avant de voir Miler la suivre.

Sonia : Il faut que je retourne auprès de mes invités pour que ça ne devienne pas un vrai bordel. Appelez-moi si il y a le moindre soucis

Miler : Je viens avec toi

Les regardant partir ensemble, Tris' se sentait un peu soulagé. Au moins, il ne restait plus que deux personnes à ses cotés. Quoi ? Il ne voulait pas qu'on le voit ainsi, il détestait être vu quand il connaissait un moment de faiblesse physique. Et encore plus devant les yeux de Lilwenn. D'ailleurs, comment devait-il réagir face à elle ? Devait-il continuer à jouer les dur à cuir ou au contraire, redevenir le même ?
Ne voulant plus d'aide de personne, enfin, c'est ce qu'il se disait, Tristan n'arrêtait pas d'empêcher Jeff de le soigner. Mince à la fin, il avait des bras et des mains, il pouvait le faire seul, s'il en avait envie. Qu'on lui fiche la paix non ?

Jeff : Arrête de bouger deux secondes, tu veux?

- C'est bon Jeff, j'ai pas besoin d'aide !

Le voyant soupirer, il baissa les bras avant de se lever. Qu'allait-il faire ? Le frapper pour le calmer ? Ou partir et du coup, le laisser seul avec Lilwenn. Tout ce qu'il espérait, c'était de ne pas se retrouver seul avec elle. Il ne voulait pas la confronter. C'était hors de question. Qu'allait-il lui dire ? Qu'il s'était battu par jalousie ? Que tout ce qu'avait dit Sonie n'était que la stricte vérité ? C'était impossible, il ne pouvait pas ! Ne pouvant rester dans ses pensées trop longtemps, il vit son ami se diriger vers la porte du bureau. Non, par pitié Jeff, restes !

Jeff : Je vais chercher une serviette, ça sera mieux que du sopalin pour les glaçons. Lil' essaye de lui mettre du désinfectant si tu y arrives.

Fermant doucement les yeux, Tris' sentait la situation tourner au cauchermar. Tout ce qu'il espérait à ce moment précis, c'est que Jeff revienne dans les minutes qui suivent. Il ne pouvait pas être seul avec Lilwenn et pourtant, c'était le cas ... Alors, s'asseyant dans un meilleure position sur le sofa, Tris' se mit à regarder le sol. Honteux ? Un peu.
Malheureusement pour lui, Lilwenn s'approcha doucement de lui. Comment devait-il se sentir ? Coment devait-elle se sentir ? ... Il détestait la tournure de la soirée ... Et tout ça, c'était sa faute ! Il n'aurait pas du réagir ainsi depuis le début. A trop vouloir la protéger et que personne ne l'approche, il avait tout gâché.

« Ferme les yeux. »

Sans prononcer un seul mot, Tristan s'exécuta. Au moins, il n'aurait pas à croiser son regard, c'était déjà ça en moins ! Sauf que le contact des doigts de Lil' sur sa peau, et bien, tout ça le gênait énormément. Mais il l'a laissé faire. Au plus ce moment duait, au moins les explications allaient devoir se faire. Même si le silence était le mot d'ordre, Tris' ne trouvait pas ça si gênant. Bien au contraire. Sauf que celui-ci fut de courte durée ... Lilwenn, se devant de parler, le fit. La colère du jeune homme s'était quelque peu dissipée, mais les simples paroles de la jeune Anderson, fit l'effet inverse.

« Je suis désolée que tu ai du te battre pour moi. Je t'avais dis que je te gâcherais la soirée... »

Se relevant brusquemment, Tris' commença à faire les 100 pas dans la salle tout en prononçant... - Que tu me gâcherais la soirée ? Non Lilwenn, maintenant stop ! Tout est de ma faute, d'accord ? Je suis un crétin de première pour rester poli. J'ai pas le droit de te protéger autant et encore moins, vouloir à tout prix qu'aucun garçon ne t'approches. On est pas ensemble. Tu mérites largement mieux ! Pas d'un mec qui gâches tout juste parce qu'il ne supporte pas que d'autres mecs puissent t'intéresser. J'ai pas le droit de te priver d'être heureuse avec un autre. Et notre relation le fait. finit-il par dire, avant de plonger son regard dans celui de la jeune femme.

Approchant ses mains vers ses cheveux, Tris' continuait de marcher tout en réfléchissant. Il ne savait quoi faire. Tout lui avouer, ou au contraire, trouver une solution pour tout ça n'arrive plus jamais. Dans tous les cas, leur relation allait changer, et ça, c'était quelque chose qui blessait Tristan. Voir même, allait le détruire. Lilwenn était son ange, son petit rayon de soleil. Sans elle, c'était comme si il ne vivait plus. Il ressentait un sentiment de bonheur juste grâce à elle...
S'arrachant presque les cheveux, Tris' réussit à se calmer. Il s'arrêta de marcher, et se laissa glisser le long du mur, face à Lilwenn. Il devait parler, il ne pouvait pas s'arrêter là.

- Ecoute Lil', depuis la mort de Mason, je me suis promis une chose : te protéger quoi qu'il arrive. Je pourrai tout faire pour toi, même mourir pour toi. Mais j'ai l'impression que c'est en agissant ainsi, que je t'empêche d'être réellement heureuse. C'est vrai, regardes, aucun garçon sincère ne t'approches tout simplement parce qu'on est toujours ensemble. C'est pas juste. Tu mérites d'être heureuse avec un autre. finit-il par dire, tout en laissant tomber sa tête en arrière.Je ne veux pas que notre relation change, mais s''il faut le faire, pour que tu puisses à nouveau vivre pleinement, alors, je le ferai...

Se relevant doucement, en s'aidant avec le mur, Tris' s'approcha doucement de la jeune femme quié tait toujourd assise sur le sofa. Il se mit à sa hauteur en se pliant ses jambes. Prenant ses mains, Tris' ne put s'empêcher de plonger son regard bleuté dans celui de la jeune Lilwenn. Approchant sa bouche de ses mains douces et fines, le jeune Osborn y déposa un baiser avant de relever la tête.

- Je ne veux plus que tu souffres par ma faute. Je veux ... Je veux plus revivre ce genre de situation. Tu es beaucoup trop précieuse à mes yeux pour que je gâche tout à cause de ma jalousie. Je ... Hum. Je suis désolé Lilwenn. Je t'aime plus que tout, mais peut être que mes sentiments amicaux t'empêche d'être vraiment quelqu'un d'heureux.

Tristan avait bien spécifié '' sentiments amicaux " ne voulant pas trahir son secret. Il ne pouvait pas lui avouer qu'il l'aimait pour ensuite, partir comme un voyou et la laisser en plan. Certes, il savait très bien que la jeune femme n'alllait pas se laisser faire, elle n'était pas du genre à laisser partir les gens qu'elle aimait. Mais Tris' avait besoin qu'elle sache tout ça. La voyant le regardait, le jeune Osborn pouvait voir des larmes se formaient dans beaux yeux verts. Il était en train de faire pleurer celle qu'il aimait, et là, il se haissait au plus au point. Se relevant un petit peu, Tristan déposa ses mains sur les joues de Lil', essayant d'enlever quelques larmes qui se mettaient à couler. Puis, il approcha doucement son visage de celui de la jeune blondinette. Sauf que, lorsqu'il arriva à quelques centimètres de sa bouche, il tourna un petit peu la tête afin de lui déposer un doux baiser au coin des lèvres.
Se relevant totalement afin d'être debout, Tristan enfouit ses mains dans ses poches de son slim, se retourna et se mit à marcher en direction de la porte du bureau. Sans le savoir, il venait peut être de mettre fin à sa relation si fabuleuse avec Lilwenn... Ou du moins, plus rien ne sera pareil.


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 17:49


Tonight will be the total blackout !


Je n'avais pas tellement su comment et par où commencer notre discussion. Ce silence ne me dérangeait pas, mais je savais qu'il fallait que l'on parle de ce qu'il s'était passé ce soir, et je n'avais pas pu m'empêcher de m'excuser. Le voir dans cet état par ma faute horripilai et me renvoyais dans des situations que je ne voulais pas revivre encore une fois. Et puis Tristan n'était pas Mason, Tristan était doux, gentil et une personne loyale et droite. Quelqu'un de confiance sur qui l'on pouvait compter, quoiqu'il arrive. Cependant je ne m'attendais pas à ce que mes mots le fasse réagir de cette manière, bien au contraire. J'espérais l'apaiser et le détendre un peu, mais ce fut tout le contraire qui se passa malheureusement. Tris se releva et se mit à faire les cent pas dans le bureau, prit apparemment de sentiments qu'il ne pouvait pas lutter en restant assis.

- Que tu me gâcherais la soirée ? Non Lilwenn, maintenant stop ! Tout est de ma faute, d'accord ? Je suis un crétin de première pour rester poli. J'ai pas le droit de te protéger autant et encore moins, vouloir à tout prix qu'aucun garçon ne t'approches. On est pas ensemble. Tu mérites largement mieux ! Pas d'un mec qui gâches tout juste parce qu'il ne supporte pas que d'autres mecs puissent t'intéresser. J'ai pas le droit de te priver d'être heureuse avec un autre. Et notre relation le fait.

Surprise par tout ce qu'il venait de dire, je fronçai les sourcils. Je voulus prendre la parole, mais son regard qui croisa le mien m'en empêcha. J'ignorais ce qu'il pouvait lire dans mes yeux, mais ce qu'il venait de dire m'énerva. Pourquoi diable n'aurait-il pas le droit de me protéger comme il le faisait? Qui le lui interdisait? Je ne l'avais jamais fais et je ne comptais pas le faire de si tôt, j'avais besoin de sa présence. Oui j'étais égoïste, mais comment pourrais-je lutter contre mes sentiments? Mais je ne dis rien, comprenant que Tristan avait besoin de vider son sac une bonne fois pour toute.

- Ecoute Lil', depuis la mort de Mason, je me suis promis une chose : te protéger quoi qu'il arrive. Je pourrai tout faire pour toi, même mourir pour toi. Mais j'ai l'impression que c'est en agissant ainsi, que je t'empêche d'être réellement heureuse. C'est vrai, regardes, aucun garçon sincère ne t'approches tout simplement parce qu'on est toujours ensemble. C'est pas juste. Tu mérites d'être heureuse avec un autre. Je ne veux pas que notre relation change, mais s''il faut le faire, pour que tu puisses à nouveau vivre pleinement, alors, je le ferai...

Très certainement pour se calmer, Tristan s'était laissé glisser contre le mur du bureau. Mais maintenant il se relevait et s'approchait de moi. Je détournai mon regard dans sa direction, ne voulant pas lui montrer à quel point ses mots me faisaient mal. J'avais l'impression qu'il avait agit dans le simple et unique but d'honorer la mémoire de son frère et rien d'autre. Il était prêt à me laisser tomber à son tour, comment pouvait-il dire quelques secondes auparavant qu'il tenait à moi? C'était totalement contradictoire avec son discours et sa manière d'agir actuelle. Toutes ces questions me flanquèrent un mal de crâne terrible, alors je me contentai de continuer ce que j'étais en train de faire. Me taire et ne rien lui montrer.

Malheureusement mon envie de continuer fut bien vite interrompue. J'avais machinalement porté mon regard sur lui lorsqu'il s'était saisi de mes mains. Il me regarda dans les yeux avant de déposer un baiser sur mes mains, mais je luttai pour ne pas me laisser envahir par les émotions qui se pressaient. Je sentais cependant qu'il ne faudrait pas grand chose pour que je craque pour de bon.

- Je ne veux plus que tu souffres par ma faute. Je veux ... Je veux plus revivre ce genre de situation. Tu es beaucoup trop précieuse à mes yeux pour que je gâche tout à cause de ma jalousie. Je ... Hum. Je suis désolé Lilwenn. Je t'aime plus que tout, mais peut être que mes sentiments amicaux t'empêche d'être vraiment quelqu'un d'heureux.

Amicaux? J'avais l'impression d'avoir reçu une véritable gifle et ce fut très certainement cet impression qui ouvrit les vannes. Je sentis les larmes me monter aux yeux, malgré le fait que je les levai au ciel pour tenter de les retenir. Il suffit cependant d'un simple clignement de paupières pour que ces lâches se mettent à rouler le long de mes joues. Sentiments amicaux, je savais que Tristan me considérait comme sa meilleure amie, alors pourquoi cela me faisait-il autant de mal? Pourquoi j'avais l'impression d'être trahie et repoussée? J'avais longuement côtoyé Tristan ces derniers mois, à tel point qu'il était devenu indispensable dans ma vie. Je n'avais jamais senti ce sentiment de solitude lorsqu'il ne se trouvait pas à mes côtés, même avec Mason. Mason... Ce n'était que maintenant que je réalisai que ce n'était pas lui que je voyais en Tristan, mais bel et bien Tristan. Qu'est-ce que cela signifiait? Je n'en savais rien du tout, ce que je savais c'est que je ne voulais pas qu'il s'en aille.

Se relevant, Tristan essuya les larmes qui coulaient sur mes joues avant de s'asseoir à côté de moi pour m'embrasser. Je m'attendais à un baiser sur la joue comme nous avions l'habitude, mais fut surprise de constater qu'il m'embrassa au coin des lèvres. Je n'eu même pas le temps de croiser son regard qu'il s'était déjà relevé pour quitter la chambre apparemment. L'énergie du désespoir me força à sauter sur mes jambes et à m'agripper à son bras pour l'empêcha de quitter cette pièce.

« Ne me laisse pas tomber, s'il te plaît. »

J'avais tenté de calmer mes larmes, mais les trémolos qui étaient apparus lorsque j'avais parlé gâchait un peu l'effet. Il ne résista pas lorsque je le fit se rasseoir sur le canapé, faisant cependant attention à ne pas aggraver ses blessures. Il avait déjà assez pris de coups comme cela le pauvre. Me mordant nerveusement la lèvre, j'avais désormais conscience que si je voulais parler de mes sentiments, c'était maintenant ou jamais. Le seul soucis c'est que je ne savais pas par où commencer, ni exactement ce que je ressentais également. Soupirant doucement, je croisai le regard bleu de Tristan et décidai d'écouter ce que mon coeur me dictait.

« Ecoute ce que j'ai à te dire s'il te plaît. Après, si tu estimes que tu n'as plus rien à faire avec moi quand même... Je ne te retiendrai pas, pas ce soir en tout cas. Mais ne t'attends pas à ce que je te laisse sortir de ma vie aussi facilement Tristan. »

Croisant mes bras sur ma poitrine, je me plantai devant lui en retrouvant petit à petit mes esprits. On avait vécu de drôles de moments et d'émotions ces dernières heures, et il m'avait fallu un certain temps pour que tout soit trié par ma matière grise. Mais maintenant que c'était fait je ne comptais pas le laisser filer de cette manière. Il savait parfaitement que la douce et fragile Lilwenn pouvait se transformer en lion lorsque quelque chose ne lui convenait pas, et là c'était le cas. Reprenant donc la parole, je continuai.

« Déjà, j'aimerais savoir d'où tu tiens cette idée que tu n'as pas le droit de me protéger, c'est vraiment n'importe quoi. C'est en parti ce que j'attends de toi désormais, parce que tu es le seul homme en qui j'ai confiance et tu le resteras très certainement jusqu'à la fin de ma vie. Je sais que tu ne me trahirais jamais, mais tu m'as fais la promesse de ne jamais me laisser tomber. Alors ne la trahis pas non plus, s'il te plait. »

Imitant Tristan il y a quelques instants, je m'étais mise à faire les cent pas dans la pièce, réfléchissant tout en parlant. J'avais tendance à parler avec les mains également, Jenn' s'était d'ailleurs moqué de moi très souvent à cause de ça. A la différence que je le faisais que quand j'étais perdue dans mes pensées et que les choses me tenaient à coeur. Et là c'était le cas, c'était de Tristan et moi dont il s'agissait.

« Ensuite, ce n'est pas toi qui m'empêche d'être heureuse avec un autre. C'est moi, parce que ça ne m'intéresse pas. Je ne vois pas l'intérêt de chercher quelqu'un avec qui me mettre en couple, alors que je t'ai déjà. Je ne le veux pas même. Je m'en fiche complètement, si tu savais à quel point... »

Soupirant, je me stoppai au milieu de la pièce, réalisant alors que les larmes avaient continué à rouler sur mes joues. Je les chassai d'un geste impatient, bien que cela fut complètement inutile puisque d'autres les remplacèrent presque immédiatement. Je craquais, voilà tout. Trop d'émotions à gérer pour mes petits nerfs qui n'avaient rien demandé.

« Mais la question que je me pose maintenant, c'est que peut-être c'est toi qui en a marre de cette situation. C'est vrai quoi, je ne compte pas le nombre de filles avec qui tu aurais pu flirté et créer quelque chose de sérieux lors de cette soirée. C'est moi qui t'empêche de vivre, pas le contraire. Je t'oblige à avoir une espèce de double-vie complètement néfaste et qui va finir par te rendre barge. Et je suis morte de peur à l'idée que tu puisses un jour m'en vouloir de tout cela. De devenir que le boulet que tu auras du traîner dans le but d'honorer la mémoire de Mason. »

Voilà c'était dit, et je mourrais de peur à l'idée d'avoir tapé dans le mille. C'était pourtant l'impression que j'avais. Incapable de rester sur mes jambes, je me laissai tomber sur le deuxième canapé en prenant mon visage entre mes mains. La voix légèrement étouffée par le noeud qui s'était formé dans ma gorge à force de pleurer, je me mis à espérer que Tris' penserait que la seule raison était mes mains devant mon visage.

« J'ai du mal à tout comprendre ce qu'il se passe entre nous. Je n'arrive pas à mettre de mots sur notre relation, parce que je n'arrive pas à dire à quel point je tiens à toi. Parce que je tiens à toi oui, mais je n'ai pas envie de trop m'accrocher parce que je suis terrifiée à l'idée que tu disparaisses tout simplement de ma vie. Et crois-moi, jamais je me relèverais si je te perdais. Mais... Quelle importance cela a-t-il pour toi? Je ne le sais pas, puisque tu n'as que des sentiments amicaux à mon égard. Et moi... Je suis complètement paumée. »


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 19:30


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !


Alors que Tristan venait tout simplement de se confier à la jeune Lilwenn, le jeune homme en fut des plus surpris. Depuis le temps qu'il avait besoin d'en parler. Il ne savait pas comment les choses allaient tourner, mais au fond, il se sentait un peu plus libre. Bien entendu il n'avait pas avoué ses sentiments amoureux, mais c'était déjà un bon début. Durant tout son monologue, Tris' espérait pouvoir apercevoir une émotion sortir du visage de la jeune blonde, mais rien. Au début, il se disait que peut être, ses aveux ne lui faisaient ni chaud ni froid. Mais lorsqu'il se rapprocha d'elle, c'est à ce moment précis qu'il remarqua la tristesse dans les yeux de la jeune femme. Pour appuyer ce sentiment, des larmes vinrent rouler le long des joues de Lil'. Il n'en fallait pas moins pour resserrer le coeur de Tris'. Il se sentait mal, il se sentait pitoyable et écoeuré de faire pleurer celle qu'il aimait en secret.
Alors qu'il la regardait dans les yeux en espérant que ses larmes se calme, le jeune Osborn, au final, se demandait si ses aveux avaient été une bonne chose. Peut petre aurait-il du tout garder à nouveau en lui... C'est alors que vint le moment où Tristan embrassa la jeune femme... sur le coin de la bouche. Cet acte avait créé une explosion de frissons, mais également de désir en Tris'. Vous savez, comme quand vous avez un feu d'artifice qui explose en vous parce que vous êtes bien ? Et bien c'était pratiquement le cas. Même si Lil' ne pouvait le voir, des frissons s'étaient formés sur sa peau. Lorsqu'il eut finit, pour lui, c'était le moment de partir. Il ne pouvait plus rester aux cotés de la jeune femme après de tels aveux. C'était trop dur ... Mais la jeune Anderson en décida autrement. Alors que Tris' se rapprochait de la porte du bureau, celui-ci sentit Lil' le retenir par le bras afin qu'il reste avec elle.

« Ne me laisse pas tomber, s'il te plaît. »

Ses paroles venaient de le détruire. Sa voix ... Si vous l'auriez entendu, à la place Tristan, vous auriez ressenti la même chose. Ayant serré la machoire afin d'éviter toute émotion, le jeune Osborn se retourna pour lui faire face. La voyant alors dans cet état par sa faute, son visage, son regard s'affessa. Maintenant, ne rien laisser paraitre était trop dur. On pouvait clairement lire sur son visage de la tristesse mais également de la colère. Envers lui même. C'était à cause de lui que Lilwenn était dans cet état ... Ne pouvant alors lutter encore, le jeune homme ne résista pas et se laissa s'assoir sur le canapé pour laisser Lil' parler. Le regard du jeune homme était à présent vide, comme si son âme venait de quitter son corps. Il ne savait pas pourquoi, mais si un flingue aurait été présent dans ce bureau, il se serait déjà tirer une balle. Lil' était la seule fille qui réussissait à faire battre son coeur. Et la voir ainsi, aussi détruite par sa faute, son coeur l'était tout autant.
Même si son regard se faisait vide, il l'écoutait cependant, à son tour, faire son monologue pour répondre à Tris'. Essayant alors de reprendre ses émotions, Tris' plongea son regard, abattu, dans celui de la jeune femme.

« Ecoute ce que j'ai à te dire s'il te plaît. Après, si tu estimes que tu n'as plus rien à faire avec moi quand même... Je ne te retiendrai pas, pas ce soir en tout cas. Mais ne t'attends pas à ce que je te laisse sortir de ma vie aussi facilement Tristan. »

Plus rien à faire avec elle ? Mais c'était tout l'inverse ! Il ne pouvait vivre sans elle. Mais tout ça le tuer petit à petit. Savoir que la jeune femme qu'il aimait, ne ressentait rien pour lui, c'était quelque chose de douloureux. Son coeur saignait un peu plus quand il la voyait. Savoir que peut être, jamais, il ne pourrait former un couple avec elle ... C'était son pire cauchemar. Comment pouvait-elle penser tout ça ? Certes, son monologue pouvait le lui faire penser mais après tout, ne lui avait-il pas assez montré qu'il ne pouvait tout simplement pas se passer d'elle ? Entendant la dernière phrase, le jeune hhomme fut néanmoins rassuré. Elle tenait à lui. Au moins, ça, il en était sur.
La regardant se positionner devant lui tout en croisant ses bras sur sa poitrine, Tris' savait très bien ce qui l'attendait. Il connaissait cette position, mais surtout les traits que formaient son visage. Avalant difficilement sa salive, il ouvrit alors en grand ses oreilles, après tout, il l'avait mérité !

« Ensuite, ce n'est pas toi qui m'empêche d'être heureuse avec un autre. C'est moi, parce que ça ne m'intéresse pas. Je ne vois pas l'intérêt de chercher quelqu'un avec qui me mettre en couple, alors que je t'ai déjà. Je ne le veux pas même. Je m'en fiche complètement, si tu savais à quel point... »

Attendez, quoi ? Venait-elle réellement de dire qu'elle ne voulait pas être avec quelqu'un d'autre, que Tristan ? A ce moment précis, le jeune homme était complètement perdu. Que devait-il comprendre ? Pourquoi la situation n'était-elle pas plus simple ? Pourquoi Tristan avait-il aussi peur de révéler ses sentiments ? Pourquoi la jeune femme ne lui donnait pas un signe pour lui faire comprendre qu'elle ressentait la même chose ? Peut être que pour elle, c'était suffisant pour comprendre, mais pour Tris' s'était encore trop dur. Cela faisait plus de 5 ans maintenant qu'il gardait tout enfouit en lui, en se disant, que la jeune femme Lilwenn, n'était pas amoureuse de lui. Pourquoi du jour au lendemain, tout changerait ? C'était pas possible. Alors, pour Tris', il ne restait qu'une seule solution. Elle n'était juste pas prête à avoir une relation amoureuse. Et quant à Tris', il comblait son manque, sans pour autant être son petit ami. C'était tout.

« Mais la question que je me pose maintenant, c'est que peut-être c'est toi qui en a marre de cette situation. C'est vrai quoi, je ne compte pas le nombre de filles avec qui tu aurais pu flirté et créer quelque chose de sérieux lors de cette soirée. C'est moi qui t'empêche de vivre, pas le contraire. Je t'oblige à avoir une espèce de double-vie complètement néfaste et qui va finir par te rendre barge. Et je suis morte de peur à l'idée que tu puisses un jour m'en vouloir de tout cela. De devenir que le boulet que tu auras du traîner dans le but d'honorer la mémoire de Mason. »

Elle venait de toucher un point sensible. Oui, cette situation allait le rendre barge, mais pas pour ce qu'elle pensait et venait de dire. N'arrivant pas à croire les paroles de la jeune femme, Tris' n'eut comme réflexe que de baisser le regard afin de ne pas montrer sa tristesse. Les larmes commençaient à lui monter et il ne voulait surtout pas qu'elle le voit. Ce n'était pas son genre de pleurer, mais cette fois-ci, c'était trop. Il n'arrivait plus. Tris' avait réussi à être fort pendant un long moment, mais ce soir, il craquait.
Tristan, ne sachant quoi dire, regardait le sol, espérant se calmer lorsqu'il devra relever le regard. Sa gorge était sèche, enrouée. Il avait du mal à avaler et même à respirer. Bizarrement, il commençait à avoir chaud. Il ne sentait pas bien. Il voulait juste sortir. Il était en train d'étouffer. Oui, sa tristesse, sa colère, ses sentiments étaient en train de le détruire, moralement mais aussi physiquement. Essayant de reprendre le dessus, il entendit alors Lilwenn se laisser tomber sur le deuxième canapé. Se sentant alors capable de la regarder, Tris' releva son regard. Et lorsqu'il la vit, un éclair vint le briser en deux. Elle était là, assise, avec ses mains sur son visage. Elle pleurait. C'était obligée, sinon, jamais elle ne se serait cachée. Lilwenn paraissait si fragile ...

« J'ai du mal à tout comprendre ce qu'il se passe entre nous. Je n'arrive pas à mettre de mots sur notre relation, parce que je n'arrive pas à dire à quel point je tiens à toi. Parce que je tiens à toi oui, mais je n'ai pas envie de trop m'accrocher parce que je suis terrifiée à l'idée que tu disparaisses tout simplement de ma vie. Et crois-moi, jamais je me relèverais si je te perdais. Mais... Quelle importance cela a-t-il pour toi? Je ne le sais pas, puisque tu n'as que des sentiments amicaux à mon égard. Et moi... Je suis complètement paumée. »

Tristan resta figé à la fin de ses paroles. Lilwenn était perdue. Elle croyait toujours que le jeune homme ressentait seulement des sentiments amicaux. Etait-ce réellement un bbon point pour lui ? Devait-il, lui aussi, lui avouer ses véritables sentiments. Il ne savait pas. Ce soir, il n'en avait peut être pas la force. Inspirant alors un bon coup, le jeune Osborn se releva afin de s'approcher de sa meilleure amie. Il s'accroupit à sa hauteur. D'une main hésitante, il vint attraper doucement celles de Lil', pour les retirer de son si beau visage. Ce n'est que lorsqu'il la vit, qu'il comprit à quel point elle était mal. Essayant de rester fort, pour elle, Tris' entrelaça ses doigts avec ceux de la main qu'il tenait à présent. Quant à l'autre, elle était en train d'essuyer les larmes qui roulaient sur les joues, à la base, douces, de la jeune femme. Il remit par la suite quelques mèches de cheveux. Transformant son regard triste en un regard réconfortant et chaleureux, le jeune homme prit la parole.

- Je ... Je ne te laisserai jamais tomber. Je ne disparaitrai jamais. Tu es tout pour moi Lil'. Je pourrai pas vivre sans toi. Tu es, dans ce monde, l'ange dont j'ai besoin pour vivre. Je n'imagine même pas ma vie sans toi. J'ai même pas besoin d'y penser, c'est hors de question ! Je suis désolé Lil', je voulais pas te blesser ni te faire penser à des choses aussi horrible. Je changerai pas, je resterai toujours le même. Je veux juste ton bonheur. C'est essentiel à ma vie.

Ce soir, n'était donc pas le soir où Tristan allait avouer ses sentiments à Lilwenn. Il ne pouvait pas, il n'était pas prêt et il venait de s'en rendre compte. Même si cela faisait des années qu'il le cachait, ce soir, grâce à cette soirée, Tris' venait de comprendre qu'il ne pouvait pas encore avouer ses sentiments. Pourquoi ? Parce qu'il ne savait pas comment le lui dire, il ne savait pas réellement si Lil' ressentait la même chose. Oui, elle était perdue, mais ce n'était pas un affirmation.
Alors, voulant essayer de calmer la situation, le jeune homme s'assit aux cotés de Lilwenn et l'enlaça dans ses bras afin de la réconforter. Tout en lui caressant doucement les cheveux, le jeune homme ne faisait que prononcer des petits " désolé " afin qu'elle comprenne qu'il ne pensait pas à la laisser tomber.


- Et si on oubliait tout ça ? La soirée continue encore, et j'ai envie de me rattraper. J'ai pas envie qu'on finisse sur un désastre causé par une bagarre. On reste encore un peu et après on rentre tranquillement chez moi, okay ?

Si Tristan avait pensé ainsi, c'est parce qu'il devait avant tout d'excuser envers ses potes. Il n'avait pas été le plus tendre, alors que eux, avaient tout fait pour que Tris' ne se fasse pas botter le cul par Jason. Déposant un doux baiser sur le haut du crâne de Lil', le jeune homme se releva. Il lui tendit alors les mains afin de l'aider à se relever. La voyant les lui donner, Tris' fut soulager. Au moins, ils n'étaient pas en froid.
Lorsqu'ils furent tous les deux debout, à ce moment là, Jeff fit sont apparition.

Jeff : Désolé mon pote j'ai mis du temps mais je pensais que c'était le mieux ...

- T'en fais pas Jeff, t'es le meilleur ! dit-il tout en s'approchant de lui avant de le serrer dans ses bras, Merci pour tout mon pote !

Jeff : C'est rien Tristan, t'aurai fait pareil pour moi ! répondit-il en lui rendant son étreinte avant de s'éloigner. Vous venez en bas ? Les jeux commencent !

Laissant Jeff partir devant, il tenda alors sa main en direction de LIlwenn pour qu'elle la lui prenne. Même après avoir pleuré, Lilwenn n'en gardait aucune trace et elle restait la plus magnifique des filles. Sentant alors les petits doigts froids de la jeune blonde venir se déposer dans la main chaude du jeune Osborn, tous deux se dirigèrent vers la porte pour descendre en bas afin de profiter encore un peu de la soirée. Tous en descendant les escaliers, Tris' entendit la foule crier son prénom. C'était l'heure du jeu bière-pong. L'un des jeux auxquels il était le plus fort. Alors, gardant sa main dans celle de Lil', il se dirigea dehors pour aller prêt de la table de ping pong où des verres avaient été déposé. Regardant Lilwenn, il émit un petit sourire amusé.

- On fait une partie en tant que coéquipiers ?


fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Dim 16 Juin - 20:30


Tonight will be the total blackout !


J'étais tellement perdue dans mes pensées après avoir avoué tout ce qu'il se passait dans ma tête que j'en avais perdu la notion du temps et des choses. Si bien que je ne pus m'empêcher de sursauter légèrement lorsque je sentis les mains de Tristan attraper les miennes. J'imaginais déjà mon visage ravagé par les larmes, et hésitait une fraction de seconde avant de le laisser faire, mais décidai finalement que je n'étais plus à ça près. Au moins il ne s'était pas enfui après que j'ai prononcé tous ces mots, contrairement à ce que j'avais fini par craindre. Par la suite, Tristan essuya les larmes se trouvant sur mon visage, et je plantai mon regard dans le sien. Il me sembla y déceler une certaine forme de tristesse, sans que je ne puisse réellement en comprendre la raison. Il chassa quelques mèches de mes cheveux qui obstruaient mon visage avant de reprendre la parole.

- Je ... Je ne te laisserai jamais tomber. Je ne disparaitrai jamais. Tu es tout pour moi Lil'. Je pourrai pas vivre sans toi. Tu es, dans ce monde, l'ange dont j'ai besoin pour vivre. Je n'imagine même pas ma vie sans toi. J'ai même pas besoin d'y penser, c'est hors de question ! Je suis désolé Lil', je voulais pas te blesser ni te faire penser à des choses aussi horrible. Je changerai pas, je resterai toujours le même. Je veux juste ton bonheur. C'est essentiel à ma vie.

Touchée par cette nouvelle déclaration, je sentis une vague de soulagement s'emparer de moi. Tristan n'allait pas me laisser tomber, et apparemment il n'arriverait pas à mettre un terme immédiatement à notre relation. Immédiatement oui, j'y tenais. Parce que je savais que tôt ou tard ces questions reviendraient lorsqu'il finirait par se trouver une petite-amie qui ne supporterait pas ma présence. Mais du temps supplémentaire avec lui, c'était tout ce que je demandais, histoire de profiter un peu de sa présence avant qu'il ne s'échappe totalement.

Quoiqu'il en soit, souhaitant apparemment me réconforter une nouvelle fois, Tristan se laissa tomber à mes côtés et me prit dans ses bras. Exactement ce dont j'avais besoin à cet instant, apparemment malgré notre petite dispute il arrivait toujours à définir ce dont j'avais besoin. Nous restâmes ainsi quelques instants, laissant ses caresses sur mes cheveux et ses mots réconfortants me bercer doucement. Mes larmes s'étaient d'ailleurs stoppées et je chassai leurs dernières traces de mon visage alors que mon meilleur ami reprenait la parole.

- Et si on oubliait tout ça ? La soirée continue encore, et j'ai envie de me rattraper. J'ai pas envie qu'on finisse sur un désastre causé par une bagarre. On reste encore un peu et après on rentre tranquillement chez moi, okay ?

« Ok, ça me va. » répondis-je simplement avec un petit sourire timide.

Tris' déposa un baiser sur le sommet de mon crâne et me tendit les mains pour m'aider à me relever. Je les saisis sans réfléchir, trop heureuse de constater qu'il avait décidé de garder ses petites attentions à mon égard. Jeff, que j'avais complètement oublié au passage, refis alors son apparition. Il n'avait apparemment pas trouvé de serviette ou quoique ce soit, mais Tristan me surprit en prenant son ami dans ses bras.

Jeff : Désolé mon pote j'ai mis du temps mais je pensais que c'était le mieux ...

- T'en fais pas Jeff, t'es le meilleur ! Merci pour tout mon pote !

Jeff : C'est rien Tristan, t'aurai fait pareil pour moi ! Vous venez en bas ? Les jeux commencent !

Les jeux? Je tournai un regard interrogatif vers Tristan mais ce dernier se contenta de me sourire malicieusement. Il me tendit une nouvelle fois sa main que je saisit sans hésiter une nouvelle fois. Le jeune Osborn nous entraîna à la suite de Jeff et nous descendîmes les escaliers. La pièce s'était un peu désengorgée, mais les personnes qui s'y trouvaient attendaient apparemment avec une certaine impatience l'arrivée de Tris'. Mais nous passâmes tout droit dans le salon, nous rendant à l'extérieur. Je remarquai qu'une table de ping-pong avait été déposée sur le gazon bien entretenu de la propriété. La table avait été aménagée d'une manière que je connaissais bien. Du beer-pong. Tristan se tourna vers moi avec un petit sourire.

- On fait une partie en tant que coéquipiers ?

« Crois-moi, il vaut mieux que tu m'ailles comme coéquipière que comme adversaire... »

Après lui avoir lancé un regard énigmatique, je lui souris malicieusement à mon tour en arquant légèrement les sourcils. Les gens autour de nous avaient entendus notre participation, si bien que deux autres personnes se désignèrent pour jouer contre nous. Jeff et une fille que je ne connaissais que de vue, puisqu'elle faisait des études dans la même filière que moi. Ce que Tristan ignorait, c'est que malgré le fait que je n'avais plus des années de pratique, j'étais redoutable il y a quelques années à ce genre de jeux. Mes fréquentations m'avaient appris à jouer à ce jeu là, et en plus j'avais toujours eu une excellente visette. Jeff commença donc à jouer et manqua un des verres posés devant moi. Jetant un regard amusé à Tristan, je me saisis de la balle que je fis sauter dans ma main, avant de la lancer en plein milieu d'un verre adverse. Secouant la tête d'un air affligé, Jeff se saisit du verre en question et le but d'un cul sec.

Jeff : Si Lilwenn joue aussi bien que toi, je ne donne pas cher de notre peau! lança Jeff à Tristan après avoir terminé son verre.

Cette remarque me fit rigoler doucement, puis je reculai d'un pas pour laisser la place à Tristan. Je ne savais pas trop ce qu'il penserait du fait que je joue aussi bien à ce jeu plus que douteux, mais j'espérais au moins l'avoir surpris. Je n'étais certes pas de celles qui faisaient la fête avec lui tous les soirs et qui buvaient comme des trous, mais je savais m'amuser également. Il était peut-être temps que je me remette à sortir de temps en temps finalement, peut-être que Tris' finirait par accepter que je l'accompagne à une soirée ou deux. En tout cas si je sortais, je me voyais mal le faire sans lui.

Quoiqu'il en soit, la partie se révéla très rapidement à notre avantage, à mon plus grand plaisir. Je détestais perdre, et ce n'était un secret pour aucun de mes proches. Nous avions trois verres d'avance sur nos adversaires actuellement, une avance donc des plus confortables. M'approchant de Tristan alors que le pauvre Jeff se retrouva une nouvelle fois contraint de boire un verre, je lui souris doucement.

« Ce n'est pas pour me vanter, mais je crois que tu as fais une bonne affaire en me choisissant comme coéquipière... Je n'ai plus pratiqué ça depuis le lycée, mais j'ai de bons restes apparemment. »

Si au départ j'avais fais des efforts pour remonter la pente de ma tristesse et de mon mal-être, je me sentais véritablement mieux à présent. Je m'amusais bien, et j'avais l'espoir que c'était le cas pour Tristan également. Mais à voir son sourire et ses beaux yeux bleus rieurs, cela semblait être totalement le cas. Je ne me tenais jamais très loin de lui, lui prenant de temps à autre la main ou en me collant tout simplement contre lui. J'avais besoin de sa présence à mes côtés, mais pour une fois personne ne semblait intrigué par notre relation.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Lun 17 Juin - 19:01


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !

 

Se plaçant face à la table pour commencer le jeu, Tristan avait remarqué qu'à présent, plus de la moitié des invités étaient dehors afin de les regarder jouer. Lançant un regard amusé à sa coéquipière Lilwenn, Tris' attendit avec impatience ses adversaires. Même s'il savait déjà qui allait venir ... Et il gagna ! Jeff, ainsi qu'une jeune fille que Tristan ne connaissait pas, vinrent se positionner de l'autre coté de la table. Tris' adorait jouer contre Jeff, les deux se vantaient dès qu'ils marquaient un point. En sachant pertinemment que Tris' gagnait toujours. Personne n'avait réussi à le battre depuis qu'il côtoyait se genre de soirée. Il ne prenait pas la grosse tête, mais au fond, il était bien heureux d'être assez fort pour ce jeu. Oui, car, si une manche était gagnée, Tris' devait continuer. C'était une règle instaurée. Et parfois, les parties ne se faisaient pas qu'avec de la bière dans les verres. Le plus souvent même, deux personnes extérieures au jeu, faisaient elles, les compositions des verres. Au total, puisque la ils jouaient en équipe, il y avait 12 verres. Ces verres formaient comme une sorte de pyramide. Sa seule pensée était de gagner. Après tout, plus vite ils auraient finis, plus vite Lilwenn consommerait moins d'alcool !
 
Regardant alors Jeff se positionner face à eux, celui-ci commença la partie. Autant le laisser commencer, de toute manière, il allait perdre ! Le voyant alors rater l'un des verres positionné devant les deux meilleurs amis, Tristan ne put se retenir de rire. Jeff lui lança alors un regard noir, mais bien entendu, c'était pour plaisanter. Ramassant alors la balle, Tris' lança un regard de confiance à la jeune Lilwenn avant de lui tendre la balle. Il ne savait pas de quelle façon elle jouait, mais il espérait, quand même, qu'elle soit meilleure que Jeff. La regardant alors faire sauter la balle dans sa min, avant de la lancer, Tris' fit mine de faire une prière avant de voir la balle retomber dans un des verres en face. Explosant de joie, il attrapa Lilwenn dans ses bras avant de lui déposer un baiser sur la joue. Se remettant face à ses adversaires, il regarda avec joie et amusement, Jeff boire son verre.
 
Jeff : Si Lilwenn joue aussi bien que toi, je ne donne pas cher de notre peau!
 
- Faut croire qu'elle a plus de talent que toi ! Allez courage, plus que quelques minutes et tu ne sentira même plus l'alcool couler dans ta gorge !
 
Quoi ! Tristan aimait bien narguer Jeff quand celui-ci perdait. Tous les jours depuis qu'ils se connaissaient, son ami n'arrêtait pas de lui dire : " un jour, je te battrai à beer-pong ". Tristan attendait toujours que cet évènement arrive.
Voyant alors Lilwenn se décaler, Tristan se mit alors en position afin de jouer. D'ailleurs, une question vint le perturber, comment Lil' savait-elle aussi bien jouer ? Il allait devoir enquêter afin de connaître d'où provenait son talent pour le beer-pong !
Regardant alors la jeune femme essayer de viser un verre, manque de chance pour elle, la balle ne rentra pas dans un seul verre. Prenant alors la balle à son tour, Tris' lança un petit regard de défi à Jeff !
 
- Hé Jeff ! Tu crois que les yeux fermés j'y arrive ?
 
Jeff : Allez, vas-y pour que je me moque enfin de toi !
 
Relevant alors le défi avec dans la perspective de le réussir, Tris' prit le bon angle afin de ne pas sortir de la table. Il visionnait parfaitement la scène afin de se la recréer dans la tête lorsqu'il fermerait les yeux pour lancer la balle. Respirant doucement, le jeune homme lança alors la balle. Les yeux fermés. Chance ou tout simplement bonne pratique, mais Tris' mit haut la main la balle dans le verre. Ayant entendu des gens applaudir et crier, Tris' ouvrit les yeux et vit la tête décomposée de Jeff. Levant alors les mains comme un innocent, Tris' se mit à rire tout en prononçant ses paroles.
 
- Désolé Jeff, c'est pas ce soir où tu vas pouvoir me battre j'ai l'impression !
 
Se retournant vers sa coéquipière, Tris' émit un petit sourire amusé. Il voyait à son visage qu'elle était en train de passer un bon moment, et ça, c'était plaisant à ses yeux. Alors, la laissant passer afin de jouer à son tour, Tris' la regardait faire. Et pendant plusieurs lancés, la partie était en avantage pour les deux meilleurs amis. Certes, ce n'était pas extraordinaire leur avancée, mais ils étaient quand même à 3 verres en plus sur leur coté de la table. Quand à Jeff et sa coéquipière, ils leur restaient 6 verres. Chacun en avaient bu trois, histoire de partager. Quand à Lil' et Tris', la jeune femme n'en avait bu qu'un seul et Tris' deux. Toujours son coté protecteur qui rentrait en scène ...
Continuant de jouer aux cotés de la belle blonde, Tris' était vraiment heureux. Il s'amusait comme il aimait et en plus de ça, il pouvait partager sa joie avec celle qu'il aimait. Après un nouveau lancé, Jeff fut dans la contrainte de boire à nouveau. Sentant une petite main venir se poser sur son épaule, Tris' se pencha un petit peu en tournant la tête pour écouter Lil'
 
« Ce n'est pas pour me vanter, mais je crois que tu as fais une bonne affaire en me choisissant comme coéquipière... Je n'ai plus pratiqué ça depuis le lycée, mais j'ai de bons restes apparemment. »
 
- Je suis d'accord avec toi, il va vraiment falloir que je fasse attention à toi avec ce jeu. Rappelles moi de ne jamais jouer contre toi ! En tout cas, je te félicite, tu n'as pas perdu ton talent pour ce jeu et je trouve ça très mignon !!
 
Alors que la partie continuait d'avancer, Tris' voyait son ami Jeff et sa coéquipière enchainer les verres. A présent il n'en restait plus que deux cotés Jeff, et 5 coté Lil' et Tristan. La manche était presque gagnée, mais Tris' ne s'avouait jamais vainqueur avant la fin. Tout pouvait tourner au dernier moment.
Pendant que leurs adversaires vidaient leur verre, Lilwenn et Tristan avaient comme à leur habitude, des petites attentions l'un envers l'autre. Ils se prenaient la main, se collaient, Tris' passait son bras autour du cou de la jeune femme, celle-ci passait ses mains autour de son torse. Bref, ils ne se gênaient pas pour montrer qu'ils étaient très proches. Et d'ailleurs, personne ne fit de commentaire. Tris' pouvait même voir des regards attendris face à leur action. Pour une fois que personne ne jugeait une relation, il en était fier que ce soit avec Lil'.
 
Après encore quelques lancés, Lilwenn et Tristan gagnèrent, sans grande difficulté la partie. C'était peut être prévu d'avance, mais Tris' était toujours content de gagner. S'approchant alors de son pote pour lui donner une étreinte en lui donnant une tape dans le dos, il prit alors la parole d'une voix amusée.
 
- Je te donnerai des cours, c'est promis ! En tout cas tu t'es bien battu, ainsi que ta coéquipière !
 
S'approchant d'ailleurs d'elle, il lui déposa un baiser sur la main. Quel gentleman ! Pour Tristan, ça y est, la partie de beer-pong était fini. Mais apparemment pas tout le monde était de cet avis. Voyant encore les gens autour d'eux, Tris' comprit qu'ils allaient à nouveau choisir quelqu'un pour le défier. Se sentant alors prêt pour une nouvelle partie, le jeune homme s'appuya doucement sur la table de ping-pong, à attendre avec impatience qui allait venir face à lui. Ce n'est que lorsqu'il entendit la voix de Jeff, qu'il comprit qu'il venait de manigancer quelque chose.
 
Jeff : Je pense, avec l'avis favorable de tout le monde, qu'une autre partie doit se dérouler. Mais attention, l'une des meilleures parties de toutes nos soirées vécues ensemble. Lilwenn contre Tristan !
 
- Pardon ? T'es sérieux Jeff ?!
 
Jeff : Aussi sérieux que 2 et 2 font 4 ! Mais, changement de règle. Vous êtes un contre un, donc 6 verres sur chaque table. Mais ce ne sera pas que de la bière, ma coéquipière et moi même, allons vous faire vos compositions d'alcool. Bien sûr, moi je prends Tristan et Emily, Lilwenn. Comme ça, une petite vengeance va pouvoir s'opérer entre toi et moi ! finit-il par dire en pointant du doigt Tristan
 
Se mettant alors à rire, Tris' lança un regard vers Lilwenn. D'après son regard, elle n'avait pas l'air contre. D'ailleurs, elle se mit à marcher afin de se retrouver face à Tristan. Il allait devoir jouer contre elle. Certes, le match allait être très serré et beau à voir, mais il ne voulait pas la bourrer. Et cela allait pouvoir arriver. Il ne savait pas quoi faire. Jouer sur la stratégie en perdant, ou jouer pour jouer. Ce qui était sur, c'est que l'un des deux allaient boire 6 verres d'alcool divers. Tristan n'était pas effrayé, il avait l'habitude et il savait très bien qu'après ces 6 verres, il aurait juste un peu chaud. Mais Lil', il ne connaissait pas ses limites.
Alors, voyant Jeff et Emily partir pour remplir les verres, Tris' reporta son attention sur Lilwenn qui était à présent de l'autre coté de la table.
 
- T'es sur de toi Lil' ? Tu veux vraiment jouer cette partie ? Ca va mettre en jeu beaucoup d'alcool ...
 
Avait-il peur des conséquences ? Oui. Mais il connaissait Lil' par cœur, elle allait accepter et peut être même le narguer. Il s'attendait déjà à une réponse du genre " pourquoi tu as peur de perdre ? ". Rien qu'en imaginant la scène, Tris' émit un petit sourire amusé. Quelques minutes après, Jeff et Emily revinrent avec les verres dans les mains, aidés par d'autres personnes. Positionnant les verres en pyramide devant les deux joueurs, Tris' se releva et prononça d'une voix sur le défi.
 
- Tu as encore le choix Lilwenn. Tu peux encore abandonner !
 
Bizarrement, le jeu devenait peut être même intéressant. Après tout, même si Lilwenn finissait bourrée, Tris' était à ses cotés, il pourrait la surveiller. Il était peut être temps de rire un peu et de jouer contre Lil'. Que la partie commence !

 
 
fiche de  © century sex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Lun 17 Juin - 21:20


Tonight will be the total blackout !


- Faut croire qu'elle a plus de talent que toi ! Allez courage, plus que quelques minutes et tu ne sentira même plus l'alcool couler dans ta gorge !

La remarque et la petite pic de Tristan à l'attention de Jeff me fit rigoler, contrairement à ce dernier qui lui jeta un regard noir en direction de son adversaire. A les voir agir ainsi, je ne mis pas très longtemps avant de comprendre que ce n'était ni la première ni la dernière fois que ce genre de petite scène arrivait. Cela montrait bien le genre de complicité et de relation amicale qui existait entre les deux, encore une fois. Je me demandai brièvement où avait disparu Miler, avant de me dire que finalement c'était une mauvaise idée de me poser la question.

- Hé Jeff ! Tu crois que les yeux fermés j'y arrive ?

Jeff : Allez, vas-y pour que je me moque enfin de toi !

Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire devant l'air satisfait de Jeff, qui semblait apparemment certain que Tristan allait rater son coup. Mais ce dernier prit bien le temps de lancer sa balle, choisissant l'angle de tir avec une précision assez impressionnante. Puis il ferma les yeux avant de lancer la balle... Qui tomba pile poil dans un gobelet devant Jeff. J'applaudis le geste avec le reste de la foule avant de siffler entre mes doigts. Je fis un petit signe de la main pour narguer mes adversaires, tout en souriant toujours. Pas de doutes à avoir, on allait définitivement gagner sans aucun problème. D'ailleurs Tristan en rajouta une petite couche après avoir vérifié qu'il avait bien réussi son coup.

- Désolé Jeff, c'est pas ce soir où tu vas pouvoir me battre j'ai l'impression !

Je souris une nouvelle fois et la partie se poursuivit, alors que nous continuions de prendre peu à peu l'avantage. Je retrouvais au fur et à mesure mes gestes et mes petites feintes pour gagner et obtenir des bons points. Je m'amusais et c'était vraiment agréable, d'autant plus que Tristan ne semblait plus aussi distant qu'il avait pu le paraître lors de notre grande discussion il y a quelques instants. J'étais heureuse de voir que notre complicité n'avait pas été détruite ou même amochée par ce qu'on venait de se dire. J'avais cessé de me poser des questions et de me torturer l'esprit avec des questions sans queues ni têtes et auxquelles je ne pouvais de toute manière pas répondre tout de suite. Il nous faudrait du temps pour tout éclaircir, j'en avais bien conscience.

Quoiqu'il en soit, Tristan ne semblait pas déçu le moins du monde par le fait de m'avoir comme coéquipière.

- Je suis d'accord avec toi, il va vraiment falloir que je fasse attention à toi avec ce jeu. Rappelles moi de ne jamais jouer contre toi ! En tout cas, je te félicite, tu n'as pas perdu ton talent pour ce jeu et je trouve ça très mignon !!

Je souris, flattée par la remarque. Mes yeux se mirent à briller sans que je ne puisse maîtriser quelque chose. Et l'alcool que j'avais bu n'y avait rien à voir, en même temps je n'avais pas bu spécialement beaucoup. Tristan s'était toujours dévoué ou presque pour prendre le verre à ma place, ce que j'avais presque toujours laissé faire. Mais bon, je pouvais quand même ingurgiter quelques gorgées d'alcool sans me mettre à tanguer. Et ce n'était que de la bière après tout, il n'y avait donc pas grand chose à craindre. Mais Tristan ne pouvait apparemment pas s'empêcher de jouer aux mecs sur-protecteurs avec moi.

Comme je l'avais prédis, nous avons fini par remporter la partie haut la main, pour notre plus grand plaisir. Nos adversaires semblaient tirer un peu la tronche, tout en était pour autant résigner. Tristan s'approcha de nos adversaires et pris notamment Jeff dans ses bras pour une rapide étreinte. Suivant le mouvement, j'en tapai cinq avec Jeff avant de faire la bise à Emily. J'avais enfin réussi à remettre un prénom sur sa tête, et ce n'était pas plus mal. Au moins cela évitait ce genre de moments très dérangeant et qui mettait mal à l'aise tout le monde, lorsque quelqu'un n'arrivait pas à présenter l'autre à cause de l'oubli de son prénom.

- Je te donnerai des cours, c'est promis ! En tout cas tu t'es bien battu, ainsi que ta coéquipière !

Jeff : Je pense, avec l'avis favorable de tout le monde, qu'une autre partie doit se dérouler. Mais attention, l'une des meilleures parties de toutes nos soirées vécues ensemble. Lilwenn contre Tristan !

- Pardon ? T'es sérieux Jeff ?!

Jeff : Aussi sérieux que 2 et 2 font 4 ! Mais, changement de règle. Vous êtes un contre un, donc 6 verres sur chaque table. Mais ce ne sera pas que de la bière, ma coéquipière et moi même, allons vous faire vos compositions d'alcool. Bien sûr, moi je prends Tristan et Emily, Lilwenn. Comme ça, une petite vengeance va pouvoir s'opérer entre toi et moi !

Jeff avait pointé son doigt en direction de Tristan après avoir prononcé ces derniers mots, et je ne pus m'empêcher de sourire une nouvelle fois. J'étais vraiment séduite par l'idée de jouer contre Tristan. Et oui, on était compétitrice ou on ne l'était pas. Et cette petite partie avait réveillée en moi cette partie que j'avais complètement oublié avec le temps. Retrouver un peu d'innocence et de légèreté me faisait vraiment du bien et je n'avais pas envie que cela s'arrête pour le moment. Je vis que Tristan me lança un regard interrogateur, mais je ne répondis pas, me contentant d'aller me poster de l'autre côté de la table de ping-pong avec un petit sourire en coin. J'avais hâte que cette partie commence.

De leur côté, Jeff et Emily s'éloignèrent quelques instants, le temps de préparer les boissons certainement. Je me demandai brièvement ce qu'ils allaient bien pouvoir mettre dedans, je ne les connaissais pas mais j'étais persuadée qu'ils n'allaient pas se gêner de se venger de la petite humiliation que nous leur avions fait vivre. Reportant mon attention sur Tristan, ce dernier fit de même avant de reprendre la parole.

- T'es sur de toi Lil' ? Tu veux vraiment jouer cette partie ? Ca va mettre en jeu beaucoup d'alcool ...

Je lâchai un petit ricanement mesquin, lui certifiant que je n'avais pas peur une seule seconde et que je ne doutais pas de moi. Pour lui donner encore plus une idée d'à quel point j'étais prête à jouer cette partie, je lui répondis, tout en mélangeant malice et provocation.

« Je suis sûre... Mais n'ai pas peur mon beau Tristan, je te promets de ne pas te battre avec une trop grande marge... »

Après quelques minutes d'attente, nous vîmes Jeff et Emily revenir armés de verre d'alcool. Certaines personnes les aidaient à les apporter, il faut dire que porter six verres en même temps n'est pas donné à tout le monde. Regardant Emily déposer les verres devant moi, je tentai de les identifier tout en sachant parfaitement que c'était impossible. Les verres étaient opaques, ce qui faisait qu'il était impossible de savoir ce qu'il pouvait bien s'y trouver à l'intérieur. Ce fut alors que j'entendis la voix de Tristan retentir une nouvelle fois.

- Tu as encore le choix Lilwenn. Tu peux encore abandonner !

« Moi? Abandonner? C'est bien mal me connaître... A toi l'honneur. »

J'avais gardé le même ton pour la première que je lui avais répondu, parfait mélange de malice et de provocation. Je savais parfaitement qu'il ne le prendrait pas mal du tout, cela faisait même parti du jeu en question. Des tentatives pour déstabiliser l'adversaire, et croyez-moi quand on est cheerleaders on est prêtes à inventer n'importe quoi pour tirer un peu la couverture à soi. J'y avais fais mes armes et donc une petite joute verbale ne m'avait jamais véritablement fait peur, même si je manquais là aussi d'années de pratique ces derniers temps. Cinq ans, pour être exacte. Tout en parlant, j'avais lancé la balle en direction de Tristan pour qu'il commence à jouer. Une nouvelle manoeuvre de ma part pour tente de le déstabiliser.

Mais cela ne sembla pas marcher pour autant puisque la balle qu'il lança ricocha contre le bord du verre avant de finir à l'intérieur. Rigolant en secouant la tête, je pris le verre et fit un geste qui signifiait que je buvais à sa santé avant de le boire cul sec, sous les rires et les applaudissements des gens autour de nous. Je ne sus pas tellement ce qu'Emily avait mit dans le verre, pour le coup je n'arrivais pas à différencier le moindre goût. En tout cas elle n'y avait pas été de main morte. Prenant sur moi pour ne pas montrer le moindre signe de faiblesse, je me saisis à mon tour de la balle et gratifiai Tristan de mon plus beau sourire. Je réussi à mon tour mon lancer, il n'y avait pas de raison que je le rate après tout...

Prenant appui sur la table à l'aide de mes mains, je regardai mon adversaire du moment avec le même petit sourire.

« A votre santé Monsieur Osborn. »

[font=Courier New]© MISE EN PAGE PAR TAZER.[/font
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 18 Juin - 19:14


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !

 
Tristan, étant assez protecteur envers Lilwenn, voulait être sur qu'elle veuille bien participer au jeu. Après tout, elle pouvait très bien refuser, les verres étaient rempli d'alcool divers, d'une quantité assez variable. Il ne voulait pas qu'elle se sente forcée. Tout le monde l'a regardait, l'encourageait à dire oui, Tris' aurait très bien pu croire qu'elle avait accepté juste pour ne pas paraitre bizarre ou se faire insulter. Mais au vu de ses paroles, il comprit que ce n'était pas le cas. Lilwenn voulait jouer et d'ailleurs, elle voulait gagner. Lorsqu'il entendit son rire mesquin, Tris' ne put que hausser ses sourcils d'un air surpris avant d'écouter ce qu'elle avait à lui dire.
 
« Je suis sûre... Mais n'ai pas peur mon beau Tristan, je te promets de ne pas te battre avec une trop grande marge... »
 
- Je vois que tu crois en tes rêves, c'est dommage de devoir te ramener à la réalité !
 
Ne sachant s'il allait gagner ou non, Tris' se posait une question. Devait-il faire semblant de perdre afin que Lil' évite de boire tous ses verres ? Au moins, le risque qu'elle devienne complètement alcoolisée diminuait. Mais d'un autre coté, il savait très bien que si jamais il faisait exprès, la jeune femme lui en voudrait énormément. Il voulait la protéger, mais il voulait surtout qu'elle s'amuse. Décidant alors de jouer contre Lil', le jeune homme se positionna face à sa partie de la table de ping-pong, tout en attendant les verres. Croisant les bras, il regardait Lilwenn. Elle était si belle... Voyant qu'elle regardait dans sa direction, Tris' lui fit un clin d'œil avec un sourire avant de voir Jeff et Emily revenir. Les deux déposèrent les verres qu'ils venaient de remplir il y a quelques minutes. Bien entendu, on ne pouvait deviner ce qui s'y trouver dedans. Mais Tristan connaissait Jeff, et il savait que pour lui, il n'y était pas allé de main morte. Alors regardant avec curiosité les verres, Tris' fronça un petit peu les sourcils. De toute manière, il ne pouvait plus faire marche arrière. Reportant son regard sur Lil', il vit qu'elle tentait la même chose que lui, reconnaitre la substance qui se trouvait dans ses verres.
Lui redemandant alors si elle était sûre de vouloir jouer, Tris' fut amusé par sa réponse.
 
« Moi? Abandonner? C'est bien mal me connaître... A toi l'honneur. »
 
Attrapant la balle que Lil' venait de lui lancer, celui-ci la fit tourner entre ses doigts. C'était maintenant ou jamais, soit il jouait sincèrement, soit il faisait semblant de perdre. Et puis, au final, Tris' se dit alors dans sa tête, qu'il verrait bien. Si jamais il commençait à voir Lil' dans un mauvais état, alors il perdra.
Regardant la balle dans sa main, il porta son attention sur les verres qui se trouvaient du coté de Lilwenn, en forme de pyramide. Essayant de trouver un tactique, Tris' réfléchit un petit peu avant de lancer la balle. Elle vint se loger dans un des verres les plus proches de la jeune femme. Il se disait qu'après tout, n'ayant pas encore bu de verres, les plus éloignés de lui seraient simple à atteindre. Par contre, quand quelques verres seront passés, il sera bien content de devoir viser les plus proches.
Regardant Lilwenn boire son verre, il fut ravi quand il vit celle-ci le posait, retourné, contre la table. Décidemment, Lilwenn était surprenante ce soir !
S'apercevant alors que la jeune Anderson venait de prendre la balle dans sa main, il porta son attention sur celle-ci. De toute manière, il savait très bien qu'il allait devoir boire. Lorsqu'il vit Lilwenn lancer la balle, Tris' émit alors un sourire satisfait sur son visage. Attrapant le verre afin de le boire, il entendit la jeune femme parler.
 
« A votre santé Monsieur Osborn. »
 
- A la votre Mademoiselle Anderson !
 
Alors qu'il finit son verre sans grande difficulté, Tris' le reposa de la même façon que la jeune femme il y a quelques minutes. S'essuyant un peu la bouche, il émit un petit rire avant de tourner vers Jeff. Obligé de faire un commentaire, Tris' ne se gêna pas pour critiquer les verres que lui avaient concocté Jeff.
 
- Sérieux mec, premier verre, alcool pur ! Je veux pas finir en coma éthylique ! Rassures-moi et dis moi que t'as pas fait l'enfoiré sur tous les verres !
 
Jeff : Les règles sont les règles Tris'. Joues et tais toi !
 
Se mettant alors à rire, le jeune Osborn se retourna face à Lilwenn afin de continuer la partie. Celle-ci allait être serrée, mais très intéressante. Après tout, les deux meilleurs joueurs au beer-pong s'affrontaient. Vous êtes étonné de voir que maintenant, tous les gens de la soirée était dehors pour les regarder ? Tris', lui ne l'était pas. Bien au contraire, il aurait fait exactement la même chose. Et puis, d'un coté, il était content. Au moins, les gens pourraient apprendre à connaitre Lilwenn et celle-ci serait mieux intégrée. A final, ce jeu avait du positif non ? Et puis, Tristan n'avait pas peur de perdre face à la jeune blondinette, il pensait même que cela serait encore meilleur.
 
Alors que le jeu continuait, les deux étudiants étaient serrés. Lilwenn avait devant elle encore 3 verres, ce qui était la même pour Tristan. Dès que le jeune homme buvait son verre, il se retournait vers Jeff afin de l'insulter avec son regard mais également avec de mots. Les 3 verres qu'il venait de boire, 2 étaient de l'alcool pur. Jef, la vengeance est un plat qui se mange froid ! Alors que Tristan allait pour lancer la balle, il examina avant la jeune femme. Il pouvait voir qu'elle se faisait de l'air avec sa main, mais il pouvait surtout voir que depuis qu'elle commençait à boire, elle se tenait, quelque fois, à la table. L'alcool devait faire effet. Certes elle n'était pas bourrée, mais à la limite de l'état de joie. Tris' fronça ses sourcils. Réfléchissant quelques secondes, il fut interrompu quand il entendit la voix de Miler. Tiens, un revenant !
 
 
Miler : Oh oui ! Le meilleur match de toutes les soirées !!! Je mise sur la jolie blonde Lilwenn ! Tris' ne soit pas déçu, ton règne sur le beer-pong se finit ce soir !
 
- Mil', même si Lilwenn me bat ce soir, toi, tu n'y arrivera jamais. Ne te confonds pas avec les autres, tu restera un looser à ce jeu !
 
Miler : Mais je t'emm...
 
Miler n'eut pas le temps de finir sa phrase que Tristan lança la balle. Alors, voulant se concentrer sur le jeu, Mil' se tut afin de ne pas perdre une seule seconde des échanges. Lorsque la balle vint à nouveau se loger dans un des derniers verres de la jeune femme, Tris' tourna son regard vers lui qui commençait à s'énerver. Il était mauvais perdant même quand ce n'était pas lui qui jouait. Reportant son attention sur Lilwenn, il prononça alors d'une voix douce, avec beaucoup de sous-entendus.
 
- Tu sais, t'es pas obligée de continuer à boire. Lil' tu t'es vraiment bien battu ! Personne n'a réussi à tenir aussi longtemps face à moi .. dit-il avant de regarder Jeff d'un regard assez inquiet mais dont Lil' ne pouvait pas voir.
 
Jeff : Oui Lilwenn. Personne ne t'en voudra, tu es vraiment exceptionnelle à ce jeu, tout le monde est vraiment abasourdit devant ton talent !
 
Tristan ne faisait que la regarder. Il ne pouvait détourner son regard. Il devait essayer de lui faire comprendre que peut être, ne connaissant pas ses limites, elle devait arrêter. Mais apparemment, ce soir, Lil' voulait aller jusqu'au bout de ses actions, puisqu'elle prit son verre avant de le boire cul sec. Tris', surélevant ses sourcils, émit alors un rire assez stupéfait. Tous ces verres précédents, elle les avait bu, mais doucement. Par contre celui la, il ne dura même pas une minute. Et bien, Lilwenn Anderson surprenait de plus en plus le jeune Osborn. Malgré son inquiétude pour elle, le jeune homme se reconcentra sur le jeu. Il n'attendit même pas quelques secondes avant de devoir prendre son verre et de devoir le boire à son tour. De puis le début de la soirée, Tris' avait bu 5 verres avant le jeu. A présent, il en était à 9. Et pourtant, il ne ressentait toujours rien? Mais il savait que les suivants allaient être plus difficiles. Généralement, c'était à partir du 10ème que Tris' commençait à ressentir certains effets de l'alcool, et là, il allait devoir en boire 11, si jamais il perdait. Mais inconsciemment, sa décision était prise.
 
Restant deux verres chacun, Tris' prit la balle afin de la lancer. Le verre que venait de boire Lilwenn allait prendre effet. Elle ne le ressentait pas encore, mais lorsqu'ils auraient fini le jeu, il savait très bien l'état dans lequel allait finir Lil'. Alors, respirant un bon coup, le jeune étudiant en médecine lança la balle. Sauf que celle-ci ne tomba dans aucun des verres. Il en fut d'ailleurs surpris, ce n'était pas à cette manche qu'il comptait perdre. Comme quoi, son cœur prenait le dessus.
Haussant doucement les épaules tout en levant les mains pour faire le gamin innocent, il regarda Lilwenn avant de prononcer.
 
- Oups. Faut croire que ce soir, j'ai pas la chance de mon coté !
 
Et voilà comment se termina la partie. Tristan but ses deux derniers verres alors que Lilwenn n'en but qu'un seul. La jeune Anderson venait de battre Tristan. Chose que personne n'avait fait depuis ce soir. Alors, lorsque celui-ci déposa son dernier verre sur la table, toute la foule crièrent, tout en applaudissant Lilwenn. D'ailleurs, des gens vinrent la chercher afin de la porter sur leur épaule. Ce soir, c'était son moment de gloire. Quant à Tristan, il ne put qu'être émerveillé par la scène. Applaudissant lui aussi, il siffla d'ailleurs afin de la féliciter. Tous en cœur, tout le monde criait le prénom de la jeune femme. Si ça ce n'était pas de l'intégration, Tris' ne savait plus quoi faire !
 
La voyant alors se faire déposer au sol, le jeune homme s'empressa de se rapprocher d'elle afin de la soutenir. Et il eut raison puisque lorsqu'elle déposa un pied sur le sol, celle-ci faillit perdre l'équilibre. L'attrapant alors dans ses bras, Tris' passa ses mains autour de la taille de Lilwenn avant de la regarder droit dans les yeux avec un petit sourire amusé.
 
- Je crois, Mademoiselle Anderson, que vous avez un petit peu trop bu ce soir. Mais ne vous en faites pas, je prendrai volontiers soin de vous jusqu'à notre départ !
 
Lui déposant alors un baiser sur la joue, Tris' pinça doucement le petit nez de la jeune femme. Il était fier d'elle. Ce soir elle avait été ravissante et très courageuse. Beaucoup de monde aurait pu refuser de jouer à ce jeu, de peur d'être insulté ou autre. Mais ce n'était pas son cas.
 
Alors que les deux jeunes étudiants s'éloignèrent de la table de ping-pong pour que d'autres jouent, Tris' vit des invités plonger directement dans la piscine tout habillé. Sentant comme un mauvais pressentiment, le jeune homme attrapa la main de la jeune femme avant de rentrer à l'intérieur en sa compagnie. S'approchant doucement d'une armoire, le jeune Osborn déposa son portable. Se retournant vers Lil', il tendit sa main.
 
- Juste un conseil, tu ferai mieux de me donner ton portable aussi... Question de sécurité. La clef dans ma poche ferme ce coté de l'armoire, donc ne t'en fais pas, personne ne les prendra !
 
Et oui, Sonia avait pensé à tout. Regardant alors Lilwenn retirer son portable dans sa " cachette ", celui-ci tourna instinctivement le regard. D'accord, l'alcool était bien présent dans son sang, son organisme, sinon, jamais elle n'aurait fait ça devant Tris' qui la regardait. Cette attitude lui faisait bizarre. Certes, c'était toujours sa Lilwenn, mais il avait peur des conséquences du jeu. Mais peu importe, il était là ! D'ailleurs, lui aussi commençait à ressentir quelques sensations du à l'alcool. Heureusement pour lui, il était encore capable d'être conscient de ce qu'il faisait et donc, de pouvoir surveiller la jeune femme.
Prenant le portable de Lil', Tris' le mit dans l'armoire avec le sien avant de la fermer. Se retournant vers la jeune étudiante, il émit un sourire avant de lui prendre la main et de retourner dehors. Apercevant Miler avec Jeff, il s'en approcha, en compagnie de la jeune femme.
 
Miler : Lilwenn ! Ce soir, tu es mon idole ! Je te vénère, je te respecte ! Tu as été tout simplement époustouflante !
 
Jeff : Je suis bien d'accord avec Mil' ! Depuis le temps qu'on attend que quelqu'un batte Tristan, on l'a enfin devant nos yeux ! Et pour tout te dire, je n'aurai jamais parié sur toi... Mais encore une fois, félicitations, t'as étais excellente !
 
- Et attendez les mecs, entre meilleurs amis on a les mêmes talents, vous croyez que quoi !
 
Tous les quatre se mirent à rigoler ensemble. Décidemment, Tristan était le plus heureux. Lilwenn venait de se faire accepter par ses amis les plus proches. Mais encore mieux, elle venait d'être intégrée à son genre de fréquentation. Certes, il savait très bien que la jeune femme n'allait pas accepter toutes les offres, mais il était quand même content de pouvoir encore passer des moments pareils avec elle.
Regardant alors les invités se baigner, Tris' émit un petit rire quand il les voyait. Ne se doutant pas une seule seconde de ce qui allait se passer, le jeune homme s'éloigna quelques secondes de Lilwenn pour se décaler et regarder la scène qui se produisait devant lui. Sauf que ... Le jeune Osborn ne vit pas Miler se diriger derrière lui ... Restant dans sa vision des choses, Tris' sentit alors quelqu'un foncer droit sur lui, l'attrapant avant de le jeter dans la piscine. Les deux amis tombèrent alors ensemble, habillés, dans la piscine. Lors de son action, Mil' avait prononcé d'une voix assez forte, c'est d'ailleurs cette action qui fit comprendre à Tris' qu'il allait y passer..

Miler : Jéronimo !!!

Arrivant droit dans l'eau, Tris' ferma alors les yeux avant de prendre une bonne inspiration. Sortant de dessous l'eau, le jeune homme chercha alors du regard Miler. Le voyant remonter lui aussi à la surface, Tris' ne prit que quelques secondes avant de se jeter sur son dos pour le couler à son tour. Tous les deux étaient ressemblants à de vrais gamins, mais ils aimaient ça. Continuant alors à se battre, Tris' et Mil' revinrent doucement vers le bord pour sortir.
A présent les deux amis étaient trempés de la tête aux pieds.

- C'est malin Mil', on va chopper la mort maintenant !

Les deux étudiants arrivèrent au niveau de Lilwenn et Jeff qui avaient assisté à la scène. Les voyant toujours rigoler, Tris' arqua un de ses sourcils avant de s'empresser de prendre Lil' dans ses bras. C'était obligé, la tentation était trop forte, il ne pouvait résister !

- Fais moi un gros câlin LIlwenn !

La voyant alors se débattre, Tris' recula en rigolant. Quant à Jeff, sa vengeance viendrait, ne vous en faites pas ! Regardant alors ses habits trempés, Tris' vit Miler retirer son tee shirt. Après tout, pourquoi ne faisait-il pas pareil ? Au moins il était sur de ne pas avoir des habits trempés sur lui. Quant à au bas, il verrait bien plus tard. Mais bizarrement, le fait de se mettre torse nu devant Lilwenn le dérangeait un peu ... Oh et puis après tout, demain, elle aura surement tout oubliée !
Enlevant alors son blazer noir, Tris' attrapa son tee shirt en bas, des deux cotés, afin de le retirer. Le relevant doucement, il finit par le retirer en le passant par la tête. Et bien dites moi, Lilwenn en avait de la chance ... Tristan n'avait pas du tout un torse horrible. Bien au contraire, il était musclé comme il le fallait pour sa corpulence. Que dire sur cette scène ! Tristan, retirant son tee shirt, laissant apparaitre son torse bronzé et musclé, mais surtout, luisant grâce à l'eau ... Il fait chaud tout à coup !

 
 
fiche de  © century sex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mar 18 Juin - 20:34


Tonight will be the total blackout !


- A la votre Mademoiselle Anderson !

Je rigolai en le regardant vider son verre, comme si cela avait été que du sirop grenadine. Pour autant qu'il aime la grenadine, certes, mais passons. Il imita mon geste d'il y a quelques secondes, avant de se tourner vers Jeff qui avait joué son barman attitré pour cette partie-là.

- Sérieux mec, premier verre, alcool pur ! Je veux pas finir en coma éthylique ! Rassures-moi et dis moi que t'as pas fait l'enfoiré sur tous les verres !

Jeff : Les règles sont les règles Tris'. Joues et tais toi !

Tristan rigola une nouvelle fois alors que je souriais malicieusement, regardant avec attention mon adversaire du moment. Je n'avais pas remarqué qu'il y avait de plus en plus de personnes autour de nous pour nous observer, mais apparemment le bruit qu'une personne tenant tête à Tristan Osborn au beer-pong n'avait pas mit beaucoup de temps pour faire le tour de la fête. D'autant plus que la partie était des plus agréables à regarder. Serrée, avec un brin de suspense. Assez en tout cas pour tenir en haleine tous nos spectateurs. Je m'étais brièvement demandé si Tris' ne faisait pas exprès de perdre pour me laisser gagner, avant de m'être dit qu'après tout je le connaissais parfaitement et je n'aurais aucun mal à deviner si c'était le cas. Et lui aussi me connaissait par coeur, il savait donc qu'il risquait de très grandes représailles si c'était le cas...

A la moitié du jeu, alors qu'il nous restait donc que trois verres chacun, je sentais peu à peu l'alcool prendre possession de mon corps et de mon esprit. Mais, soucieuse de ne pas inquiéter Tristan et de ne pas montrer le moindre signe de faiblesse, je ne dis rien quant à mon état, me contentant de me tenir à la table pour m'assurer une stabilité nécessaire à la partie. Et en plus, pour ne rien arranger, il faisait assez chaud ce soir. Je me ventilais de temps en temps à l'aide de ma main histoire de me rafraîchir, et cela me suffisait à me sentir assez bien pour continuer. Concentré sur quelque chose dont j'ignorais le sujet, Tristan fronça légèrement les sourcils avant que Miler ne refasse son apparition.

Miler : Oh oui ! Le meilleur match de toutes les soirées !!! Je mise sur la jolie blonde Lilwenn ! Tris' ne soit pas déçu, ton règne sur le beer-pong se finit ce soir !

- Mil', même si Lilwenn me bat ce soir, toi, tu n'y arrivera jamais. Ne te confonds pas avec les autres, tu restera un looser à ce jeu !

Miler : Mais je t'emm...

Je rigolai et Tristan lança une nouvelle fois la balle dans ma direction. Il fit une nouvelle fois mouche, et je me devais donc de boire ce verre une nouvelle fois. Les précédents avaient été rempli de whisky coca, de vodka pure et d'une boisson que je n'avais pas réussi à identifier formellement, mais je pensais pour du limoncello étant donné le goût du citron. Me demandant vaguement ce qu'il pouvait bien y avoir dans celui-là, je le pris dans ma main et l'approchai de mes lèvres, avant que Tris ne m'adresse à nouveau la parole.

- Tu sais, t'es pas obligée de continuer à boire. Lil' tu t'es vraiment bien battu ! Personne n'a réussi à tenir aussi longtemps face à moi ...

Jeff : Oui Lilwenn. Personne ne t'en voudra, tu es vraiment exceptionnelle à ce jeu, tout le monde est vraiment abasourdit devant ton talent !

Si l'intervention de Tristan ne me surprit pas spécialement, le fait que Jeff appuie cette phrase m'étonna par contre. Avais-je l'air si mal en point? Je n'en avais pas l'impression, d'autant plus que je savais parfaitement bien cacher quand j'étais bourrée. Bon je rigolais un peu pour rien et j'avais besoin de câlins des personnes que j'aime, mais cela s'arrêtait là. Et j'en étais pas encore à ce stade, alors je n'avais pas de soucis à me faire. Souriant sans baisser le verre pour autant, je tentai de rassurer mon ami.

« Ne t'inquiète pas va... Je connais mes limites. »

Pour appuyer mes dires, je bu le verre que je tenais d'une traite, attirant un murmure étonné dans la foule. Tequila, pensai-je en déposant le verre vide à côté de ceux qui avaient déjà été libérés de liquide il y a quelques minutes. Reportant mon attention sur Tristan, je vis l'étonnement et l'amusement se mêler à l'inquiétude dans son regard. Je lui offris un nouveau sourire, avant de le contraindre une nouvelle fois à vider son verre. J'avais vraiment envie de gagner, non pas pour ridiculiser Tristan ou quoique ce soit, il était mon ami le plus proche et je n'avais pas besoin de ça. Mais c'était plus fort que moi, j'aimais gagner. C'était humain après tout, qu'on me cite une seule personne qui commençait un jeu dans l'optique de perdre...

A propos de perdre, de fut Tristan qui du subir ce sort, puisqu'il rata son dernier lancer. Surprise, je lui lançai un regard après avoir vérifié que la balle ne se trouvait effectivement pas dans un de mes verres.

- Oups. Faut croire que ce soir, j'ai pas la chance de mon coté !

Après quelques secondes de silence que j'attribuai à la surprise générale, une clameur s'éleva de la foule et je ne réalisai qu'à cet instant combien elle était nombreuse. Je sentis des mains m'attirer vers des personnes que je ne connaissais pas pour me porter sur leurs épaules, afin de me féliciter pour ma victoire. Finalement, malgré le comportement que Sonia avait pu avoir avec moi en début de soirée, j'avais réussi à faire mon petit effet et j'en étais heureuse. Au moins maintenant ils savaient qui était la meilleure amie de Tristan et l'appréciait ne serait-ce qu'un peu, et j'en étais très fière. Par contre le petit chemin qu'ils me firent faire me fit légèrement tourner la tête, si bien que je fus heureuse de la précipitation de Tristan lorsqu'il vit que l'on me déposait à terre. Je me serais très certainement affalée par terre comme une moins que rien, perdant ainsi tout crédit aux yeux de tout le monde.

- Je crois, Mademoiselle Anderson, que vous avez un petit peu trop bu ce soir. Mais ne vous en faites pas, je prendrai volontiers soin de vous jusqu'à notre départ !

Rigolant, je m'approchai de son oreille pour lui répondre.

« Disons que cela sera notre petit secret... »

Tristan me déposa un baiser sur la joue qui me fit sourire, avant de me pincer doucement le nez. Rigolant doucement, je lui rendis son baiser en posant ma main contre sa joue, avant que ce dernier ne se saisisse de ma main, ce qui m'intrigua légèrement. Autour de nous, les gens courraient comme des dératés pour se jeter dans l'eau, et je devais bien avouer que je me serais laissée tenter si je portais autre chose qu'une robe. Non pas que les couleurs soient transparente, mais on ne savait jamais. Je laissai Tris' m'entraîner jusqu'à l'intérieur et une armoire où il déposa son portable. Je n'eus pas le temps de l'interroger que ce jeune homme m'indiquait déjà le comment du pourquoi de son geste.

- Juste un conseil, tu ferai mieux de me donner ton portable aussi... Question de sécurité. La clef dans ma poche ferme ce coté de l'armoire, donc ne t'en fais pas, personne ne les prendra !

« D'accord » répondis-je avec un petit haussement d'épaule.

J'en profitai pour jeter un coup d'oeil à l'écran et constatai que ma mère avait essayé de me contacter déjà trois fois. Levant les yeux au ciel, je lui écrivit rapidement un "Je vais bien Maman, promis. Arrête de me harceler et va te coucher. Je t'aime." afin qu'elle ne se retrouve pas avec un ulcère. Je tendis ensuite le téléphone à Tristan pour qu'il le range, après tout je lui avais fait confiance toute la soirée, pourquoi cela changerait? Après avoir verrouillé la porte, Tristan se saisit une nouvelle fois de ma main et nous repartîmes pour l'extérieur. Mon organisme semblait s'être habitué à l'alcool, en tout cas je n'avais plus la tête qui me tournait et c'était déjà ça de gagné. Approchant les deux amis de Tris', je vis que Miler se tourna dans ma direction avec un grand sourire.

Miler : Lilwenn ! Ce soir, tu es mon idole ! Je te vénère, je te respecte ! Tu as été tout simplement époustouflante !

Jeff : Je suis bien d'accord avec Mil' ! Depuis le temps qu'on attend que quelqu'un batte Tristan, on l'a enfin devant nos yeux ! Et pour tout te dire, je n'aurai jamais parié sur toi... Mais encore une fois, félicitations, t'as étais excellente !

« Ne jamais sous-estimer une petite blonde à l'apparence fragile, croyez-moi... »

- Et attendez les mecs, entre meilleurs amis on a les mêmes talents, vous croyez que quoi !

Nous éclatâmes tous de rire à cette petite phrase. C'est vrai que Tristan et moi étions doué pour les mêmes choses, en même temps on avait à peu près les mêmes passions. Sauf que si je me retrouve un jour avec un scalpel dans la main, je donne pas cher de la peau de la personne que je dois soigner, mais passons. En tout cas, je me sentais vraiment bien pour le moment, et finalement j'avais bien fait de ne pas demander à Tristan de rentrer tout de suite. D'ailleurs mon meilleur ami se pencha vers la piscine pour observer les gens qui s'y baignaient, et étant donné le regard malicieux et entendu que s'échangèrent Miler et Jeff, je ne donnais pas cher de sa peau... Effectivement, Miler prit son élan avant de se précipiter vers le pauvre Tristan pour le projeter dans l'eau.

Les deux amis tombèrent dans la piscine en provoquant des éclaboussures assez impressionnantes qui nous obligèrent, Jeff et moi, à reculer de quelques pas afin de ne pas nous faire doucher. Je les regardai par la suite se disputer comme deux enfants d'une dizaine d'années dans la piscine d'un air amusé, identique à celui de Jeff.

- C'est malin Mil', on va chopper la mort maintenant !

« C'est moche, pour des futurs médecins... »

Au bout de quelques instants, nos deux futurs médecins revinrent à nos côtés et ne manquèrent donc pas nos éclats de rire. En croisant le regard de Tristan, je sus dès les premiers instants qu'il allait me faire payer cela, sans que je ne sache réellement comment. J'obtins néanmoins la réponse assez rapidement, puisque ce dernier me força à lui faire un câlin.

- Fais moi un gros câlin Lilwenn !

« Tristan Cameron Osborn, tu as exactement deux secondes pour me lâcher! »

Ce dernier obéit en rigolant, alors que Miler se débarrassait de son haut pour le faire sécher plus rapidement. Après une seconde d'hésitation, Tristan fit de même et je dus détourner les yeux pour ne pas le dévorer du regard. Tris' était un beau garçon, personne ne l'ignorait. En dehors de ses beaux yeux bleus, il avait gardé son visage d'enfant à qui on offrait tout sans concession. C'était ce que je faisais en tout cas. Légèrement mal à l'aise, je réalisai avec une seconde de retard qu'il avait très certainement vu que je m'étais mordu la lèvre en le regardant, puisqu'il m'avait observée aussi. Mais mon attention fut vite détourné par un Miler qui avait réussi à traîner Jeff dans la piscine en le tirant par le pied. Il le lança dans l'eau à son tour sans aucune délicatesse, avant d'éclater de rire.

Miler : Cette figure ne mérite même pas d'être notée, mon pote!

Puis il se retourna vers moi avec un faux air menaçant, mais je sus d'ors et déjà que mes secondes hors de l'eau étaient comptées. Jetant un regard en coin à Tristan qui essorait tant bien que mal ses affaires à côté de moi, je sautai sur son dos afin de me protéger de Miler. Mais ma manoeuvre ne sembla pas le déranger le moins du monde, bien au contraire. S'approchant rapidement de Tristan qui n'avait pas eu le temps de tout comprendre, il nous poussa tous les deux à la flotte à notre tour, avant de repousser Jeff au jus alors qu'il tentait de regrimper sur le bord. Finalement, Tristan avait eu une très bonne idée en protégeant ainsi nos téléphones portables...

Je remontai à la surface apparemment quelques secondes après Tristan puisque l'air inquiet de celui-ci disparut lorsqu'il me vit. Etant plus grand que moi il semblait avoir pied à cet endroit de la piscine, si bien que je me gênai pas pour aller m'accrocher à lui, passant mes jambes autour de sa taille et mes bras autour de sa nuque, je chassai les quelques cheveux qui me tombaient devant les yeux avant lui déposer un bisou sur la joue.

« C'est pour m'excuser de t'avoir fait couler avec moi » précisai-je en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mer 19 Juin - 18:45


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !

 
 Alors que le jeu beer-pong venait de finir, la bande d'amis s'étaient retrouvés dehors afin de continuer à profiter de la soirée. Comme à chaque fois, après le jeu, tout le monde finissait à l'eau. Ne voyant pas pourquoi Lilwenn et lui même allaient être épargnés, il décida donc d'enlever tous les objets importants qui se trouvaient sur eux. Histoire d'éviter le maximum de casse !
Ayant eu raison, Tris' ne resta que quelques minutes sec après sa partie de ber-pong puisque Miler attrapa le jeune homme afin de le jeter dans la piscine. S'étant battu pendant quelques minutes, les deux étudiants en médecine revinrent, trempés, vers Jeff et Lil'. Ne se sentant pas de garder son tee shirt mouillé, Tris' l'enleva alors, laissant apparaitre son torse. Lorsqu'il le fit, il ne put s'empêcher de regarder la réaction de la jeune Lilwenn. Elle se mordit la lèvre avant de tourner le regard, comme si la scène la dérangeait. Emettant un sourire en coin, le jeune Osborn venait, et de façon sure, de comprendre qu'il plaisait à la jeune femme. C'était déjà un bon début non ?
 
Alors que Tris' essayait de tordre ses habits afin d'enlever le maximum d'eau, ne vit pas la scène qui venait de se produire. Miler avait attrapé Jeff par le pied pour le lancer, à son tour, dans la piscine. Mon dieu, qu'est qu'il adorait les soirées avec eux ! Même si parfois des tensions étaient présentes, ils finissaient toujours par passer une très bonne soirée sans jamais s'arrêter de rire ! Sauf que ... Mil' ne voulait pas s'arrêter là. Continuant d'essorer ses habits, Tris' eut un sursaut en sentant Lil' sauter sur son dos. Mais ayant de bons réflexes, il lui attrapa instinctivement les jambes afin qu'elle ne tombe pas. Essayant de comprendre alors ce qui venait de se passer, Tris' ne put le faire très longtemps puisque Miler les attrapa, ensemble, pour les jeter dans la piscine. Bon maintenant au moins il comprenait pourquoi Lil' avait fait tout ça.
 
Sentant à nouveau l'eau contre son corps, Tris' remonta sans difficultés à la surface, faisant le tour de lui même afin de retrouver Lilwenn. Celle-ci n'était toujours pas remonter à la surface. N'arrêtant pas de lancer des regards un peu partout, il fut soulagé lorsqu'il vit une chevelure blonde remonter. C'était bien elle, et heureusement ! La regardant alors, Tris' ne put s'empêcher d'émettre un rire. Décidemment, il adorait cette soirée à ses cotés. Tournant son regard vers Jeff qui venait encore se faire jeter dans l'eau, Tris' gardait un sourire amusé, un sourire d'enfant sur son visage. Ses yeux étaient pétillants de joie.
Gardant son regard posé sur ses amis, il sentit à nouveau quelqu'un venir s'accrocher à lui. Ce ne pouvait être que Lilwenn. Oui, après tout, elle n'avait pas pieds. Lui, oui. Son 1m85 l'aidait assez pour ça d'ailleurs. La laissant alors faire, le jeune Osborn répéta les mêmes mouvements que la terre ferme, il passa ses mains sous les genoux de la jeune Lil' afin de la tenir. Bien qu'elle ne pouvait pas tomber, Tris' aimait le contact de sa peau contre celle de Lilwenn, bien que celle-ci était plus couverte.
 
Sentant alors des lèvres mouillées venir se déposer sur sa joue, qui elle aussi était mouillée, Tris' tourna un petit peu sa tête vers Lilwenn afin d'entendre ce qu'elle allait lui dire.
 
« C'est pour m'excuser de t'avoir fait couler avec moi »
 
- Dans la galère ensemble non ? Tu coules, je coule ! Alors ne t'en fais pas, ce fut un plaisir de t'accompagner dans ce plan monté de toute pièce par Miler ! Et d'ailleurs, il va falloir que je me venge sur les deux du coup ... Ensemble ?
 
Tris' savait que proposer à Lilwenn de l'aider dans ses vengeances envers ses potes pouvait lui faire plaisir. Et puis après tout, il avait envie qu'elle soit de la partie, cela pourrait encore plus l'intégrer au sein de son groupe. Et dire que Tristan avait peur que ses potes n'aiment pas Lilwenn ... Il avait été très stupide de penser ainsi, qui pouvait ne pas aimer cette jeune femme ? Personne. C'était un ange tombé du ciel. Tout le monde était obligé de l'apprécier. C'était inévitable. Ou ceux qui n'en faisaient pas parti, pour Tristan, il appelait ça des jaloux !
 
Mais passons. Sortant alors de la piscine avec toujours Lilwenn sur le dos, le jeune homme la déposa doucement au sol afin qu'elle retrouve son équilibre petit à petit. Déposant son regard sur elle, il lui retira quelques mèches de ses cheveux qui étaient restées collées à cause de l'eau sur son visage. La voyant alors frissonner à cause du fait qu'elle était trempée jusqu'au os, Tris' passa instinctivement ses bras autour d'elle, avant de commencer à lui faire des caresses dans le dos, histoire d'essayer de la réchauffer.
Restant ainsi, Tris', quant à lui, n'avait en aucun froid, au contraire. Il avait chaud. Profitant de ce moment, le jeune Osborn ferma doucement les yeux ... Malheureusement, Sonia arriva. Mais cette fois-ci, ce fut pour proposer quelque chose de positif...
 
Sonia : Hey les amoureux, Lilwenn si tu veux je peux te passer des habits de rechange. Ne t'en fais pas, je te prêterai un short et un débardeur, rien de court. Et quant à toi Tris', niveau tee shirt je pense que tu peux t'en passer, t'es très beau comme ça, après le bas, c'est comme tu veux, j'ai des jeans dans la chambre où tu es. A vous de choisir !
 
- C'est gentil Sonia. Pour le jean je veux bien et je pense que Lil', tu vas aussi accepter l'offre, sinon d'ici quelques secondes je vais te retrouver en glaçon et c'est pas cool d'avoir une meilleure amie glacée !
 
Tristan s'écarta alors de Lilwenn afin de la laisser partir avec Sonia pour qu'elle lui donne des habits secs. Il avait confiance en Sonia, il savait très bien qu'elle ne tenterait rien de méchant. D'ailleurs, il la remercia avec un sourire. Les regardant toutes les deux partir, il vit Lilwenn se retourner une dernière fois avant de rentrer dans la maison, lui adressant alors un clin d'œil, Tris' regarda autour de lui, avant de rentrer à son tour dans la maison.
Retrouvant Miler et Jeff à l'intérieur, les trois amis montèrent dans la chambre que Tristan avait fermé afin de se changer. Quelques longues minutes après, les trois étudiants sortirent. Les jeans leur allaient parfaitement, à croire qu'ils avaient été là pour eux. Bien entendu dans la chambre, ses deux potes l'avaient charrié sur Lilwenn. Comme seule réponse que donna Tris' se fut " on en parlera lundi ! ". Depuis le début de leur étude, Miler et Jeff allaient être, pour la première fois de leur vie, pressés d'être lundi !
 
Descendant alors afin d'attendre Lilwenn, il savait très bien qu'il irait plus vite qu'elle, alors, restant en bas des escaliers, il tournait la tête toutes les secondes, histoire de ne pas la rater. Et son arrivée ne tarda pas. La regardant alors, il ne pouvait qu'afficher un sourire sur son visage. Même avec les habits d'une autre fille, elle était magnifique. Continuant de la suivre du regard, il se sentit obligé de faire une remarque.
 
- Bien que je trouve le short assez court, tu es toujours magnifique ! dit-il tout en lui embrassant doucement le haut du crâne.
 
Alors que les deux amis restaient plantés là, Miler et Jeff vinrent à leur rencontre. Mil' passa alors son bras autour du cou de son ami avant de prononcer d'une voix assez amusé.
 
Miler : Et ben, on vous laisse quelques secondes seuls et ça y est, la séduction recommence ! Faut vraiment vous surveiller les enfants !
 
Jeff : Miler, à la base t'étais venu pour quoi ?
 
Miler : C'est exact ! Mais j'aime tellement ce petit que je suis obligé de l'embêter ! Bref, Tris', comme tu le sais, un nouveau jeu va se faire ... Celui de Action ou Alcool. Vous participez ?
 
- Euh, je sais pas Mil', tu sais, c'est un jeu assez ... Tu m'as compris !
 
Miler : Oh allez Tris', tu vas pas faire ta tapette ce soir quand même ! Au pire on change un petit peu les règles et le tour est joué. Comme ça vous pouvez venir ensemble !
 
Jeff : En faites Lil', je vais t'expliquer les règles puisqu'apparemment personne ne veut le faire. On se met tous assis en rond, et au milieu, il y a un chapeau avec énormément de bouts de papiers. Dessus, il y a écrit une action à faire. Soit tu l'as fait, soit tu bois le nombre de gorgées indiquées sur le papier. Et quand je parle d'action, il peut y avoir vraiment tout.. Donc c'est pour ça qu'au pire des cas, on change les règles pour quelques personnes. Ils ne mettront pas d'alcool dans leurs verres. Nous on a l'habitude de le faire, mais c'est vrai que ... Comment dire ...
 
Miler : La ferme Jeff, tu viens de rendre le jeu le plus excitant au monde très nul avec ton explication. En clair Lil', c'est un jeu assez chaud. Et comme on sait que tu ne connais personne et que c'est pas ta façon d'être, on t'impose pas d'alcool dans ton verre, comme ça, si tu ne sens pas une action, tu passes. Par contre toi Tristounet, tu es obligé ! 
 
- Lilwenn, t'es pas obligé d'accepter, c'est qu'un jeu !
 
Bien entendu ce jeu lui faisait énormément peur. Il allait y avoir pas mal d'autres mecs. Lilwenn allait devoir faire des actions sur eux, et ça, il ne pourrait le supporter. De plus, Tristan allait devoir faire la même chose, sur d'autres filles. Chose qui le dérangerait de faire, devant celle qu'il aime. Essayant de ne pas montrer son angoisse, Tris' émit un petit sourire rassurant. Mais au fond de lui, il avait la trouille ... Sortant de ses pensées en entendant Jeff parler, il trouva alors son idée assez intéressante, au début, avant d'entendre la fin de sa phrase.... Peut être que Jeff venait de comprendre ce qui se passait à l'intérieur du jeune Osborn.
 
Jeff : Au pire des cas, on peut essayer de te faire jouer qu'avec une seule personne. Mais c'est sur que ça enlève le charme du jeu ... Après comme t'as Miler, les actions trop " hot " pour toi, tu les passes. Le seul soucis, c'est que tu ne tombera peut être pas que sur Tristan ... C'est à toi de voir, mais c'est un jeu marrant. Y a de tout comme action !
 
Alors que les deux amis de Tristan les regardaient l'un après l'autre, ils haussèrent les épaules avant de s'éloigner des deux étudiants. Miler lança un simple " on est là bas ", si jamais ils décidaient de venir jouer. Quant à Tristan, celui-ci prit délicatement les mains de Lil'.
 
- Lil', c'est toi qui décide. Je veux en aucun cas te forcer. Ce jeu, c'est vraiment quelque chose de spécial. Et puis, je dois avouer que de te voir faire des actions sur d'autres mecs ... Et bien, c'est assez déplaisant... dit-il tout en déposant doucement son front contre celui de la jeune femme.

 
 
fiche de  © century sex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Mer 19 Juin - 21:03


Tonight will be the total blackout !


- Dans la galère ensemble non ? Tu coules, je coule ! Alors ne t'en fais pas, ce fut un plaisir de t'accompagner dans ce plan monté de toute pièce par Miler ! Et d'ailleurs, il va falloir que je me venge sur les deux du coup ... Ensemble ?

« Ensemble! » répondis-je avec un petit sourire machiavélique.

J'étais toujours prête à m'amuser avec Tristan de toute manière, et je ne refusais presque jamais ce qu'il me proposait. Me gardant accrochée sur son dos, Tristan nous sortit de la piscine. Il avait encore plus de force que ce que je pensais, certes je n'étais pas très lourde, mais je faisais quand même mon poids et il avait du soulever le sien en plus du mien. Il me déposa délicatement sur le sol avant de chasser quelques mèches de cheveux qui était collée sur mon visage. Je souris une nouvelle fois en le laissant faire, heureuse de constater qu'il n'avait pas perdu ses petites attentions à mon égard. Il faudrait que je me fasse à l'idée de le voir agir ainsi avec une autre fille dans quelques temps, mais je ne voulais pas y penser pour le moment. Et en plus, je mourrais de froid.

Croisant mes bras pour me protéger du froid mordant sur ma peau, je pris sur moi pour ne pas claquer des dents. J'avais toujours été très frileuse, une chose qui avait surprit plus d'une personne puisque je venais du Canada et qu'en principe les gens imaginaient de grandes vallées enneigées lorsque je mentionnai mon pays d'origine. Mais Tristan me surprit agréablement une nouvelle fois en passant ses bras autour de moi et en me caressant doucement le dos pour me réchauffer. Je le laissai naturellement faire, me blottissant même plus confortablement dans ses bras pour profiter de cet instant. Malheureusement, Sonia refit son apparition et je me demandai bien ce qu'elle nous voulait cette fois.

Sonia : Hey les amoureux, Lilwenn si tu veux je peux te passer des habits de rechange. Ne t'en fais pas, je te prêterai un short et un débardeur, rien de court. Et quant à toi Tris', niveau tee shirt je pense que tu peux t'en passer, t'es très beau comme ça, après le bas, c'est comme tu veux, j'ai des jeans dans la chambre où tu es. A vous de choisir !

- C'est gentil Sonia. Pour le jean je veux bien et je pense que Lil', tu vas aussi accepter l'offre, sinon d'ici quelques secondes je vais te retrouver en glaçon et c'est pas cool d'avoir une meilleure amie glacée !

Je m'étais tournée vers Tristan après la proposition de Sonia, parce qu'autant de gentillesse et de prévenance de sa part après nos débuts m'étonnaient un peu. Mais vu la réaction de mon meilleur ami, j'en conclus que je pouvais décemment accepter sans prendre le risque de me retrouver enfermée dans une cave humide remplie d'araignées.

« Je croyais que tu aimais les Mister Freeze? » demandai-je en arquant les sourcils en signe d'une grande interrogation et remise en cause.

Tris' me libéra pour me laisser aller à l'étage et suivre Sonia. Lors du trajet entre la piscine et la porte d'entrée, je ne pus m'empêcher de me demander si je faisais bien de la suivre. Mais bon, après tout je savais que si je disparaissais trop longtemps, Tris' viendrait voir ce que je fabrique, alors je n'avais rien à craindre. Je me retournai d'ailleurs sur ce dernier avant de passer la porte et pus constater qu'il me suivait du regard puisqu'il me décrocha un clin d'oeil. Je lui souris et disparu dans l'entrée, suivant par la suite Sonia jusqu'à sa chambre à coucher. Elle était assez grande et répondait à tous les critères que l'on peut attendre d'une fille comme Sonia. Je slalomai entre les sacs et habits sur le sol afin de me positionner devant l'armoire qu'elle ouvrit en grand.

Sonia : Allez, sert-toi, fais comme chez toi. Bon je te préviens tout de suite que je n'ai pas grand chose de très long, mais c'est toujours mieux que de finir frigorifiée. Un décès jetterais un froid sur la soirée...

Je rigolai doucement et elle me sourit brièvement avant de sortir de la pièce pour me laisser me changer. Effectivement, lorsqu'elle disait qu'elle n'avait pas grand chose de long... Je finis par choisir un short de couleur qui ne m'arrivait malheureusement qu'à la mi-cuisse, ainsi qu'un t-shirt de couleur grise. Ce n'était pas spécialement classe et sophistiqué, mais de toute manière je doutais que quiconque fasse attention à ma tenue à une heure aussi poussée de la soirée. Je me débarrassai donc rapidement de mes habits détrempés que je mis dans un sac plastique avant de croiser mon reflet dans un miroir. Je fis une grimace en voyant ma tête. Si je ne pouvais rien faire pour sécher mes cheveux, je me saisis d'un morceau de coton pour enlever les traits noirs qui étaient sous mes yeux, dû à mon maquillage.

Avec cette mine un peu plus potable, je sortis de la pièce et descendis les marches pour me retrouver nez à nez avec Tristan. Ce dernier s'était également changé, même si la différence était sûrement moins flagrante que la mienne.

- Bien que je trouve le short assez court, tu es toujours magnifique !

« Contente de savoir que je te plais même comme ça... Et désolée, mais j'ai fais ce que j'ai pu! »

Souriant à son baiser sur mes cheveux - toujours mouillés et qui devait avec l'odeur du chlore - je me laissai aller doucement contre lui. Mais ce moment de quiétude fut une nouvelle fois interrompu, par Miler et Jeff cette fois.

Miler : Et ben, on vous laisse quelques secondes seuls et ça y est, la séduction recommence ! Faut vraiment vous surveiller les enfants !

Jeff : Miler, à la base t'étais venu pour quoi ?

Je ne pus m'empêcher de sourire devant le comportement si différents de ces deux amis. Ils devraient penser à faire un duo comique si jamais leurs études finissaient par foirer.

Miler : C'est exact ! Mais j'aime tellement ce petit que je suis obligé de l'embêter ! Bref, Tris', comme tu le sais, un nouveau jeu va se faire ... Celui de Action ou Alcool. Vous participez ?

- Euh, je sais pas Mil', tu sais, c'est un jeu assez ... Tu m'as compris !

Miler : Oh allez Tris', tu vas pas faire ta tapette ce soir quand même ! Au pire on change un petit peu les règles et le tour est joué. Comme ça vous pouvez venir ensemble !

Ok, pour le coup j'étais un peu perdue. Fronçant légèrement les sourcils, je regardai les trois amis parler d'un truc dont je ne savais vraiment rien du tout et aucun ne semblait vouloir m'expliquer le truc. Miler était bien trop occupé à tenter de convaincre Tristan qui lui était bien trop inquiet. Par contre, Jeff remarqua mon trouble apparemment, puisqu'il décida de m'expliquer de quoi il en retournait.

Jeff : En faites Lil', je vais t'expliquer les règles puisqu'apparemment personne ne veut le faire. On se met tous assis en rond, et au milieu, il y a un chapeau avec énormément de bouts de papiers. Dessus, il y a écrit une action à faire. Soit tu l'as fait, soit tu bois le nombre de gorgées indiquées sur le papier. Et quand je parle d'action, il peut y avoir vraiment tout.. Donc c'est pour ça qu'au pire des cas, on change les règles pour quelques personnes. Ils ne mettront pas d'alcool dans leurs verres. Nous on a l'habitude de le faire, mais c'est vrai que ... Comment dire ...

Miler : La ferme Jeff, tu viens de rendre le jeu le plus excitant au monde très nul avec ton explication. En clair Lil', c'est un jeu assez chaud. Et comme on sait que tu ne connais personne et que c'est pas ta façon d'être, on t'impose pas d'alcool dans ton verre, comme ça, si tu ne sens pas une action, tu passes. Par contre toi Tristounet, tu es obligé !

- Lilwenn, t'es pas obligé d'accepter, c'est qu'un jeu !

Jeff : Au pire des cas, on peut essayer de te faire jouer qu'avec une seule personne. Mais c'est sur que ça enlève le charme du jeu ... Après comme t'as Miler, les actions trop " hot " pour toi, tu les passes. Le seul soucis, c'est que tu ne tombera peut être pas que sur Tristan ... C'est à toi de voir, mais c'est un jeu marrant. Y a de tout comme action !

Après nous avoir regardé quelques instants, les deux amis décidèrent de se rendre là où la partie devait avoir lieu. Pour ma part, je me mordit nerveusement la lèvre. Le jeu en lui même ne me dérangeait pas, à vrai dire c'était plus le fait de voir Tristan tripoter une fille ou se faire tripoter par une. A vrai dire, je n'avais jamais fais le rapprochement entre le fait que je ne voulais pas imaginer ce genre de scène et les possibles sentiments que je pouvais avoir pour lui. Etait-ce plus qu'une amitié possessive? Je n'en savais rien, mais en tout cas cette idée ne me plaisait pas.

- Lil', c'est toi qui décide. Je veux en aucun cas te forcer. Ce jeu, c'est vraiment quelque chose de spécial. Et puis, je dois avouer que de te voir faire des actions sur d'autres mecs ... Et bien, c'est assez déplaisant...

Et là, était-ce son côté protecteur ou y avait-il autre chose? Et surtout, étais-je autorisée à lui poser la question sans prendre le risque de refaire naître des tensions entre nous? La dénomination que Sonia avait utilisé en nous appelant me revint à l'esprit, et je constatai qu'il ne m'avait fait bizarre. Tristan déposa ses lèvres contre mon front et je me laissai une nouvelle fois aller contre lui, en fermant les yeux. Je réfléchissais à toute allure, me demandant quoi faire et quoi répondre. Je n'avais pas spécialement envie d'y participer, mais après tout si Tristan le voulait, je n'allais pas l'en priver non plus. Décidant donc de jouer franc-jeu et cartes sur table, je repris la parole au bout de quelques secondes.

« Honnêtement, cela serait déplaisant pour moi aussi de te voir... Enfin, tu vois quoi. Mais je n'ai pas envie non plus de t'empêcher de jouer avec tes amis. Puis tu sais que ce genre de trucs c'est pas tellement mon genre, alors... Si tu veux aller y jouer, je viendrai te regarder. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   Jeu 20 Juin - 18:48


Lilwenn & Tristan
Tonight will be the total blackout !

 
 Connaissant à l'avance la réponse de la jeune femme, Tristan essayait de réfléchir afin de trouver une solution. Il ne voulait pas jouer seul et surtout, si la jeune femme le regardait. C'était juste impossible. Alors, attendant la réponse de la jeune femme, Tris' se préparait déjà à refuser, à son tour, de jouer. Après tout, ce n'était pas parce qu'un soir il n'allait pas jouer, que ça y est, c'était la fin ! Continuant de regarder d'un air doux Lilwenn, il l'entendit alors prendre la parole afin de lui donner sa réponse.
 
« Honnêtement, cela serait déplaisant pour moi aussi de te voir... Enfin, tu vois quoi. Mais je n'ai pas envie non plus de t'empêcher de jouer avec tes amis. Puis tu sais que ce genre de trucs c'est pas tellement mon genre, alors... Si tu veux aller y jouer, je viendrai te regarder. »

- Lil', tu vas pas m'empêcher de jouer, je me vois juste mal jouer sans toi, en sachant que tu vas me regarder. Donc, on a qu'a dire que tous les deux on ne ...
 
Tristan n'eut pas le temps de finir sa phrase que Miler se mit à courir dans sa direction, le bousculant presque. Le retenant alors dans sa chute, Tris' afficha un regard d'incompréhension. Il ne savait pas quoi comprendre, pourquoi était-il arrivé comme une furie ? DE toute manière, connaissant Miler, il allait le savoir dans la seconde qui suivait son arrivée. Bingo !
 
Miler : J'ai tout arrangé ! Les filles qui n'osent pas trop jouer, et ce soir y en a tu n'es pas la seule Lil' et bien elles peuvent choisir un seul mec sur qui elles feront les actions. Par contre, les mecs, cette règle n'est pas pour eux. C'est surtout pour soulager les filles et pas se sentir mal à l'aise. J'ai pensé à cette règle pour toi Lilwenn, comme ça tu choisis Tristan, ou moi ! Non je plaisante. Mais au moins tu peux venir jouer sans t'inquiéter de qui va venir vers toi. Tu fera tes actions seulement sur Tristan, et le seul garçon qui t'en fera c'est Tristan, quand la bouteille tombera sur toi, bien sur. Vous êtes partants ? Si oui, venez quand vous voulez la partie commence à peine ! Je suis tout excité mes potes !
 
Le regardant alors, tel un enfant complètement fou, Tristan se mit à rire avant de le laisser partir comme un boulet de canon vers le cercle où la partie commençait. Il trouvait ça assez gentil de la part de Mil' d'avoir imposé cette règle pour les filles mal à l'aise. Après tout, il n'était pas obligé, il ne connaissait Lilwenn que depuis ce soir. Mil' aurait très bien s'en foutre totalement et la laisser dans son coin. Non, il faisait tout pour l'intégrer, quitte à changer les règles des jeux pour elle. De plus, sa dernière remarque lui fit un bien fou à l'intérieur. " Mes potes ". Oui, Miler avait englobé Lil' et Tristan ensemble dans ce mot. Il ne pouvait pas demander mieux, celle qu'il aimait était appréciait par ses meilleurs potes. Vous n'imaginez même pas combien Tristan se sentait soulagé. Depuis qu'il avait fait la connaissance de Jeff et Mil', il se demandait toujours comment ils accepteraient Lilwenn, si un jour elle devenait sa petite amie. Maintenant il avait la réponse !
 
- Bon ben voilà. Maintenant tu as à nouveau le choix. Si tu veux jouer, je suis d'accord pour te prêter mon corps tout entier !   dit-il avant d'éclater doucement de rire.
 
Bien entendu, l'idée de jouer avec Lilwenn lui faisait bizarre. Après tout, il y avait de tout comme actions. Baiser, suçon, caresse... Certes, cela n'allait pas non plus dans le porno, mais il fallait quand même être décontracté afin de jouer. Tristan tenait quand même à préciser quelque chose, il s'empressa même de le dire !
 
- Je te rassure, il n'y a aucune actions qui concernent le sexe ou les parties intimes, si ça peut ta rassurer ...
 
Tout à coup il se trouvait débile d'avoir rajouter ce commentaire. Baissant doucement le regard car ses joues commençaient à devenir rosées, Tristan passa une main dans ses cheveux avant de relever doucement le regard, pour le plonger dans celui de la belle Lilwenn. 
Regardant par la suite autour de lui, Tris' vit que le jeu commençait assez bien. Miler avait du boire un cul sec positionné sur le ventre d'une fille. Et ben, décidemment, il allait bien finir sa soirée. Tris' se disait ça intérieurement car il voyait le regard noir que lança Sonia à la jeune fille par la suite. Cette soirée lui avait-il ouvert les yeux sur le fait que peut être, Miler l'intéressait plus qu'elle ne le pensait ? Il l'espérait comme ça, c'était une fille en moins sur le sien de dos. Emettant un petit sourire avant de reporter son attention sur Lilwenn, celui-ci lui prit doucement la main avant de se mettre à marcher vers le cercle. Tout en marchant, il lui dit d'une voix rassurante.
 
- On a qu'à regarder quelques tours, comme ça tu peux te laisser le temps de réfléchir en ayant des preuves sur la façon dont se déroule le jeu. Tant que tu donnes pas ta réponse, je ne donne pas la mienne. Et si tu ne joues pas, je pense pas jouer non plus.
 
Au fond de lui, Tris' espérait que d'un coté, Lilwenn accepte. Après tout, elle ne ferait que des actions sur lui. Cela voudrait dire qu'ils se rapprocheraient encore plus qu'à présent. Mais d'un autre coté, il hésitait. Comment allait-il résister ? Déjà qu'il était sur tension pour réussir à tenir son secret, comment allait-il faire si maintenant leur relation devenait un peu plus physique ? Certes, l'idée ne le dérangeait pas vraiment, voir même l'intéressait, mais il avait peur de la façon dont il allait réagir. Et surtout de la façon dont elle allait réagir. Et si elle se rendait compte qu'au final, Tristan était bel et bien qu'un simple ami ? Et si, grâce au jeu, cela lui donnait envie de se poser avec quelqu'un ? ... Tant de questions qui tournaient en rond dans sa tête ... 
 
Voyant alors la scène qui se déroulait sous ses yeux, Tristan ne put s'empêcher de rire. Jeff était en train de se faire mordiller l'oreille par une fille. C'était assez surprenant de voir son ami ainsi. Lui qui d'habitude, ne faisait rien étant assez timide, discret, ce soir, il avait décidé de se laisser aller. Tris' lorsque la fille finit son action, ne put qu'applaudir en coordination avec Miler, approchant ses doigts de sa bouche, il se mit à siffler avant de lever ses pouces lorsque Jeff le regarda.
 
Par la suite, ce fut à Miler. Une jeune fille que Tristan ne connaissait pas, devait embrasser doucement et tendrement, le cou de son pote. Souriant alors devant la scène, il ne put s'empêcher de commenter.
 
- Fais gaffe Miler, t'as une bosse qui est en train d'apparaitre bizarrement !
 
Miler : La ferme idiot ! T'es qu'un jaloux !
 
Continuant alors à rire, Tristan restait aux cotés de Lilwenn. Il ne voulait pas la laisser seule, même si l'envie de se joindre aux autres était assez tentant. Mais faisant bonne figure et ne voulant pas blesser celle qu'il aimait, Tris' refusa une invitation lorsqu'une fille provenant du cercle, vint le chercher en lui tendant la main.

 
 
fiche de  © century sex
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight will be the total blackout ! [ Lilwenn ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Version n°13 - Spécial Blackout !
» Belle-Mere total War
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Lilwenn Aenor
» Napoleon Total war.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Everything Changes :: Columbia & New-York :: • Residences • :: Students' Residences :: Mc Brain Residence :: Tristan C. Osborn-